© Nicolas Voisard

Projet breton qui nettoie l’océan, découvrez l’initiative Rehab

Afin de sensibiliser le grand public avec un projet breton qui nettoie l’océan, un élan innovant a été initié depuis Quimper : Rehab. Mobilier et workshops sont ainsi proposés par une équipe jeune et dynamique afin d’agir en faveur de l’environnement.

Les origines de Rehab, le projet breton qui nettoie l’océan

Un nombre important de déchets sont déversés dans l’océan chaque jour. Ces derniers représentent un véritable danger pour l’environnement, hors s’ils sont traités, ils peuvent devenir de véritables ressources. Recycler les déchets sauvages est donc devenu un véritable défi environnemental.

250kg de déchets plastiques déversés dans l’océan chaque seconde – Justine Maillot

Le plastique ne se décompose pas, il se fragmente ce qui est encore plus dangereux lorsqu’il remonte dans la chaîne alimentaire. Pour stopper ce fléau environnemental, il serait nécessaire d’arrêter d’en produire et de recycler le plastique existant. Il est donc nécessaire de modifier les modes de consommation.

L’être humain ingère 5 grammes de plastiques/semaine, l’équivalent d’une carte de crédit. – Etude de WWF

Pour faire face à ce challenge environnemental, Rehab, projet breton qui nettoie l’océan, à été lancé en 2019. Sa mission ? «Fabriquer des objets qui ont du sens, et désintoxiquer l’océan et la société du fléau nommé plastique » explique son fondateur Nicolas Voisard. S’ajoutant à la liste des innovations écologiques bretonnes qui vont changer le monde, Rehab récupère donc du plastique sur les plages afin de créer du mobilier design.

Un projet breton qui nettoie l’océan : comment ça marche ?

Un projet Rehab vise à désintoxiquer l’océan mais aussi à sensibiliser le grand public sur ces sujets. Selon les créateurs du projet, il est nécessaire de commencer par réduire notre consommation et notre production de plastique dans le but de désintoxiquer l’environnement.

« Prévenir par la sensibilisation, guérir par le recyclage. » – Projet Rehab

L’équipe du projet Rehab est jeune et engagée. Nicolas Voisard est à l’origine de ce projet. Alexandre Tallec a ensuite rejoint l’initiative pour la gestion des projets et de l’approvisionnement. Nolwenn Suils Porte complète l’équipe en tant que community manager et scénographe. Ils travaillent ainsi quotidiennement pour proposer des produits bretons uniques élaborés à partir de plastique 100% recyclé.

Pour réaliser ce projet Rehab a recruté cinq machines de recyclage grâce à la communauté Precious Plastic :

  • Bob : un broyeur transformant le plastique en copeaux
  • Filipine : une extrudeuse utilisée pour les filaments plastiques utilisables tels quel ou pour de l’impression 3D.
  • Sophie : une injecteuse permettant de couler le plastique dans un moule
  • Raymond : le four à compression fabriquant des plaques usinables.

Ces différentes machines permettent de transformer le plastique récupéré sur les plages mais aussi chez des particuliers et professionnels afin de le transformer en mobilier design.

Sensibilisation du grand public : testez les workshops Rehab à Quimper

Situé au cœur de la campagne quimpéroise, l’atelier de Rehab accueille des ateliers “do it yourself”. L’objectif de ces workshops ? Prévenir, transmettre et sensibiliser.

Deux workshops sont actuellement proposés. Il est possible d’assister à un “atelier découverte” dans une ambiance conviviale et décontractée pour découvrir le processus de recyclage et réaliser un porte-clé unique. Un “atelier créateur” est également proposé pour fabriquer soi-même un objet en étant guidé sur le choix des couleurs, formes et l’utilisation des machines.

En proposant des workshops «do it yourself» et des interventions extérieures, Rehab sensibilise le grand public sur les sujets environnementaux, et accompagne les générations de demain.

Comment soutenir REHAB, le projet breton qui nettoie l’océan ?

Afin de développer le projet Rehab, une campagne de financement participatif a été lancée dès le début d’année sur Kiss Kiss Bank Bank. Cette campagne, parrainée par Roland Jourdain, grand skipper, a pour objectif de soutenir le projet et son avancée. En effet, selon la somme récoltée, il sera possible pour l’équipe d’investir dans de nouveaux matériaux, de nouvelles machines telles que des moules et des scanners à plastique. Porte-clé, tote-bag, sous-verre … En contrepartie du financement, divers objets réalisés par l’équipe sont proposés selon le montant envoyé.

