Menu
Culture
17 décembre 2016

10 raisons de penser qu’Hayao Miyazaki s’est inspiré de la Bretagne

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Vous avez sûrement entendu parler du grand Hayao Miyazaki, non seulement pour ses dessins mais surtout pour son travail de réalisateur en tant que co-fondateur du Studio Ghibli, célèbre studio d’animation nippon à l’origine de nombreux succès depuis 1986, tels que Pompoko (平成狸合戦ぽんぽこ, Heisei Tanuki Gassen Ponpoko), Les Contes de Terremer (ゲド戦記, Gedo Senki) et plus récemment Le Vent se Lève (風立ちぬ, Kaze Tachinu) ou encore Souvenirs de Marnie (思い出のマーニー, Omoide no Marnie).

Mais, aviez-vous déjà remarqué que, dans plusieurs de ses oeuvres, Miyazaki nous présentait la Bretagne sous plusieurs aspects ? Si ce n’est pas le cas, voici 10 images qui vont définitivement vous convaincre !

1 – Hayao Miyazaki fait boire du cidre à ses personnages

Dans Le Chateau Ambulant (ハウルの動く城, Hauru no Ugoku Shiro), observez-bien ce qui se trouve sur la table… Mais oui, bien-sûr : Sophie boît évidemment… une bolée !

2 – Et les emmène explorer les îles du Ponant

Dans Le Voyage de Chihiro (千と千尋の神隠し, Sen to Chihiro no Kamikakushi) Miyazaki semble lui faire faire un détour par l’archipel de Molène… Si si, regardez-bien, on aperçoit même les vagues du Fromveur au dernier plan !

3 – Il fait même ami-ami avec les oiseaux locaux

Et celles-ci, vous les reconnaissez ? Ces mouettes avec lesquelles Kiki la Petite Sorcière (魔女の宅急便, Majo no Takkyūbin) sympathise ? Et ce littoral ? N’y voyez-vous pas comme un air typiquement breton, digne de la Côte de Granit Rose, franchement ?

4 – D’ailleurs, il apprécie beaucoup ceux de la volière de ce parc

Amis Rennais, cet endroit vous rappelle sûrement l’endroit où vous chillez après les cours, avec l’orangerie, les fontaines et les grandes pelouses (interdites). Pourtant, il ne s’agit pas du Thabor mais bien du plan du parc d’Inokashira qui abrite le musée Ghibli, au Japon !

5 – Même si ce n’est pas toujours simple de se promener, avec ce temps

Et parce que ce cher Hayao Miyazaki a de l’humour, le meilleur ami de Mon Voisin Totoro (となりのトトロ, Tonari no Totoro) et de Satsuki s’appelle… parapluie. Eh oui, que voulez-vous ? Les clichés ont la dent dure, même au pays du Soleil Levant.

6 – Ceci dit, Miyazaki a l’air d’apprécier le Finistère malgré tout

Parce que, cet été, lors d’une de vos sorties dominicales, vous avez peut-être croisé un certain Marco Pagot. Ce nom ne vous dit rien ? Pourtant, plus connu sous le nom de Porco Rosso (紅の豚, Kurenai no Buta), l’aviateur s’arrêtait sur l’île Tristan, dans la baie de Douarnenez. Certes, nous ne sommes pas à la Pointe du Groin – qui eût été davantage raccord avec le personnage, nous en convenons volontiers – mais quand même. Vous ne croiserez pas de cochon pilote tous les jours.

7 – Et l’Ille-et-Vilaine, tout de même

Miyazaki aimait probablement Bambi. Mais dans Princesse Mononoké (もののけ姫, Mononoke Hime), il est évident que la forêt dans laquelle nous évoluons s’inspire de celle de Brocéliande et de ses légendes. Ou peut-être s’agit-il de celle de Loudéac ?

8 – Surtout quand un détour par le deuxième plus grand marché de France est possible

Un peu plus haut, Sophie descendait une bolée de cidre penn-ar. Mais, vous le savez sûrement aussi bien que nous, rien ne vaut une bonne galette-saucisse achetée au marché des Lices pour aller avec. Du coup, notre bonne copine Kiki s’est dit que ce serait plutôt chouette d’y faire un tour avant de retourner crapahuter dans les airs.

9 – Il apprécie aussi le spectacle de la houle du haut des remparts de Saint-Malo

Bon, après le parapluie de Totoro, c’est Ponyo sur la Falaise (崖の上のポニョ, Gake no ue no Ponyo) qui s’y met. Ah bravo Hayao, on continue dans les idées reçues (même s’il faut le reconnaître, les grandes marées, c’est quand même hyper cool) !

10 – Et les plages paradisiaques de l’archipel de Lilia

Enfin, comme Miyazaki reste un homme très talentueux et qu’il a réussi à nous donner envie de suivre les traces de ses personnages, il nous achève une nouvelle fois avec son aviateur au nez retroussé favori, Porco Rosso, en nous emmenant avec lui sur l’île Vierge. Histoire de nous persuader, un peu plus, quoi.

Alors, convaincus ? Si l’exploration vous a plu, pourquoi ne pas partir sur les traces du cochon rouge le plus célèbre de la création d’Hayao Miyazaki, ou de la jolie petite sorcière Kiki en allant survoler le Finistère Sud ?

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Vesper

Exploratrice polyglotte passionnée d'aventures et captivée par la mer, toujours en quête de nouveaux paysages, appareil photo à la main, boussole viking tatouée dans le dos (pour le côté pratique, bien-sûr), servie sans citron mais avec des glaçons.