© LAMOUREUX Alexandre

Mise au vert dans le centre Bretagne : nos raisons de visiter la ville de Redon et de faire une pause

Si vous êtes amoureux de verdure et de grands espaces, nul doute que le centre de la Bretagne saura vous charmer. Souvent délaissé au profit du littoral, les bonnes raisons d’aller s’y perdre ne manquent pourtant pas. Tentés par une première immersion ? On vous donne toutes les raisons de visiter la ville de Redon selon vos envies.

Visiter la ville de Redon quand on est curieux

A l’occasion de cette nouvelle escapade, direction les entrailles de la région en Ille et Vilaine (35) pour y visiter la ville de Redon. Ce port fluvial, n’était autre que l’avant-port de Rennes au 17e siècle. On y faisait parvenir les marchandises par bateaux avant de finir de les acheminer vers la cité rennaise par la terre. De cette activité portuaire et marchande, la ville garde les stigmates. En se promenant le long des quais, on aperçoit d’anciennes maisons d’armateurs reconnaissables par leur architecture.

Plongé hors du temps, le centre de la ville continue de faire voyager les visiteurs dans une ambiance plus moyenâgeuse. Les maisons qui mélangent pierres et colombages témoignent de cette époque au même titre que l’abbaye Saint-Sauveur qui fut la plus importante de la Bretagne au temps des châteaux forts.

Visiter la ville de Redon quand on est sportif

Pour ceux qui aiment se défouler, sachez que ce ne sont pas les activités qui manquent. Perdu en pleine nature, l’occasion est idéale pour varier les plaisirs et faire de nouvelles découvertes. Alimentée par sept rivières, la ville de Redon offre un large panel d’activités nautiques. Canoë, paddle, aviron sont autant de possibilités de visiter la ville de Redon au fil de l’eau.

Si vous avez envie de garder les pieds sur terre, vous aurez l’embarras du choix concernant vos balades au grand air. A pied ou à vélo, vous pourrez longer le fameux canal qui relie Nantes à Brest. Des voies totalement aménagées idéales pour circuler en sécurité et faire une pause le temps d’un pique nique au bord de l’eau.

Partez à la découverte de L’île aux Pies

A seulement 9 kilomètres de Redon, laissez-vous happer par l’univers merveilleux de l’île aux Pies. Ceux qui aiment prendre un peu de hauteur pourront grimper les falaises de cette île fluviale bercée par les eaux de l’Oust. Vous l’ignorez peut-être, mais les parois de son site d’escalade sont très plébiscitées par ceux qui aiment pratiquer la discipline.

« La perle du canal de Nantes à Brest » – Surnom donné à l’île

Dans ce décor verdoyant, il est également possible de se lancer dans des randonnées pédestres et cyclos. L’occasion parfaite pour découvrir ce lieu classé Grand Site Naturel entre falaises et berges arborées. Un site d’accrobranche et une plage aménagée permettent également aux promeneurs de varier les plaisirs selon leurs envies.

Visiter la ville de Redon quand on est flâneur

Si vous rêvez de paresses loin de la cohue du littoral vous allez adorer l’authenticité de la cité redonnaise. Son port fluvial est rythmé par le paisible défilé des plaisanciers qui ont le choix de naviguer vers l’océan ou de s’enfoncer dans les entrailles de la Bretagne. Prolongez la visite de la ville de Redon en déambulant dans le quartier du port. Ce coin de verdure au bord de l’eau est parfaitement indiqué pour déconnecter. Véritable lieu de rencontre de la cité, il accueille des événements populaires, des festivals, des expositions ou encore des brocantes. Les casse-cou peuvent également profiter du skatepark pour se défouler dans cette bulle d’oxygène bercée par les eaux.

Souvent boudé au profit du littoral, le centre de la Bretagne attire de plus en plus de touristes en quête de nature, de grands espaces et de retour aux choses simples. Pour une première immersion, nous espérons vous avoir donné envie de visiter la ville de Redon. Quitte à être dans le coin, n’hésitez pas à aller découvrir La Gacilly, ce village breton où la photo est reine.

À propos de Emilie

Produit 100% Charentais passionnée de sport et de nature. J'ai découvert la Bretagne... a contre cœur, (les préjugés ont la peau dure !) et j'en suis repartie en pleurant ! Depuis cette incroyable découverte, il m'est vitale de m'y échapper plusieurs fois par an avec mon vélo. Encore une preuve que tout peut arriver sur un malentendu !