Logo Port d'Attache Le magazine qui vous donne une autre idée de la Bretagne

Le média qui vous donne une autre idée de la Bretagne

  • Rechercher
  • Menu

Art Rock, le festival qui va vous faire emménager à Saint-Brieuc

© Gwendal Le Flem
Écrit par
21 Juin. 17

Chaque année fin mai, c’est la même musique ! Les briochins et les briochines habitants de Saint-Brieuc (22), voient l’excitation monter lorsque la ville adopte les couleurs de leur événement phare. Un rendez-vous que chaque local ne raterait pour rien au monde, le festival Art Rock ! Cet engouement est arrivé jusqu’à nos oreilles il y a quelques années déjà et pour cette nouvelle édition, nous nous sommes jetés dans le grand bain.

Art Rock, l’évènement qui réveille tout un département !

La première chose qui frappe, c’est que le festival jouit d’une aura qui s’étend bien au-delà de Saint-Brieuc, sa ville natale. Depuis une trentaine d’années, plus qu’une simple référence, Art Rock est devenu un rendez-vous incontournable dans le paysage évènementiel breton. Pourquoi cette recette briochine a encore de beaux jours devant elle ? On vous explique tout.

Événement pluridisciplinaire, Art Rock mêle musique, danse, théâtre, spectacles de rue, arts numériques, arts visuels, gastronomie.

Tout d’abord, l’évènementiel façon Art Rock plaît puisque le menu qui y est proposé est vaste ! Que vous y veniez pour flâner, y faire la fête ou explorer Saint-Brieuc dans une atmosphère tonique, l’émerveillement sera au rendez-vous. Si le rythme effréné de la programmation ne vous fait pas peur, les trois journées et les trois nuits de Art Rock sont « fête » pour vous.

« De même que l’on reconnaît que le chewing-gum est un truc génial, on ne va pas renier la force du rock » – Denis Barthe de Noir Désir

Au cœur du festival, c’est cette force qui nous plaît ! Une puissance artistique qui vous colle à la peau et l’ensemble dans une ambiance familiale. Il suffit de regarder les festivaliers environnant pour se rendre compte que bienveillance et plaisir sont les maîtres-mots qui animent Art Rock. En bref, la philosophie qu’adopte le festival nous séduit et nous vous recommandons vivement de l’essayer lors de ses prochaines éditions.

3 raisons de vivre le festival Art Rock

1 – C’est toute une ville à votre service

Assurément le détail qui nous a le plus frappé : l’engagement des habitants, des commerçants et des amoureux de Saint-Brieuc. Pour cette 34ème édition, on constate parfaitement que le rodage est là, la ville est parée à recevoir ses festivaliers. Rien n’est laissé au hasard et chaque mètre carré qui permet d’embellir la fête est savamment utilisé.

Libre à chacun de se rendre à une exposition dans le musée, de passer à la Passerelle pour écouter un groupe à la cool pendant la journée ou encore de poser vos gambettes au Village pour vous revigorer. Ce dernier point, justement, fut une agréable découverte.

Amis noctambules, vous n’êtes pas épargnés car l’ambiance sur le site du Festival Art Rock bat son plein entre la grande scène et la scène B. Pour cette 34ème édition, le plaisir pouvant même être prolongé avec la compagnie Carabosse et son spectacle pyrotechnique, à redécouvrir en cliquant sur l’expression suivante : je suis pyromane et je me soigne.

2 – Vos papilles vous diront merci

Sous l’imposant chapiteau du Village, s’organise un festival dans le festival ! À traduire par :

Un festival de saveurs au cœur du festival Art Rock, voici Rock’n Toques !

Lorsque nous vous parlons d’un évènement breton pluridisciplinaire, la gastronomie y trouve toute sa place. Pendant trois jours, chefs cuisiniers, pâtissiers, artisan glacier, artisan crêpier, cavistes et producteur de cidre se lancent comme mission de ravir vos papilles.

Le programme est efficace et propose 24 créations culinaires, une sélection de vins et cidres au bar de cette équipe complètement toquée. L’occasion d’y déguster un bon plat devant des concerts gratuits ! Cerise sur le gâteau, la création d’une collaboration éphémère avec un duo Chef et artiste.