Interview : rencontre avec Nicolas Voisard, initiateur du projet Rehab

Comment vous est venue l’idée de ce projet breton qui nettoie l’océan ?

L’initiative Rehab répond à un besoin de prendre à bras le corps la problématique du plastique. Bien que théoriquement recyclable, seulement 9% du plastique est recyclé. Il est donc temps de changer nos habitudes pour réduire la production de plastique vierge. Il est également nécessaire de s’occuper du plastique existant pour éviter qu’il soit enfoui, incinéré ou perdu en mer. Rehab se donne donc pour mission de désintoxiquer l’océan et la société du plastique à travers deux rôles : prévenir par la sensibilisation, et guérir par le recyclage.

Pouvez-vous nous présenter le déroulement de la transformation du plastique en mobilier ?

Avec Alexandre Tallec, nous faisons partie d’une communauté mondiale de recyclage de plastique nommée Precious Plastic. Cette communauté met gratuitement en ligne des plans techniques pour fabriquer soi-même des machines de recyclage. C’est grâce à celle-ci que nous nous sommes rencontrés et avons décidé de fonder Rehab. Aujourd’hui, nous avons 5 machines de recyclage : 2 broyeurs, une injecteuse, une extrudeuse et un four à compression. Une fois le plastique collecté, nous broyons la matière pour obtenir des copeaux qui sont ensuite utilisés dans les autres machines pour obtenir des plaques, des filaments ou des pièces injectées. Nos processus rendent chaque pièce unique par sa couleur et ses motifs.

Quel est l’objectif de vos workshops ?

La sensibilisation est la clef pour mener à bien notre mission.Au travers des workshops, nous expliquons comment le plastique est fabriqué, quels sont ses qualités et ses défauts et en quoi il pose problème aujourd’hui. Mais surtout, nous présentons notre processus de fabrication, qui est le même que dans l’industrie mais à échelle humaine. Les participants peuvent utiliser les machines pour fabriquer un produit qui leur ressemble et repartir avec.
C’est aussi l’occasion de promouvoir des solutions zéro-déchet à mettre en place chez soi pour limiter notre consommation de plastique.

Comment y participer ?

Nos produits et workshops sont en ventes sur la plateforme KissKissBankBank jusqu’au 18 mars, journée mondiale du recyclage. Ensuite ils seront disponibles dans des boutiques en Finistère et Morbihan et sur notre site internet. Les workshops auront lieu le samedi, dans nos locaux à Quimper.

Quel est l’objectif de votre campagne de financement participatif ?

Le premier objectif de 7000€ est déjà atteint ! Cela nous permettra d’investir dans de nouvelles machines telles qu’un scanner qui permet d’identifier les types de plastique (pratique pour les collectes sur les plage! !). Maintenant nous visons 200% pour acheter une presse pour fabriquer des plaques de 1m x 1m. Ainsi nous pourrons fabriquer du mobilier de plus grande dimension tel que des tables ou des transats, et ainsi augmenter le volume de plastique recyclé.

Quel est ton port d’attache breton et pourquoi tu as décidé d’y vivre ?

Notre port d’attache est à Quimper, mais nous commençons à être à l’étroit dans notre premier local. Nous en cherchons donc un grand à Quimper ou dans les environs pour que Rehab puisse grandir et accueillir ses nouvelles machines.

Rehab a donc pour objectif de désintoxiquer l’océan mais aussi de sensibiliser le grand public à travers ses différentes actions. Il est donc nécessaire de repenser les modes de consommation afin d’agir en faveur de l’environnement. Pour aller plus loin dans cette démarche, découvrez les marques éco-responsables en Bretagne.

À propos de Clara

Clara est une bretonne pur beurre : le caramel et les gâteaux bretons font son bonheur. Passionnée par les voyages, elle aime partir à la découverte de nouvelles cultures et nouveaux paysages.
Penn ar Box

Envie de gagner une Penn ar Box ?

Abonne-toi à la newsletter Port d'Attache pour tenter ta chance au tirage au sort mensuel !