© Sofitel Quiberon/E. Berthier

Test du Sofitel de Quiberon : lier l’utile à l’agréable

La Presqu’île de Quiberon fait rêver pour plusieurs choses. Sa topographie, sa vue sur Belle-Île-en-Mer, ou sa Côte Sauvage. Mais, si elle est fréquentée par les baladeurs du dimanche ou par les touristes, Quiberon attire une toute autre sorte de vacanciers. Vous l’aurez deviné, il s’agit des résidents du Sofitel de Quiberon. Véritable institution, cet établissement est un paradis où se détendre est presque obligatoire. Tout y est pensé pour le confort des résidents. L’équipage de Port d’Attache a eu la chance de découvrir ce décor fabuleux. Nous avons passé le test du Sofitel de Quiberon, retour sur expérience.

Histoire du Sofitel de Quiberon

La marque Sofitel s’installe dans une ligne d’hôtels-resorts de luxe. Depuis 1964, date de création du premier établissement à Strasbourg, Sofitel s’est rapidement développé. Aujourd’hui, ce sont plus de 120 hôtels à travers le monde, basés dans une quarantaine de pays. Le Sofitel de Quiberon n’a pas toujours fait partie de la chaîne Accor, qui possède la franchise. En effet, au début des années 1960, Louison Bobet, un cycliste renommé, décide d’ouvrir un centre de thalassothérapie à Quiberon, convaincu des effets bénéfiques de l’eau de mer sur la santé. En 1984, après quelques ricochets, la chaîne Accor rachète le centre de Quiberon, qui deviendra alors le Sofitel de Quiberon.

Depuis, le centre a beaucoup évolué, en s’agrandissant. Disposant de deux restaurants, La Presqu’Île et le Delight, plusieurs bars internes dont le Blue Bar, et l’institut de thalasso & spa central, le Sofitel est désormais une institution à Quiberon. C’est l’endroit idéal pour venir s’y détendre, le temps d’une journée ou d’une semaine.

Que faire au Sofitel de Quiberon ?

Notre test du Sofitel de Quiberon nous amené à découvrir que l’établissement propose de nombreux services, de restauration ou de détente. Pour commencer, les restaurants de l’hôtel sont ouverts à tous, clients de l’hôtel ou non. D’ailleurs, beaucoup de monde se déplace pour le brunch du restaurant de la Presqu’Île, de plus en plus prisé. Mais vous pouvez également vous offrir un massage parmi une sélection immense, selon les bienfaits que vous recherchez. Accédez également à l’espace-détente, sa piscine de 25 mètres, son parcous marin et son jacuzzi extérieur… Le tout rempli d’eau de mer chauffée, pour bénéficier un maximum de ce qu’elle peut nous apporter. Bien entendu, l’équipe de Port d’Attache a pu accéder à l’espace-détente et nous avons adoré le jacuzzi extérieur avec sa vue sur la baie !

Le restaurant Le Delight

Le Delight est un restaurant ancré dans le Sofitel Diététique mais ouvert à tout le monde, que vous soyez clients de l’hôtel ou pas. Son concept est de proposer une cuisine adaptée à plusieurs objectifs : minceur, maintien et rééquilibrage. Ainsi, sur la carte, si tous les plats sont gourmands, ils n’en restent pas moins hypocaloriques. La brigade du Chef William Lamotte et les diététiciennes travaillent en étroite collaboration afin de proposer une carte cohérente. Très sensible au circuit court, le Delight propose des plats avec des produits de saison. Pour éviter les redondances gustatives, le Chef William Lamotte essaye toujours d’utiliser les produits de façon variée. Par exemple, si le panais est à l’honneur, les clients pourront retrouver des chips sèches de panais, de la purée, des juliennes ou brunoises… Une technique imaginative pour offrir aux clients des produits frais en limitant l’ennui gustatif !

Qui est le chef William Lamotte ?

Le Chef William Lamotte possède un parcours très varié, ce qui fait sa force. Après quelques années en Argentine, en Angleterre et en Israël, le chef s’installe de nouveau en France, où il a fait ses armes. Depuis mars 2019, il a intégré le restaurant diététique du Sofitel de Quiberon, à la tête d’une brigade.

La diététique, pas pratique ?

Nous avons pu échanger avec lui, au sujet de sa cuisine et de sa personnalité. Il nous a révélé que pour lui, la cuisine diététique pratiquée au sein du Delight n’est en rien une difficulté. Si d’un point de vue extérieur cela paraît contraignant, le Chef William Lamotte nous explique qu’il s’agit en fait de trouver des alternatives aux ingrédients les plus lourds. Les menus étant changés toutes deux semaines en avance, cela leur laisse du temps pour réfléchir à la manière de préparer tel ou tel produit, toujours en collaboration avec l’équipe diététique.

