© MLG Photographe

Code Ø, le défi du zéro déchet à Lorient

A proximité de la zone portuaire lorientaise, un café pas comme les autres a ouvert ses portes en juillet 2019 : Code Ø. L’idée ? Promouvoir le zéro déchet à Lorient et un mode de vie plus responsable autour d’un café.

Avec Code Ø, objectif zéro déchet à Lorient

Derrière ce projet se cache Thaïs Cathelineau, ancienne chargée de communication dans le domaine de la course au large. Après avoir également travaillé pour une grande enseigne de sport, la jeune femme a décidé de se lancer dans un projet plus en adéquation avec ses convictions.

« Après cette expérience, j’ai eu envie d’essayer une activité commerciale rentable mais non-excessive envers l’environnement et l’être humain. Au fil de mes recherches, j’ai découvert l’économie sociale et solidaire » – Thaïs.

À la radio, la jeune entrepreneure prend connaissance d’un restaurant solidaire établi dans le sud de la France. Dans le même esprit, Thaïs décide de faire de la protection de l’environnement le fil rouge de son projet, au moment où la mouvance du zéro déchet explose un peu partout en France.

Du mobilier issu de la récupération

Chez Code Ø, le bardage, le parquet et le mobilier sont issus de la récupération. Les serviettes sont en tissus et les plats à emporter sont vendus dans des bocaux.

« Nous avons également un urinoir sec et un récupérateur d’eau de pluie pour alimenter la chasse des toilettes » – Thaïs.

Côté carte, les clients peuvent déguster des jus de fruits pressés ou encore du café torréfié de manière artisanale à quelques pas seulement des lieux, à l’atelier Café d’Oriant. Pour ce qui est des plats, le menu change en fonction de l’approvisionnement et des envies des cuisinières. « Nous proposons systématiquement des tartines salées et des soupes ainsi que des options sans viande pour les végétariens mais pas seulement. »

 Des fruits et légumes livrés… à vélo !

Tous les plats sont concoctés à partir de produits locaux et bio fournis par un maraîcher installé à Caudan. Un partenaire tout trouvé pour Thaïs puisque aucun outil motorisé n’est utilisé pour la culture et la livraison des produits se fait … à vélo !

Dans l’idée de toujours minimiser sa production de déchets, l’équipe de Code Ø pèse ses poubelles pour collecter des données et s’améliorer au quotidien.

Tous les mercredis, des ateliers sont organisés au sein du café afin de donner aux clients des outils concrets pour adopter un mode de vie plus responsable. Ateliers cosmétiques maisons, échanges d’expérience sur le zéro déchet ou encore comment faire du Bokashi, un compost issu de la lacto-fermentation, qui dégage six fois moins de CO2 que le compost traditionnel.

« Le torréfacteur avec qui nous travaillons propose également des ateliers pour valoriser d’autres moyens de boire du café, des astuces pour mieux consommer » – Thaïs

Zéro déchet à Lorient, la naissance d’une vraie communauté

Dès les premiers jours d’ouverture, une véritable communauté s’est créée autour du Code Ø. Des habitués de tous les âges passent pour s’octroyer un moment de convivialité ou glaner des astuces pour changer son mode de consommation.

« Cet été, beaucoup de clients nous ont apporté des prunes de leur jardin pour notre cuisine. Nous sommes situés dans un quartier plutôt résidentiel et les habitants sont contents d’avoir leur café de quartier. Les clients se sentent bien ici et on m’a même dit que le lieu ressemblait à Berlin. C’est le plus beau compliment qu’on puisse me faire » – Thaïs.

Avec Code Ø, la ville s’engage elle-aussi dans une démarche positive. Une thématique qui donne naissance à des initiatives éco-responsables partout en Bretagne. Notre région se place comme l’une des plus novatrices en la matière.

À propos de Anaïs

Passionnée par les voyages, Anaïs a déjà posé ses valises en Angleterre, en Italie et même en Normandie ! Un peu (beaucoup) chauvine sur les bords, elle défend toujours sa Bretagne natale et n’hésite pas à avoir recours à la mauvaise foi (et à son pull « Bretonne ») pour le faire. Outre la Bretagne, la musique, les concerts et la photographie sont ses sources de distraction… Tout comme faire rire ses amis.
Penn ar Box

Envie de gagner une Penn ar Box ?

Abonne-toi à la newsletter Port d'Attache pour tenter ta chance au tirage au sort mensuel !