Logo Port d'Attache Le magazine qui vous donne une autre idée de la Bretagne

Le média qui vous donne une autre idée de la Bretagne

  • Rechercher
  • Menu

Under The Pole : des plongeurs qui n’ont pas froid aux yeux

© Franck Gazzola - Under The Pole III - Zeppelin Network
Écrit par
26 Oct. 17

Croisés sur la terrasse d’un pub Irlandais dans le port de Camaret en mai 2017, un petit groupe de gens arborant fièrement des vestes portant le nom « d’Under the Pole » attirent mon attention.

Après une brève discussion et un détour par Google, je découvre cette expédition magique, qui consiste à repousser les frontières des explorations sous-marines en plongeant toujours plus profond et plus longtemps dans les eaux du monde.

Des Jules Verne des temps modernes

Le 25 avril 2017, l’équipe annonçait sur le site d’Under The Pole que le 20 mai ils quitteraient « leur port d’attache de Concarneau, pour une nouvelle expédition autour du monde, d’un pôle à l’autre ».

Tels des personnages tout droit sortis des romans de Jules Verne (version temps modernes), en 36 mois, ils vont parcourir 80 000 kilomètres en faisant le tour du continent Américain dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Il navigueront bien évidemment sur les océans Pacifique et Atlantique, mais aussi dans la baie de Baffin, le Golfe d’Alaska ou encore la Mer de Scotia.

« L’homme connaît mieux la face cachée de la lune que les océans de sa propre planète. » – Sylvia Earle, Océanographe, Exploratrice

Les premières expéditions des plongeurs

Cette équipe d’explorateurs est connue internationalement pour leur expertise polaire. Et pour cause, ce n’est pas la première fois qu’ils quittent la Bretagne pour les eaux glacées de l’Arctique.

Under The Pole III n’est que la « petite » sœur de deux autres expéditions sous-marines :

  • UTP I : « Deepsea Under The Pole » en 2010
    45 jours au pole nord et 52 plongées
  • UTP II : « Discovery Greenland » en 2014 – 2015
    21 mois au Groenland, plongée à plus de 100 mètres sous la banquise

« Le passage du Nord-Ouest et les régions polaires en général se méritent ! Ce sont des zones qui demandent de la rigueur et de l’anticipation, parfois un peu de courage aussi ! » – Emmanuelle et Ghislain Bardout

Under The Pole III

L’équipage pluridisciplinaire d’UTP est composé de scientifiques, marins, ingénieurs, photographes, … Et même de Kayak, un husky sibérien. Deux jeunes mousses sont également à bord: Robin (5 ans) et Tom (1 an), les enfants de Ghislain et Emmanuelle les deux aventuriers à la tête de ces expéditions. Au total, 100 membres monteront à bord du bateau, mais seuls 12 d’entre eux sont des équipiers réguliers.

Toute cette joyeuse équipe a pris place à bord du Why, une goélette polaire de 20 mètres de long. Celle-ci pouvant contenir plusieurs tonnes de matériel servant aux expéditions, à la survie (combinaisons de survie, fusils, duvets, téléphone satellite), ou encore à la production de longs-métrages ( 5 sont prévus, qui seront diffusés à l’international).

Plonger toujours plus profond, toujours plus longtemps

Aujourd’hui, 90% des océans restent inexplorés. Pour commencer à pallier à ça, les explorateurs prévoient de faire 500 plongées en 3 ans. Pour ce faire, ils plongeront plus loin et longtemps que ce que l’homme a fait auparavant. Ils vont notamment se rendre dans la zone « mésophotique », aussi appelée « twillight zone », située à une profondeur moyennement éclairée entre la surface et 150 mètres de profondeur.

3 programmes d’études ont été retenus dans différents endroits de la planète:

  • en Arctique : l’étude de la biofluorecence et la bioluminescence,
  • en Polynésie Française : les coraux profonds, le comportement des grands requins-marteaux et des requins bouledogues, et le programme capsule,
  • en Antarctique : le programme reste à définir.

Le programme capsule ?  Grâce à des « capsules de vie à saturation » : ce sont des capsules pouvant accueillir jusqu’à 3 plongeurs qui sont placées à un endroit où le plongeur atteint un équilibre. Il peut alors rester indéfiniment à cette profondeur.

S’ils n’en sont qu’au début de leur périple, les explorateurs, navigateurs, plongeurs, scientifiques, et tant d’autres d’Under The Pole promettent des découvertes incroyables.

Pour suivre leur aventure, rendez-vous sur leur site internet, leur Facebook ou leur Instagram.

Megan Bryce

D’origine bretonne, écossaise et galloise, habituée aux vents de Galerne, elle sait que « ce qui est trempé ne craint plus la pluie ». Qu’elle y flotte, nage ou glisse, la mer est son élément. C’est dans le Finistère qu’elle a ses repères mais elle a pour le moment quitté le phare ouest pour Rennes et la mer pour la Vilaine.

Partager sur Facebook

Le meilleur de l'Exploration bretonne