Apport personnel et apport professionnel

Son train de vie l’aide aussi beaucoup dans la conception des menus. Lui-même très attaché au “manger mieux”, certaines de ses habitudes personnelles se sont déjà retrouvées incluses au menu. Par exemple, le Chef Lamotte a évoqué l’huile de cameline ou la farine de chanvre, qu’il consomme chez lui et qu’il propose alors depuis son arrivée, à ses clients. Ce fonctionnement est aussi pour lui l’occasion d’en apprendre beaucoup, tant sur le plan personnel que professionnel.

Un kouign-amann hypocalorique, est-ce possible ?

C’est une question qui nous a démangés, alors nous la lui avons posée. Chef William Lamotte nous a répondu que, concrètement, sur le papier, c’est possible. Mais une recette de base si riche demande beaucoup de travail en amont. Pour quelle raison ? D’abord, il faut trouver des ingrédients qui soient à la fois bons pour la santé, compatibles avec une formule diététique et qui possèdent les atouts gustatifs pour un rendu final au moins similaire à l’original. Pas évident, n’est-ce pas ? Nos espoirs ne sont donc pas encore perdus, mais disons qu’ils ne sont pas en bonne voie non plus…

Qu’avons-nous mangé ?

Invités à découvrir la cuisine du Chef William Lamotte, lors de notre test du Sofitel de Quiberon, nous avons eu la chance de manger au Delight, lors d’un déjeuner. Grâce à une maîtresse d’hôtel aux petits soins et un serveur charmant, nous avons goûté à cette cuisine raffinée et délicieuse, garantie sans culpabilité !

  • Apéritif : frais et light, cocktail de kiwi (sans alcool) avec du gravlax de saumon. Un pur délice !
  • Entrée : brouillade d’œufs accompagnés de thon fumé. Autant vous dire que les assiettes se sont vidées rapidement tant c’était bon !
  • Plats principaux : l’un viande et l’autre poisson. Le plat viande était un filet de bœuf grillé, accompagné de légumes et d’oignons confits aux épices. Pour le poisson, il s’agissait de lotte à la sauce anisée avec des panais sous plusieurs formes. Comment imaginer que ce sont des plats hypocaloriques ?
  • Dessert : rafraîchissant et juteux, concluant parfaitement ce repas. Une assiette de suprêmes d’orange et pamplemousse, dans une infusion froide à la vanille et à la cannelle, surmontés d’une quenelle de sorbet à l’orange. Fraîcheur sucrée, mais sans complexe !

Ça ne vous donne pas l’eau à la bouche ?

Parce que nous, oui, elle revient ! D’ailleurs, en parlant d’eau, le Sofitel est partenaire de AquaChiara. Cette entreprise permet à des établissements hôteliers de proposer à leurs clients une eau appelée “Eau 0 Km”. En quoi cela consiste ? Il s’agit de récupération et de traitement de l’eau d’un réseau en particulier.
En l’occurrence, le Sofitel de Quiberon récupère d’abord les eaux de son réseau. Puis, il les traite naturellement, avec des écorces de noix de coco pour finalement les servir à leurs clients. Disponible avec ou sans adjonction de gaz carbonique, cela permet de réduire considérablement la consommation de plastique. Cela souligne également l’implication de l’établissement dans la démarche du zéro déchet et du circuit court. Complètement dans la continuité du restaurant Le Delight, dont la sensibilité mène le Chef William Lamotte à ne proposer que des produits de saison.

Pourquoi se rendre au Sofitel de Quiberon ?

Pour la simple et bonne raison qu’il est impossible de sortir de l’établissement en étant insatisfait. Notre test du Sofitel de Quiberon est sans équivoque : nous aurions pu y passer une semaine entière ! Mais, si vous décidez de seulement y déjeuner, c’est possible ! Le Delight vous prouvera qu’une cuisine diététique est aussi savoureuse qu’une autre. En revanche, si vous préférez la thalassothérapie, alors vous serez aussi servis ! Entre les nombreux massages, programmes de soins et l’espace détente ouvert à l’oisiveté ou, au contraire, à l’exercice, vous y trouverez votre compte. Aussi, la vue sur la baie a de quoi couper le souffle et tous les amoureux de Bretagne apprécieront immanquablement.

Alors, notre test du Sofitel de Quiberon vous a convaincu ? Vous êtes donc prêts à vivre votre prochaine escale plaisir et bien-être. Vous savez où aller !

À propos de Marnie

Marnie mange le beurre au couteau et en dépit des années passées loin de la France, cette fille de marin est restée très attachée à son Finistère. Un peu chauvine sur les bords, elle aime l'idée de montrer sa région sous un angle différent et elle se base sur une philosophie : nul besoin d'ouvrir les yeux pour voir le monde autrement, il suffit d'ouvrir son esprit.
Penn ar Box

Envie de gagner une Penn ar Box ?

Abonne-toi à la newsletter Port d'Attache pour tenter ta chance au tirage au sort mensuel !