© Dubois Xavier

La nouvelle campagne de la Bretagne propose du dépaysement près de chez vous

Après de longues semaines passées chez vous à attendre des jours meilleurs, le temps est enfin venu de retrouver la liberté qui vous a tant manqué. A l’aube de la saison estivale et pour relancer leur activité économique, les régions françaises rivalisent d’ingéniosité pour séduire leurs futurs vacanciers. C’est dans cet objectif que le Comité Régional du Tourisme breton lance sa nouvelle campagne de communication. De quoi vous donner envie de passer vos prochaines vacances d’été en Bretagne.

Vacances d’été en Bretagne : une campagne pour séduire

La crise sanitaire de ce début d’année a fortement malmené l’économie nationale. Après des mois difficiles, l’heure est à la reprise de l’activité. Même si le chemin reste semé d’embûches, l’ensemble de la communauté bretonne veut y croire. A l’instar de sa campagne de communication « Passez à l’ouest » qui voulait séduire les entrepreneurs parisiens, le CRT réitère l’opération. Cette fois, ce sont les jeunes actifs, les familles et les couples sans enfants qui sont dans le viseur de l’organisme.

2500 kilomètres d’arguments

C’est début juin que l’opération séduction est lancée sur internet, largement relayée sur les réseaux sociaux. L’objectif est clair : après trois mois d’arrêt, l’urgence est de remettre l’économie bretonne sur les rails. Un enjeu important pour la saison estivale qui pointe le bout de son nez, tout comme l’arrière saison à venir. Avec ses 2500 kilomètres de littoral, la Bretagne s’octroie le tiers des côtes françaises métropolitaines. 

Bretagne : le dépaysement proche de chez vous.

Un argument qui aurait pu suffir à attirer les touristes. Seulement dans le contexte particulier de l’après Covid-19, plus de la moitié des français qui souhaitent s’évader prochainement, prévoient de le faire en France. La guerre des régions est donc déclarée. Une bataille dans laquelle le Comité Régional du Tourisme compte bien tout donner. Ainsi, il espère convaincre les futurs vacanciers de venir passer leurs vacances d’été en Bretagne.

Aux grands enjeux, les grandes campagnes de communication

L’objectif est donc simple : miser sur un tourisme de proximité pour la saison et l’arrière saison à venir. Finalement ce ne sont ni plus ni moins que les français et les bretons que la campagne veut séduire en les invitant à découvrir ou à re-découvrir la région. Car en effet, cette année il faudra en partie se passer de la clientèle étrangère. Entre Brexit et Covid-19, nos voisins anglais qui représentent en temps normal 17% des nuitées, devraient être nettement moins nombreux. 

Si le littoral attire naturellement les vacanciers, les terres intérieures garantissent aux voyageurs un retour aux choses simples, nouvellement convoitées. Ainsi la région dispose d’une multitude d’offres pour satisfaire les envies de ses futurs voyageurs. C’est un peu la garantie de passer des vacances d’été en Bretagne à votre image, quelque soit votre profil.

Des visuels qui donnent envie de réserver ses vacances d’été en Bretagne

Comme la première fois, le comité mise sur l’humour pour toucher son public. À l’occasion du lancement de la campagne, 8 premiers visuels ont été diffusés principalement sur Internet. Sur fond de photos dépaysantes et inspirantes qui incitent au voyage et à la découverte, d’amusants slogans associent les symboles bretons aux classiques des vacances. 

Nature, sport, gastronomie ou culture, peu importe ce à quoi vous aspirez, la Bretagne a donc forcément ce qui vous ferait plaisir pour votre prochaine escapade. En détournant la Californie et les îles Galapagos à la sauce bretonne, le CRT rend accessibles les envies d’évasion des plus frileux d’entre vous et assure dans le même temps la promotion du tourisme régional. Un soutien capital quand on sait que le secteur touristique est l’un des piliers de l’économie bretonne. Naturellement, la région n’est pas la seule à se lancer dans cette opération séduction. Quand certaines décident d’offrir des bons d’achats à ses voyageurs, en Bretagne c’est à votre cœur que l’on fait la cour ! Nul doute qu’avec ces 8 premiers visuels et notre humour décalé, l’un d’eux vous fera forcément chavirer ?

Le soutien de toute une communauté pour sauver le tourisme breton

Cela fait bien longtemps que l’union et la force des bretons ne sont plus à démontrer. Après des mois de frustration et un printemps gâché, le CRT sait que pour sauver l’été et l’arrière saison, il faudra faire preuve d’une solidarité sans faille. En effet, si le principal objectif est de convaincre les français à passer leurs vacances d’été en Bretagne, le second est de rassembler l’ensemble de la communauté bretonne autour de ce même combat. Conscient qu’à plusieurs on va plus loin, il invite tous les acteurs économiques et territoriaux à participer à la promotion du tourisme régional en relayant et personnalisant à leur tour le message de la campagne.

Comme nous, votre liberté vous a surement manqué. Et comme nous, vous avez sûrement passé de longues heures à rêver de votre prochaine escapade. Alors si vous trouvez qu’il est encore un peu tôt pour partir à l’étranger mais néanmoins nécessaire de vous évader après cette période particulière, sachez que celle qui est humblement définie par ses habitants comme “la plus belle région du monde” a forcément le style de vacances qui vous convient. Reste encore à savoir dans quel port vous allez poser vos bagages pour vos prochaines vacances d’été en Bretagne ! Enfin, si vous souhaitez vous aussi nous aider à soutenir le tourisme breton et l’ensemble de ses secteurs d’activités, vous pouvez désormais partager sans retenue cette nouvelle campagne de promotion sur vos réseaux sociaux. On compte sur vous !

À propos de Emilie

Produit 100% Charentais passionnée de sport et de nature. J'ai découvert la Bretagne... a contre cœur, (les préjugés ont la peau dure !) et j'en suis repartie en pleurant ! Depuis cette incroyable découverte, il m'est vitale de m'y échapper plusieurs fois par an avec mon vélo. Encore une preuve que tout peut arriver sur un malentendu !