© La Brasserie du Bout Du Monde

Connaissez-vous la bière de Terenez ?

Je suis une incontournable de l’apéro, je suis ? La bière ! Si la devinette est facile, ce qui l’est moins c’est de s’y retrouver parmi l’incalculable nombre de référence en la matière. Pour se démarquer de ses concurrentes, la bière de Terenez possède bien des atouts. Prêts à découvrir ou redécouvrir ce breuvage venu de l’ouest ?

L’histoire de la Brasserie du Bout Du Monde

Après plusieurs années d’engagement pour son pays et des dizaines de missions à travers le monde, Olivier Lallemand retrouve sa Bretagne natale pour y créer sa propre entreprise. Un long chemin semé d’embûches attend cet ancien militaire qui à tout à apprendre du métier de brasseur. Pour commencer, il rachète un ancien souterrain de l’OTAN à Rosnoën (29).

Si l’histoire n’est pas banale, c’est bien dans ses locaux pour le moins atypiques que va naître la Brasserie du Bout Du Monde fin 2013. Les premiers pas de cette dernière demandent beaucoup de temps et d’énergie à son fondateur avant un coup d’éclat en 2015. En effet, suite à un passage dans la très célèbre émission Thalassa, la Brasserie du Bout Du Monde et sa bière de Terenez se voient propulsées sur le devant de la scène. La success story est lancée et la demande explose.

Pour faire face à l’augmentation de son activité, Olivier Lallemand investit dans des locaux flambants neufs. C’est donc non loin de son souterrain de l’OTAN au Faou que l’aventure se poursuit. On y retrouve un nouveau site de production, une nouvelle boutique mais aussi un restaurant et un bar.

Ne croyez pas que notre ex militaire en a pour autant délaissé son premier local puisqu’il est toujours utilisé pour le stockage et la préparation des commandes. Aujourd’hui, l’entreprise compte une quinzaine de salariés. Un effectif relativement restreint qui correspond au souhait d’Olivier Lallemand de créer une entreprise à taille humaine.

Le choix du nom de la bière de Terenez : un choix logique

Quand on demande au fondateur de la Brasserie du Bout Du Monde de nous expliquer le nom qu’il a choisi pour sa bière artisanale, la réponse est simple. Terenez signifie en breton “le passage vers l’île”. C’est également le nom du magnifique pont qui enjambe l’Aulne sur la commune de Rosnoën. Bien que méconnu, l’ancien militaire lui rend hommage en intégrant l’un des éléments de sa structure dans le logo de la brasserie.

La fabrication de la bière de Terenez

Il faut compter 3 semaines pour faire une bière de Terenez. Loin de nous l’idée de vous donner un cours de brassage approfondi. Mais ce que l’on peut vous dire c’est qu’à la Brasserie du Bout Du Monde, on donne de l’importance à chaque étape de fabrication. Le malt est d’abord concassé. Selon les méthodes de brassage, de l’eau est ensuite ajoutée.

Vient ensuite l’étape de filtration puis un nouvel ajout : celui du houblon. Une fois la fermentation en deux temps réalisée, vient le moment de l’embouteillage. C’est ainsi que sont produites les différentes bières de la brasserie d’Olivier Lallemand. Une gamme faite de bières blondes, blanches, ambrées, de saison, triples et même vieillies 6 mois en fût.

Une bière locale et responsable

Pas toujours évident de concilier : production, local et environnement. Pourtant à la Brasserie du Bout Du Monde, on met un point d’honneur à donner l’exemple. C’est pourquoi, l’entreprise travaille avec des partenaires locaux. Par exemple, le cartonnier qui fabrique les emballages ainsi que le laveur qui nettoie les bouteilles consignées sont dans les Côtes d’Armor. Le verrier, lui, est à Rennes et utilise un verre français.

On ne peut pas inciter les gens à consommer local si nous-mêmes on ne donne pas l’exemple – Olivier Lallemand

Les déchets liés à la production de la bière de Terenez sont également valorisés. En effet, la brasserie les donne à des éleveurs bretons. Drèches et levures constituent d’excellentes protéines végétales pour les animaux tels que les vaches et les cochons.

Bières de Terenez, rhums et pâtés : des mots qui font rêver !

Si la bière de Terenez reste le produit phare, elle n’est pas le seul proposé par la brasserie. Née d’une erreur de recette, son alcool de bière nommé Penforn est à découvrir. C’est aussi le cas des rhums aux fruits de saison, fraîchement lancés. Que ce soit dans les boutiques du Faou (29) ou de Saint-Martin-des-Champs près de Morlaix, vous pouvez également découvrir du vinaigre, du pâté à la bière et même du shampoing sec !

Pour ceux qui n’auraient pas la possibilité de se rendre directement en boutique, la bière de Terenez et ses acolytes sont commercialisés dans certaines épiceries, coop et autres biscuiteries bretonnes. Amis parisiens, vous en trouverez également en île de France alors ouvrez l’œil.

Médaillée une quarantaine de fois dans des concours de brasserie, la bière de Terenez compte bien poursuivre sa belle histoire. Olivier Lallemand et son équipe travaillent au quotidien pour mettre au point de nouvelles recettes et élargir sa gamme de produits. Autant vous dire qu’on hâte de découvrir tout ça accompagné de quelques tapas bretonnes !

À propos de Emilie

Produit 100% Charentais passionnée de sport et de nature. J'ai découvert la Bretagne... a contre cœur, (les préjugés ont la peau dure !) et j'en suis repartie en pleurant ! Depuis cette incroyable découverte, il m'est vitale de m'y échapper plusieurs fois par an avec mon vélo. Encore une preuve que tout peut arriver sur un malentendu !