© © Emmanuel BERTHIER / CRTB

Road-trip breton en Van aménagé : 5 escales pour un itinéraire dépaysant

Envies d’évasions bretonnes sur le temps d’un week-end ? Je vous propose un mini road-trip breton en van, en 5 escales garantissant exotisme, lieux ultra photogéniques et petit budget. Nous appareillons à Vannes en Sud Morbihan et ferons route vers notre destination finale : L’île de Batz en passant par Le mont St Michel de Brasparts, et Roscoff.

1 – le Mont St Michel de Brasparts : le night spot des Druides

Vendredi soir. Vannes. 4 brosses à dents et quelques slips dans un sac à dos plus tard… Nous embarquons avec les deux kids et notre chien Apple, vers 17h, à bord de notre fidèle embarcation à roulettes. Le bien nommé Ford Nuggets nous accueille à son bord pour une heure trente de route vers le cœur du territoire breton, lieu de légendes et de forêts magiques. La route est plutôt sympa à l’œil et les enfants sont concentrés à chercher des signes de présence des Korrigans sur le bas côté.

Ce qui d’emblée nous marque en arrivant sur le Mont St Michel de Brasparts, c’est sa situation géographique et la physionomie déconcertante de l’endroit. Vous traversez une forêt épaisse et au détour d’un virage, vous débarquez dans une plaine à la végétation rase avec en son centre, comme déposé là par la main d’un géant, un mont surplombé d’une chapelle ! Il ne manque plus qu’un rayon de lumière qui traverse les nuages et le chant des anges pour faire de ce road-trip breton en van un paradis.

Sans rire cette vision surréaliste vous plonge direct dans l’ambiance du lieu ! Nous quittons la route principale pour nous engager sur la voie qui serpente jusqu’au petit parking, tout en haut du mont, à quelques enjambées d’escaliers de la chapelle et de la table des druides.  C’est là que nous avons rendez-vous avec nos compagnons de route dans leur Combi (plus on est de fous plus on rit, surtout en van) et que nous passerons notre première nuit.

Le mont St Michel de Brasparts est un spot parfait pour le #vanlifer que vous êtes ! Le parking plat au milieu de la nature offre une vue à 360 ° à couper le souffle. Montez une volée de marches au milieu de la bruyère et des fougères et prenez-en plein les yeux. Le lieu irradie de bonnes ondes, on s’y sent bien, et c’est un émerveillement de rester à contempler les environs jusqu’au coucher de soleil. La nuit fût une des plus douces que j’ai passé en van depuis longtemps. Si vous loupez le coucher de soleil, vous pourrez vous rattraper au petit matin :

Voilà le genre de moment inoubliable qu’offre un road-trip breton en van.

Les tons orangés, les toiles d’araignée qui perlent de gouttes d’eau, et les reflets du lac un peu plus loin, créent une atmosphère unique. On saisit alors la magie de l’endroit et on comprend pourquoi ce lieu chargé d’ésotérisme est un spot de choix pour les druides bretons. Night spot à mettre sur votre liste.

2 – Road-trip breton en van : escale à Roscoff le « british » Spot

Nous quittons à reculons notre bivouac nocturne après une balade au milieu de la lande et des moutons et reprenons notre route vers Roscoff. Changement de décor. Nous quittons les grandes forêts et traversons des plaines balayées par les vents dominants du nord. Tout autour de nous, des champs de pomme de terre, d’oignon et d’artichaut, ponctués ça et là de fermes et de petits hameaux.  Au bout du chemin, Roscoff :

La plus British des villes bretonnes.

Cette petite ville portuaire du Finistère nord tient son petit côté anglais de son histoire commune avec la Grande Bretagne. C’est l’histoire du développement des échanges maritimes et de la naissance de la Britanny Ferries pour aller vendre les récoltes outre manche. Vous pourrez visiter le musée des Johnnies et de l’oignon qui relate cette histoire commune avec nos cousins de Grande Bretagne. Un road-trip breton en van, c’est aussi rencontrer la culture de notre région.

Après une déambulation dans les vieilles rues de la ville, nous prenons le temps de nous restaurer sur le port puis prenons le chemin de l’embarcadère pour rejoindre l’île de Batz qui nous fait de l’œil, en face, avec ses eaux turquoises et la promesse d’une poignées d’heures d’exploration en mode Robinson Crusoé.

