Logo Port d'Attache Le magazine qui vous donne une autre idée de la Bretagne

Le média qui vous donne une autre idée de la Bretagne

  • Rechercher
  • Menu

Comprendre l’élevage de porcs en 2 minutes

Écrit par
11 Juil. 17

Inviter des amis à un barbecue, ou encore ouvrir une boîte de pâté Hénaff, voilà deux exemples qui peuvent vous amener à vous poser quelques questions. D’où vient cette viande ? On s’apprête à manger quoi exactement ? Rassurez-vous. Vous avez deux minutes ? Pile le temps nécessaire pour regarder cette vidéo et comprendre comment fonctionne l’élevage de porcs.

L’élevage de porcs aujourd’hui, les coulisses d’un métier moderne

Rendez-vous à Plouvorn, dans le Finistère, pour regarder de plus près ce métier ô combien passionnant. Nous voilà chez David Riou, éleveur de porcs breton, fier de son activité et des valeurs que celle-ci porte :

« Mon métier au final, c’est bien sûr de vous nourrir, avec une viande de qualité maximale. » – David Riou

Régulièrement décriée par les associations d’éthique et de protection des animaux, le Comité Régional Porcin de Bretagne a souhaité mettre les points sur les i de la plus belle des manières. En deux minutes, David Riou nous présente les coulisses de son métier avec le même amour que celui qui le fait se lever chaque matin.

La réalité du terrain, pour enseigner et rassurer les consommateurs.

Le but de cette vidéo c’est bien cela : éduquer le grand public à la filière porcine d’aujourd’hui, à la fois moderne et responsable. C’est également une belle manière de faire un léger pied de nez aux détracteurs de cette filière, qui ont dernièrement voulu esquinter son image en utilisant des faits très contestables. Court-circuit : 0, circuit court : 1 !

5 informations qui font de l’élevage de porcs d’aujourd’hui un métier impressionnant

S’il y a un point commun entre l’éleveur d’aujourd’hui et celui d’hier c’est bien la polyvalence du métier. Voici les cinq raisons qui pourraient faire naître des vocations pour ce métier complet et hallucinant :

  1. L’amour du métier et des animaux : une bonne viande passe par un élevage heureux et respectueux des animaux. David Riou nous le montre bien, sa passion pour ses porcs font de lui un éleveur attentionné.
  2. Il faut être un brun biologiste : vous ne connaissez pas l’étude de la semence du verrat ? Si les experts Miami existent, notre expert version Plouvorn impressionne tout autant ! Avec ça, notre éleveur s’assure de la qualité de fertilité du reproducteur avant même la conception des porcelets.
  3. Le circuit court est optimisé à l’extrême : les porcs se nourrissent des céréales cultivées sur place par David Riou, ou par ses collègues agriculteurs environnants. Qui a dit que les produits frais n’étaient pas fait pour les porcs ?
  4. Une hygiène impeccable : l’éleveur le dit lui-même, cet aspect est « fondamental » ! C’est simple, à chaque fois que les animaux quittent une pièce, le « papa poule » s’empresse de nettoyer pour assurer une qualité de vie maximum aux porcs.
  5. Une parfaite traçabilité : au bout de 26 semaines, c’est l’heure de dire adieu aux animaux qui sont emmenés à l’abattoir. Pour l’occasion, chaque bête se fait tatouer, afin d’assurer la meilleure traçabilité pour la suite des opérations.

Réaliser cette vidéo est une belle initiative du Comité Régional Porcin de Bretagne, qui permet de réconcilier les opposants et les éleveurs ou de faire découvrir à bon nombre de curieux l’élevage de porcs moderne. Responsable, passionnée et ingénieuse, cette filière a de quoi surprendre. Désormais, autour d’un barbecue ou en ouvrant une boîte de pâté Hénaff, vous pourrez imaginer plus simplement le chemin parcouru depuis la semence du verrat jusqu’à votre assiette. Bon appétit !

Simon

Simon est le capitaine qui aime jouer avec les mots. Après ses études dans le commerce et les finances il conserve cette attirance pour les joutes verbales. Curieux et engagé, il a toujours son avis à donner. Sa philosophie est simple, mieux vaut danser sous la pluie plutôt que d’attendre le soleil.

Partager sur Facebook

Le meilleur de l'Entreprenariat breton