© Ludovic Balay

Comment le festival Rock’n Toques déchaîne les passions ?

Chaque année en mai, c’est à un drôle de festival auquel vous pouvez assister dans le centre-ville de Saint-Brieuc. Entremêlant ambiance musicale et découvertes culinaires, le festival Rock’n Toques va réveiller aussi bien vos esgourdes que vos papilles ! Vous voulez éveiller vos sens en explorant cet événement rafraîchissant ? Notre équipage s’y est rendu pour le tester, voici le récit de notre découverte, là où les briochins nous accueillent les bras grand ouverts.

Toqués, de la tête aux pieds !

Toqué il fallait l’être, pour donner naissance à cette idée en 2008. Celle de réunir les acteurs de la restauration composant la Baie de Saint-Brieuc, avec l’envie commune de surprendre les curieux de passage. La trame est simple, créer un festival alliant performances artistiques et restauration de qualité :

« Le collectif s’occupe de ravir vos papilles et de satisfaire tous les gourmands, du plus petit au plus grand. »

Rock’n Toques, sûrement le seul endroit à la portée de tous où il est possible de manger comme au restaurant en plein festival ! On est bien loin de la légendaire tartiflette des Vieilles Charrues. Ici, préférez un énorme chapiteau sous lequel se succèdent les brigades des chefs, avec des plats en guise de rocks stars. En bref, si nous devions résumer cet événement en une phrase, ça serait celle-ci :

On veut déguster, on veut du rock fort !

Le festival Rock’n Toques expliqué en 3 chiffres

20 : le nombre de chefs qui cuisinent au cœur de Saint-Brieuc lors de la 11ème édition en 2018. Chacun d’eux venant avec sa propre brigade de bénévoles, des équipes à l’efficacité et aux sourires redoutables. Des chefs étoilés locaux, en passant par des plats du monde ou encore par de la cuisine bretonne traditionnelle… il y en a pour tous les goûts.

6 : les corps de métiers présents lors du festival Rock’n Toques, parés à vous en mettre plein la vue, les oreilles et la bouche. Chefs cuisiniers, pâtissiers, artisan glacier, artisan crêpier, cavistes, producteur de cidre… tous se mobilisent pour vous surprendre et rendre votre visite conviviale.

8 : le prix qu’il vous faut débourser afin de déguster un plat au festival Rock’n Toques ! Comptez 4€ pour l’accompagner d’un dessert ou pour une petite faim, et 3€ pour une boisson. Cerise sur la toque, un brunch vous est même proposé pour 15€. Nous disons cela mais honnêtement, la gourmandise n’a pas de prix.

16 000 : le nombre de portions servies à ce jour en une seule édition, sur trois journées. Pas le temps de s’ennuyer sous le chapiteau, c’est qu’il faut les nourrir ces festivaliers affamés.

0 : le prix à débourser pour assister aux différents concerts de la programmation ! Oui, la bulle, nada. Si avec ça les bigoudens en personne ne montent pas sur Saint-Brieuc pour déguster une petite crêpe de chez Youenn, le monde part définitivement en distribil.

Comment ça marche chef ?

Niveau organisation et logistique, rien de plus simple, tout est raisonné pour être accessible au sein du festival Rock’n Toques :

  1. Tes tickets tu achèteras, comme le système Cashless présent dans nos festivals à chaque fois.
  2. Ton menu tu choisiras, sans trop te torturer l’esprit si possibilité il y a.
  3. Avec civisme dans la file tu te placeras, léger dernier effort avant de savourer ton plat.
  4. Déguster face à la scène tu mériteras, tes oreilles s’en donneront à cœur joie.
  5. Trier tes déchets tu pourras, car les toqués ont tout prévu pour toi.

Le festival Rock’n Toques, à faire ou non ?

La réponse se trouve dans le ton que nous prenons tout au long de cet article : le festival Rock’n Toques est à tester au moins une fois dans sa vie. Pourquoi ? C’est bien la première fois que nous voyons autant de personnes faire la queue avec sourire pour manger, parfois pendant plus d’une heure. Là où la même situation est impensable dans un restaurant et pour le même menu. L’espace d’un week-end, le centre-ville de Saint-Brieuc emprunte un visage qu’il est impossible de voir en dehors le reste de l’année :

Pas besoin de partir à Tataouine quand Saint-Brieuc s’occupe de tout.

Mais encore, les festivals bretons, nous les avons écumés de long en large. Pourtant, c’est bien la première fois qu’il nous est donné le plaisir de manger sainement, avec des produits locaux et des acteurs qui le sont tout autant en plein événement du genre. Souvent, festival rime avec ivresse et pour une fois, celle-ci vient de l’assiette et non pas du verre.

Rien que pour cela, le festival Rock’n Toques invite à vivre une expérience différenciante, que chaque curieux appréciera. Et si le concept était contagieux ? Finalement, de là à ce que d’autres toqués se rassemblent pour importer l’idée dans leur port d’attache, il n’y a qu’un service.

À propos de Simon

Simon est le capitaine qui aime jouer avec les mots. Après ses études dans le commerce et les finances il conserve cette attirance pour les joutes verbales. Curieux et engagé, il a toujours son avis à donner. Sa philosophie est simple, mieux vaut danser sous la pluie plutôt que d'attendre le soleil.