© Pixabay

Comment fêter Halloween en Bretagne ?

Sculptures de citrouille, déguisements effrayants et chasse aux bonbons, voilà un bon topo sur la fête d’Halloween. Bien que cette fête ne soit pas autant développée en France qu’en Irlande ou aux États-Unis, Port d’Attache a voulu vous parler de cette fête en y ajoutant sa touche bretonne. Qui plus est, vous découvrirez que la fête a des origines celtes ! À vos citrouilles, soyez prêt pour le 31 octobre et fêter Halloween en Bretagne.

L’histoire d’Halloween : une fête celte ?

Halloween est une fête célébrée chaque année le 31 octobre, veille de la Toussaint dans la religion catholique. Son nom est d’ailleurs la contraction de All Hallows’Eve, en français, la veille de tous les saints. L’aspect folklorique et les pratiques d’Halloween sont bien différentes du passé.

Halloween serait un héritage d’une fête celtique, la Samain. Comparable à un Nouvel An, cet événement marquait le début de la saison hivernale. C’était le début des mois noirs comme on les appelle en breton. Samain marquait une date majeure dans le calendrier celtique.

Bien que le terme Halloween n’ait pas de traduction véritable en langue bretonne, on pourrait utiliser l’expression Kala-Goañv. Signifiant les calendes de l’hiver, le terme est rattaché aux festivités d’Halloween et de plus en plus d’événements bretons l’utilisent.

Les expressions d’Halloween en breton

Ensuite, voici un petit lexique des mots et expressions d’Halloween avec leur traduction en breton :

  • citrouille = sitrouilhez
  • bonbon = madig
  • araignée = kenvid
  • chauve-souris = askell-groc’hen
  • déguisement = treuzwiskamant
  • chapeau = tog
  • maquillage= fard
  • sorcière = sorserez / gwrac’h
  • diable = diaoul
  • fantôme = tasmant
  • vampire = suner-gwad
  • squelette = skeledenn
  • sang = gwad
  • gwialenn-hud = baguette magique
  • peur = aon
  • ensorceler/jeter un sort = gober fizik da unon pennäk
  • magie = achanterezh
  • horreur = euzh
  • château = kastell

Et d’ailleurs pour dire “le 31 octobre” on dit : “31 a viz Hunderwal”.

Comment se déguiser pour Halloween en Bretagne ?

Les déguisements pour Halloween ont pour habitude d’être dans le thème de la peur, de la mort. Princesse, pompier ou super-héros, gardez plutôt ces costumes pour le carnaval. Les costumes d’Halloween doivent être effrayants : fantômes, sorcières, monstres… Un peu de maquillage et de faux sang et vous voilà recouvert de plaies et avec un regard noir.

Et si vous souhaitez garder cette appartenance à la région Bretagne, voici nos idées de déguisements pour Halloween.

Tout d’abord, vous pouvez reprendre les habits des métiers phares, mais avec l’option mort-vivant ensanglanté. Une bigoudène ensorcelée, un pirate mort-vivant qui ressort des abysses, un marin possédé aux envies meurtrières, les choix sont variés !

Vous pouvez également vous emparer des mythes et légendes de Bretagne. Incarnez l’Ankou, personnage associé à la mort. Représenté par un vieil homme très maigre ou un squelette, il tient une faux à l’envers. Il a le rôle de serviteur de la mort, il collecte les âmes des défunts. Côté personnage féminin, optez pour la lavandière de la nuit, en breton kannerez noz. Aussi appelée lavandière de la mort, cette créature, souvent perçue comme une revenante, serait annonciatrice de la mort. On la rencontre de nuit, lavant son linge, vêtue de blanc, un peu comme les dames blanches.

Que donner aux enfants pour Halloween ?

“Des bonbons ou un sort !”, c’est la phrase culte des enfants à Halloween. Ils viennent toquer à votre porte en espérant collecter le maximum de gourmandises. Que vous fassiez partie de ces personnes qui offrent aux enfants du quartier ou que vous organisez un goûter spécial Halloween, voici nos idées pour des gourmandises 100% Bretagne.

Côté bonbon, on a bien sûr les caramels au beurre salé. Crêpes et gavottes peuvent également ravir petits et grands. Les plus créatifs pourront même faire des crêpes artistiques avec des chauves-souris et araignées. Si l’envie vous en prend, mettez-vous aux fourneaux et rusez d’astuces pour transformer les recettes les plus simples en mode Halloween. Un peu de colorant orange dans la pâte à gâteau, de la confiture de fraises de Plougastel pour le faux sang et le tour est joué. En parlant de fraise, vous pouvez même réaliser ces muffins d’Halloween dégoulinant de sang, enfin, de fraises !

Que faire pour Halloween en Bretagne ?

Outre réaliser une fameuse sculpture sur citrouille, pourquoi pas avec des triskell ou en bigoudène, divers événements sont organisés à travers la région. Chaque année, on a des visites nocturnes dans des châteaux, des visites contées dans des manoirs, des escapes games à thèmes, des soirées déguisées, des ateliers cuisine…Et bien sûr toujours nos traditionnels fest-noz. Dans la forêt de Brocéliande, dans un château ou même dans une salle des fêtes, ça peut être l’occasion d’en apprendre plus sur les légendes bretonnes. Il vous suffit alors de chercher ce qui a lieu autour de chez vous !

Alors, quel sera votre déguisement pour le prochain Halloween ? À moins que vous ne préfériez juste vous régaler de bonbons et autres gourmandises ? Qu’on apprécie et célèbre ou non cet événement, il est tout de même intéressant de connaître son lien à la culture celte. Et pour ceux qui ont envie de sensations et d’aventure pour Halloween, vous pouvez partir à la conquête du phare hanté de Trévennec !

À propos de Claire Desrues

Originaire de St-Brieuc, je suis très attachée à la région Bretagne ! C'est pourquoi je suis aujourd'hui la social media manager de Port d'Attache. Enthousiaste et passionnée, je suis bien décidée à mettre du vent dans les voiles et garder le cap pour montrer les richesses de notre belle région !⛵️