© Wikipédia

Comment est découpée la Bretagne ? 

Pays Vannetais ou Bretagne Sud, Pays du Léon ou Baie de Morlaix…Comment s’y retrouver ? Le découpage de la Bretagne peut être parfois confus. Qu’on parle des pays de la Bretagne historique ou des aires touristiques, ce n’est pas la même chose. Qu’est-ce que cela signifie ? Quelles sont ces zones ? À vos cartes bretonnes pour y voir un peu plus clair.

Quels sont les 9 pays historiques de Bretagne ?

Avant d’être une région administrative française divisée en 5 puis 4 départements, la Bretagne était divisée en pays, également appelés Provinces. Ce découpage est assimilé à la répartition des évêchés, c’est-à-dire les zones sous l’autorité d’un évêque. C’est avec la Révolution de 1789 que ces subdivisions ont laissé place aux départements. Le Finistère, les Côtes-du-Nord, le Morbihan, l’Ille-et-Vilaine et la Loire-Inférieure. À savoir d’ailleurs que des propositions de découpage en 6 départements avaient été faites, mais non-retenues.

Ainsi, on dénombre 9 provinces historiques bretonnes, avec chacune leur capitale historique :

  • Le Léon ou Pays de Léon avec Saint-Pol-de Léon pour capitale ;
  • La Cornouaille (et non Le !) avec Quimper en capitale, connu pour le Festival de Cornouaille ;
  • Le Trégor, dont Tréguier est la capitale historique ;
  • Le Pays de Saint-Brieuc ;
  • Le Pays de Saint-Malo ;
  • Dol-de-Bretagne est la capitale du Pays de Dol ;
  • Le Pays rennais ou Pays de Rennes ;
  • Le Pays nantais ou Pays de Nantes,
  • Le Vannetais ou Pays de Vannes ou encore Pays vannetais.

Comme le nombre d’étoiles sur le drapeau des États-Unis, à ces 9 pays historiques correspondent les 9 bandes du Gwenn Ha Du ! Cela va même plus loin et s’organise entre Haute et Basse Bretagne. Les bandes blanches, au nombre de 4, font référence aux pays brittophones : la Cornouaille, le Vannetais, le Léon et le Trégor. C’est la Basse-Bretagne À l’inverse, les 5 bandes noires correspondent aux 5 pays non-brittophones, la Haute-Bretagne, qui parle elle le gallo.

Plus d’un millénaire après, ce découpage de la région Bretagne est encore d’actualité. Il sert de référence pour l’organisation d’événements par exemple, ou tout simplement pour ceux qui s’y connaissent et veulent parler de tel ou tel endroit. C’est justement avec l’emploi perpétuel de ces pays qu’il peut vite devenir complexe de comprendre à celui qui ne s’y connaît guère.

Quels sont les pays traditionnels de Bretagne ?

Vous avez sûrement déjà entendu parler du Penthièvre ou du Pays bigouden. Le Chtou ou le Poher, au contraire, ne vous diront peut-être rien. Pourtant, il s’agit de la même chose : les pays traditionnels bretons. Ils correspondent en fait à des subdivisions des pays historiques. Leurs frontières sont assez approximatives. En effet, certains avaient un rôle administratif tandis que d’autres sont purement identitaires. À chaque pays traditionnel correspondait des traditions : vêtements, danses, couleurs, etc.

La liste des pays traditionnels est longue. En voici quelques-uns pour chacun des pays historiques :

  • Le Léon ou Pays de Léon : Haut-Léon et Bas-Léon
  • La Cornouaille : Pays bidouden, Pays rouzig, Pays Fañch ;
  • Le Trégor, dont Tréguier est la capitale historique ;
  • Le Pays de Saint-Brieuc : le Goëlo, le Penthièvre ;
  • Le Pays de Saint-Malo : le Clos Poulet, le Porhoët, le Pays pourpré ;
  • Le Pays de Dol : le Clos Ratel, le Daloi ;
  • Le Pays rennais : le Coglais, le Vendelais ;
  • Le Pays nantais : le Pays d’Ancenis, le Mitau, le Pays de Guérande ;
  • Le Vannetais : le Rhuys, le Pays de Baud.

Guide des aires touristiques de Bretagne

Retour au 21e siècle : la Bretagne et le tourisme. Représentant environ 8% du PIB régional, la Bretagne connaît un tourisme principalement estival. Pour mener des actions sur ce tourisme et pouvoir le mesurer, l’évaluer, investir, etc, des aires ont été définies. Ce travail est le fruit d’un contrat entre le Comité Régional de Tourisme de Bretagne et l’Agence de développement touristique de la France, Atout France.

Le découpage touristique de la Bretagne est constitué de 10 zones :

En observant les cartes, on constate assez logiquement des similitudes dans les découpages des territoires. Cependant, l’un correspond à la Bretagne historique et traditionnelle et vous fera passer pour un Breton 100% pur beurre, tandis que l’autre cocotte davantage une vision touristique.

Connaître les autres découpages de la Bretagne

Les districts et arrondissements de Bretagne

Ensuite, passons à un autre découpage de la Bretagne, celui-ci moins connu. En 1789, lors du découpage de la région en département, chacun d’eux est alors divisé en 9 districts. Celui avec la plus grande ville devient le chef-lieu. Ce découpage ne dure que quelques années. En 1795 apparaissent les arrondissements. Et oui, comme les quartiers parisiens, la Bretagne a, elle aussi, des arrondissements. Ces divisions sont assimilées aux sous-préfectures. Les arrondissements sont au nombre de 15 et portent le nom de la ville principale qui les compose :

  • Brest ;
  • Châteaulin ;
  • Dinan ;
  • Fougères-Vitré ;
  • Guingamp ;
  • Lannion ;
  • Lorient ;
  • Morlaix ;
  • Pontivy ;
  • Quimper ;
  • Redon ;
  • Rennes ;
  • Saint-Brieuc ;
  • Saint-Malo ;
  • Vannes.

Les cantons, communes et EPCI de Bretagne

À une échelle encore plus grande, la Bretagne est composée de 102 cantons pour un total de 1208 communes. Ces dernières se regroupent en EPCI (Établissement public de coopération intercommunale). On compte alors 2 métropoles, Rennes et Brest, 16 communautés d’agglomération et 42 communautés de communes.

Finalement, ça fait beaucoup de divisions et de subdivisions à retenir ! Qu’elles soient liées au tourisme, à l’Histoire avec un grand H ou tout simplement à l’administration, on peut vite se mélanger les pinceaux. Surtout si on ajoute à ça le nom des côtes du littoral breton !

À propos de Claire Desrues

Originaire de St-Brieuc, je suis très attachée à la région Bretagne ! C'est pourquoi je suis aujourd'hui la social media manager de Port d'Attache. Enthousiaste et passionnée, je suis bien décidée à mettre du vent dans les voiles et garder le cap pour montrer les richesses de notre belle région !⛵️