V&Gan : Burger végétarien, steak de lentilles corail, quinoa tomate, tofu fumé maison, ketchup framboise.

Cette année, c’est le Chef Nicolas Adam du restaurant « La Vieille Tour » qui collabore avec le populaire Julien Doré. Lorsqu’une institution de la gastronomie briochine rencontre un artiste qui écume tous les festivals du moment, le résultat en devient enivrant. À tel point que nous n’avons pas eu le courage de faire la queue pour remonter la file d’attente qui serpentait le long du Village, partie remise !

3 – Art Rock, un festival tout en modernité

Aujourd’hui, les nouveaux défis que rencontrent les festivals pour pérenniser leur existence ne laissent plus le droit à l’erreur. Face à une baisse régulière et importante des subventions, il faut séduire de plus en plus les festivaliers pour faire carton plein et renquiller sur une prochaine édition. Aujourd’hui, face à une rude concurrence des évènements en Bretagne, il est vital de tirer son épingle du jeu pour faire parler de soi.

Là où Art Rock brille, c’est dans sa modernité ! Saint-Brieuc est une des premières villes emblématiques de la région à ne pas jouer uniquement sur la carte du folklorique et des traditions mais plutôt à miser sur la culture dans son ensemble et sur la mise en avant de ses acteurs économiques locaux. Un élan collectif qui fonctionne à merveille et dont l’attrait augmente tranquillement et sûrement chaque année.

En comparaison, le Festival de Cornouaille dans le Finistère Sud possède la même force de frappe à l’origine et voit sa popularité perdre de son ampleur depuis quelques éditions. Ouvrir les vannes pour une culture plus large, tout miser sur le folklore ou une alliance des deux ? La question se pose pour l’avenir de ces évènements incontournables de la région. Avantage pour la philosophie Art Rock, affaire à suivre dans les prochaines années. En attendant, que pensent les briochins de ce rendez-vous annuel ?

Qu’en disent les briochins ?

Emma Dauphin, festivalière made in Saint-Brieuc : pour moi, Art Rock c’est un peu l’événement de l’année à Saint-Brieuc, ça dynamise la ville. Ville qui en ce moment a un peu tendance à s’éteindre notamment avec la fermeture de pas mal de magasins, etc. Saint-Brieuc a changé, l’ambiance n’est plus la même, c’est un peu « mort » et c’est vrai que le festival redonne un peu de vie à la ville ! Il attire des gens de partout, de tout âge et ça c’est vraiment cool !

Alexandre Solacolu, entrepreneur local : Art Rock est la cathédrale culturelle de Saint-Brieuc, c’est un véritable rendez-vous annuel pour les briochins. Tout le monde s’y retrouve ! C’est le grand carnaval qui va au-delà de la programmation officielle du Festival. Pour les non-briochins, je dirais que l’événement est en pleine ville ce qui change des festivals qui se déroulent dans les champs. C’est moins roots mais plus confortable et c’est aussi ce qui permet d’en faire un événement familial.

Guillaume le Dez, commerçant dans les Côtes-d’Armor : c’est un festival à taille humaine et toute la ville se mobilise. En passant par les commerçants, les restaurateurs, les bars… Chaque acteur économique veut rendre ce week-end parfait. C’est aussi un lieu accessible situé à 2h de Paris, 2h de Nantes, 50min de rennes et 1h30 de Quimper.

La découverte et l’exploration du festival Art Rock fut pour notre équipage un agréable moment. Une ambiance bienveillante, une organisation aux petits oignons, toutes les conditions sont réunies avec passion pour profiter pleinement. Nous vous recommandons vivement de découvrir ou de réitérer cette expérience, le briochin vous accueillera dans son port d’attache les bras ouverts.

Simon

Simon est le capitaine qui aime jouer avec les mots. Après ses études dans le commerce et les finances il conserve cette attirance pour les joutes verbales. Curieux et engagé, il a toujours son avis à donner. Sa philosophie est simple, mieux vaut danser sous la pluie plutôt que d’attendre le soleil.

Partager sur Facebook

Le meilleur de la Culture bretonne