Menu
Breizh Style
26 octobre 2016

On a brassé de la bière bretonne, “Penn Ar”

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

C’est officiel, le secret est levé : pour votre calendrier de l’avent, Penn ar box vous propose cette année encore de déguster une bière bretonne par jour.

Une bière bretonne par jour pour patienter avant Noël

Le conseil du Port : contrairement aux traditionnels chocolats qui se cachent dans votre mystérieux calendrier, ici on parle de surprises houblonnées ! Après le boulot, privilégiez votre soirée pour ouvrir votre Graal du jour, plutôt que le matin au réveil. Ensuite, chacun ses goûts, mais personnellement nous n’irions pas ouvrir ce cadeau quotidien avant de décamper sur les bancs de l’école !

Cette année, cerise sur le gâteau, vous y trouverez une bière brassée spécialement pour l’occasion par Penn ar Box. Gourmets comme nous sommes, on leur a donné un coup de main !

Au pied du Baril

Il y a quelques semaines nous avons été conviés par les deux co-fondateurs de Penn ar Box à la Brasserie du Baril à Brest. Accueillis par Ben, le patron, puis rejoints par l’équipe de bieresbretonnes.fr (que du beau monde), nous avons rapidement commencé la préparation de la pâte à gâteau.

Façon de parler bien entendu, car avant de s’élancer dans la dégustation il faut s’armer de patience et cuisiner avec amour notre doux breuvage. Les énormes cuves trônent au milieu de la fabrique et les effluves de céréales viennent caresser nos narines.

“J’ai vraiment l’impression d’être le Heisenberg breton !”

 

 

Effectivement, la Brasserie du Baril a tout d’un laboratoire et nous en étions les heureux alchimistes. Tout comme l’hydromel qui ne s’est pas fait en un jour, les Panoramix que nous sommes allaient s’aventurer dans une recette plus vieille encore que nos premières bigoudènes.

Les improbables alchimistes

Pour un quasi-novice en matière de brassage, cette recette de bière bretonne prenait un air de cuisine XXL.

Avec la levure, tout est une question de mesure !

Nos acolytes Penn Ar et Ben le brasseur, ayant déjà peaufiné la recette de notre potion magique, nous apprennent que cette bière bretonne sera unique en son genre, une véritable gifle pour nos palais. Mille tonnerres de Brest, d’où la claque !

Le challenge est ingénieux :

Proposer à la fois du local et une invitation au voyage !

Pour le local, notre pierre philosophale était toute trouvée, le cher et tendre blé noir fut une évidence. Ensuite, il fallait dégoter l’ingrédient qui pourrait nous téléporter dans un autre Finistère… Loin ! Le choix se porta vers un houblon de l’autre bout du monde, au pays des kiwis.

Pas le fruit, l’oiseau pas très gâté par la nature… Celui de Nouvelle-Zélande !

Pour cette bière bretonne, il fallait retrouver les valeurs de voyage et de partage que Penn ar Box dégage. Allier le blé noir breton à un houblon néo-zélandais est à la hauteur de leur créativité et il ne reste alors plus qu’à se mettre en cuisine.

La potion magique qui claque comme les All Blacks !

 

Le brassin de la claque ta cuisse

 

Moudre les différents ingrédients et les mélanger en y ajoutant de l’eau chaude, figurez-vous que dans une brasserie, ça donne soif ! Surtout lorsque nous savons ce que l’on prépare, nous voilà comme des arroseurs arrosés au pays de la pluie.

Contrairement à la préparation d’un kouign amann ou d’un gâteau breton qui ne vous ouvrira pas vraiment l’appétit, ici c’est l’effet inverse qui se produit. Notre gourmandise prit rapidement le dessus !

L’avantage avec le brassage, c’est qu’à un moment il faut tout simplement attendre que l’alchimie opère. Lorsque cet instant arrive tel un rayon de soleil dans un ciel menaçant, c’est enfin l’occasion de déguster une excellente « Baril White ».

Pas le chanteur, la bière blanche biologique et artisanale de Ben le brasseur !

Pour couronner le tout, un barbecue dans la cour arrière de la brasserie s’allume comme par enchantement. Bières, brochettes et saucissons : uniquement du Made in Bzh ! On est avec Penn ar Box tout de même ! Ce n’est qu’une fois que les mouettes eurent pied que sonna l’heure de terminer, l’importante étape de fermentation pointant le bout de son nez.

Par pure gourmandise, nous avons même goûté le breuvage qui s’annonçait déjà très prometteur !

La découverte

Quelques semaines plus tard, nous avions rendez-vous chez Bière & Malt pour la dégustation. Jeune caviste brestois, aux bières de tous les horizons et à la décoration colorée.
Nous nous faufilons donc dans la boutique pour rejoindre nos compères de brassage qui nous tendent le breuvage tant attendu.

Le résultat d’un travail de passionnés !

Elle porte le nom de Claque ta Cuisse en référence à son métissage breton et néo zélandais. Nos papilles découvrent le mariage du houblon et du blé noir et ça fait son effet ! Nous avons entre les mains une bière alliant caractère et légèreté, avec des goûts bien reconnaissables et équilibrés.

 

Après cet apéro qui claque, on passe à table avec Thibault LE CLOIREC le breton qui a posé ses billigs à San Francisco !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Hugo

Un rêveur aux yeux impassibles et fixés sur l'horizon, mais dont les pieds sont bien ancrés sur terre. La Bretagne coule depuis toujours dans ses veines, lui qui est issu d’une famille de l’océan : petit fils de marin et arrière petit-fils de gardien de phares.