3 – Île de Batz : prélude au paradis

J’ai un faible certain pour ces confettis de terres isolées en mer que sont les îles. Chacune son caractère et ses trésors, mais j’ai eu un véritable coup de cœur pour l’île de Batz qui fait désormais partie de mon top 3 ! Après une courte traversée en bateau, nous posons le pied à terre sur une île accueillante et terriblement exotique par la palette de couleurs qu’elle offre. Suivant le temps qui nous était imparti, nous choisissons de nous limiter à une exploration d’une petite zone à l’est de l’île qui offre un chapelet de petites criques qui s’égrainent le long du sentier côtier.

Road-trip breton en Van aménagé, quand le bonheur Batz son plein.

Marchez, contemplez, respirez. Il n’y a qu’à suivre le sentier sans se poser de question. Serpentez au milieu des petites maisons, des jardins débordants d’une végétation étonnante et luxuriante et profitez de la vue plongeante sur des plages de sable blanc au eaux émeraude translucides qui sont un appel odieux à la baignade malgré la température avoisinant les 16 degrés.

Après chasse aux trésors, baignade, et marche à pied, notre divagation arrive à sa fin, nous terminons la boucle et rebroussons chemin vers le port où nous prenons un petit verre à la terrasse fort sympathique du Bigorneau langoureux, en face du débarcadère. Nous fermons cette parenthèse enchantée en nous faisant la promesse de venir passer plus de temps sur ce caillou hors du temps.

4 – Destination Santec : nightspot du bout du monde

Après quelques hésitations, nous jetons notre dévolu sur la pointe de Santec à quelques kilomètres de Roscoff à l’ouest pour passer la nuit. Cette petite pointe offre un point de vue inégalable sur le coucher de soleil et fait de ce lieu un spot de nuit parfait. Notre road-trip breton en van nous met plein la vue à chaque nouvelle escale.

Pour les utilisateurs de park4night sachez que le spot initial est indiqué mais n’existe plus car fermé depuis peu par un rocher en travers de la piste. Imaginez notre déconvenue en tombant sur ce gros rocher qui nous barre la route, engagés sur la piste sableuse avec notre bolide, et cernés par les broussailles ? Mais notre bonne étoile comme souvent nous a sortis de l’impasse.

Le spot idéal : nous surplombons une plage de sable blanc idyllique pour envoyer au loin les enfants inépuisables.

Nous avons rencontré des campeurs sur leur terrain de loisirs en bord de plage à quelques pas qui nous ont autorisé à nous garer pour la nuit sur l’emplacement voisin inoccupé appartenant à leur famille. Nous avons une vue imprenable sur la presqu’île de Perharidy de l’autre côté d’une baie constellée de rochers de granit rose.  Les paysages somptueux et la lumière confèrent à l’endroit une sensation de douce quiétude hypnotique.

5 – Sur le retour : détour par la forêt de Huelgoat

Vous en avez encore sous le pied ? Pas tout à fait repus ? Alors sur le retour pourquoi ne pas vous arrêter à l’orée de la forêt de Huelgoat ? Il ne s’agit pas ici de partir en rando pendant des heures, mais vous pourriez vous défier à faire trembler la roche. Prenez une dernière bouffée de nature et de légende au cœur de la Bretagne avant de rentrer retrouver vos pénates pour la semaine, la tête aérée, prêts à réfléchir à la destination du prochain week-end !

Pour nous ce road-trip breton en van a été l’occasion de voir milles choses, de prendre la température sur différents spots et a fait naître l’envie d’y revenir pour plusieurs jours. Comme l’impression d’être partis une semaine et d’avoir parcouru une longue distance pour réaliser que nous avons à portée de main, sur le temps d’un week-end, un terrain de jeu incroyable qui n’a rien à envier au reste du monde.

Côté pratique : Ce road-trip est idéal à faire en Van. Cependant si vous n’avez pas encore craqué pour ce moyen d’exploration vous pouvez toujours en louer un pour le week-end sur les nombreuses plateformes qui existent sur le net au départ de la Bretagne. Ayant déjà un van, nous n’avons testé qu’une fois Wikicampers, mais il en existe d’autres comme Blacksheep, Wevan, Kelticvan… Alors ? On the road ?

À propos de Julie

La naissance de nos enfants énergivores, Noé et Cléo, n'a en rien entachée ma quête frénétique de découvertes et d'escapades hors des sentiers battus, bien au contraire ! Ces deux là, m'offrent l'occasion d'explorer, de découvrir et de rencontrer à un rythme plus "slow" et de porter un regard neuf sur les choses et sur les gens qui croisent notre chemin. C'est cette façon "d'excursionner" la Bretagne à contre-courant et en "pleine conscience" que je souhaite partager.
Penn ar Box

Envie de gagner une Penn ar Box ?

Abonne-toi à la newsletter Port d'Attache pour tenter ta chance au tirage au sort mensuel !