Logo Port d'Attache Le magazine qui vous donne une autre idée de la Bretagne

Le média qui vous donne une autre idée de la Bretagne

  • Rechercher
  • Menu

Trois bretons vont traverser l’Arctique en catamaran

Écrit par
03 Avr. 17

À la lecture de ce titre, une question vous est naturellement apparue : comment peut-on traverser l’Arctique en catamaran, alors que c’est une immense banquise ?

Qui sont ces trois bretons qui veulent traverser l’Arctique en catamaran ?

À l’origine du projet, il est également le premier homme à avoir traversé le passage du Nord-Ouest à la voile. Long d’environ 1 500 km, il relie l’océan Atlantique à l’océan Pacifique en passant entre les îles Arctiques du grand Nord Canadien.

Concernant Benoît Lequin et Pierre-Yves Moreau, leurs expériences ne sont pas moins impressionnantes. En 2007, ils battent le record du monde de la traversée de l’Atlantique sur un catamaran non habitable de 20 pieds. Le tout en 11 jours 11 heures 25 minutes et 42 secondes !

Un périple sur l’eau et la glace à la force des bras et du vent

Les trois aventuriers vont partir de Barrow en Alaska pour rejoindre Spitzberg en Norvège, en traçant une ligne droite par le Pôle Nord, sans assistance et sans moteur. Pour ce faire ils vont utiliser un bateau équipé de « patins » : un catamaran/char-à-glace. Durant ce périple de deux mois et pas moins de 3000 km (1750 milles), ils devront naviguer entre les icebergs, mais également pousser et tirer leur embarcation sur la banquise.

Un projet scientifique

Au-delà de l’aventure humaine, l’embarcation aura à son bord du matériel pour faire des relevés scientifiques. C’est tout à leur honneur sachant que leur bateau assemblé à Lorient pèsera entre 400 et 450 Kg à plein. Il en faudra des bras pour les manoeuvres sur la banquise !

Les pôles doivent avoir quelque chose d’attirant pour les bretons, il n’y a qu’à voir l’aventure de Guirec Soudée qui lui s’est volontairement laissé enfermé par les glaces du Groenland !

Hugo

Un rêveur aux yeux impassibles et fixés sur l’horizon, mais dont les pieds sont bien ancrés sur terre. La Bretagne coule depuis toujours dans ses veines, lui qui est issu d’une famille de l’océan : petit fils de marin et arrière petit-fils de gardien de phares.

Partager sur Facebook

Le meilleur du Sport en Bretagne