Logo Port d'Attache Le magazine qui vous donne une autre idée de la Bretagne

Le magazine qui vous donne une autre idée de la Bretagne

  • Rechercher
  • Menu

4 incontournables pour un road trip gourmand sur la Presqu’île de Quiberon

© Julie Yon
Écrit par
04 Jun. 18

Au saut du lit, à peine avez-vous éclusé votre café, vous affichez encore une tête de coussin ébouriffé mais rêvez déjà d’une exploration pour la journée ? Vous avez envie d’une visite rythmée, nature, gourmande, authentique et photogénique ? Alors, cap sur la découverte de 4 incontournables pour un mini road trip gourmand sur la presqu’île de Quiberon. Réalisable en une journée pour les énervés (testé et validé par notre famille un paquet de fois) ou sur un week-end, pour les plus « slow ».

Incontournable N°1 : « The » macaron de Plouharnel et la route D768.

Avant même d’emprunter la route quiberonnaise, il serait impensable de passer devant la boulangerie Meyer sans y prêter attention, juste comme si de rien n’était. Pourquoi ? Mais parce que la petite boulangerie rouge qui fait l’angle est un prélude au paradis. Elle offre ce qui est pour nous, le meilleur macaron à des kilomètres à la ronde. Caramel beurre salé et pomme caramélisée, une gourmandise qui vous assure un orgasme culinaire immédiat. Vous pensez que j’exagère ? Et bien peut être, mais à peine.

Toujours est il, que ce n’est qu’une fois le ravitaillement effectué que vous pouvez emprunter la route de la presqu’île quiberonnaise. Et quelle route ! De Plouharnel à Quiberon, la D768 pourrait fournir la matière à un article à elle seule de par la beauté du panel de paysages qu’elle traverse. Mais on y reviendra un autre jour… Veuillez pour l’instant ouvrir grands les yeux et regarder à « bâbord » je vous prie, la baie de Plouharnel vous offre son panorama unique en son genre.

Incontournable n°2 : Le bateau Ivre et la côte sauvage

Notre road trip gourmand sur la presqu’île de Quiberon ne fait que commencer ! Vous venez de passer l’isthme de Penthièvre et vous allez devoir quitter la D768 pour faire route vers l’institution de Portivy : Le Bateau Ivre. De bon matin, il est tout simplement magique d’y déguster un café viennois à la paille. Soit, au soleil vue sur le port, soit s’il y fait frais, repliés au coin de la cheminée dans deux petits fauteuils accueillants. Vous pouvez aussi, moyennant une réservation au plus tôt, y déjeuner, y dîner et y passer une excellente soirée. Note pour les surfeurs, c’est l’endroit idéal pour récupérer après une session fraîche.

De là, il serait possible de commencer votre marche sur le sentier de la côte sauvage mais dans le temps qui nous est imparti et le programme chargé, je vous prie de regagner vos places assises et de boucler vos ceintures en direction de Port Blanc, dit Port Gwen en breton. Vous avez tous déjà entendu ce nom ou vu son emblème. L’arche de Port-blanc est sur toutes les cartes postales et pullule sur les comptes Instagram. Mais laissons l’Arche de côté pour cette fois, si vous le voulez bien, personnellement je lui préfère la maison des douaniers où je vous embarque de ce pas.

Faire un road trip gourmand sur la presqu’île de Quiberon, l’expérience qui vous fait saliver !

Garez-vous sur le parking de Port Blanc (attention en van, limité à 2M10, possibilité de se garer en bord de route). Suivez le petit chemin de sable (oubliez la poussette et préférez le porte-bébé pour ceux qui sont concernés) bordé d’ajoncs. Il débouche sur la plage de Port Gwen qui ne vous laissera pas indifférents et cela, par tous les temps. C’est un spectacle indescriptible de Bretagne vivante, avec ses falaises ocres, ses roches saillantes, et l’énergie impressionnante de l’océan qui vient se déverser sur la grève et fracasser les rochers.

Sur votre droite, un chemin ascendant vous conduit à l’assaut de la pointe du Percho ponctuée par la maison des douaniers. La végétation rase battue par les vents, l’écume salée et la vue de cette maison en ruine qui se dresse fièrement face aux éléments confère à l’endroit une ambiance unique. Les murs de la maison sont « habités » par les street artistes du coin ou de passage, qui l’investissent et la parent de décors éphémères. Spot photo indéniable !

Revenez sur vos pas en admirant la vue en contre plongée sur la naissance des vagues et admirez l’aisance des surfeurs aguerris qui font corps avec la houle. Le trait de la “wild coast” qui court jusqu’à Quiberon vous laissera rêveur.

A gauche, le chemin sillonne tout au long de la côte sauvage offrant lui aussi un panorama spectaculaire sur la pointe de Percho et sa petite maison. Il vous permet de surplomber les plages de Port blanc, Port Rhû et Port Bara. La baignade y est interdite à cause des forts courants, mais ces criques constituent des endroits parfaits pour une pause méditative, une sieste ou un pique-nique.

D’ailleurs cette marche au grand air a dû réveiller votre estomac ? On reprend la route direction Quiberon en passant par la route touristique côtière, pour nourrir vos yeux avant de remplir vos ventres.

Incontournable n°3 : Une galette à La Pourlette

Rendez-vous à Quiberon cette fois ci pour dévorer une ou plusieurs galettes à la Pourlette après avoir préalablement réservé, bien entendu.

Vous poussez la porte de la Pourlette et ce que vous découvrez vous plait déjà. Les galettes sont cuisinées directement dans la salle, sous vos yeux. Vous apprécierez sans nul doute le joyeux bordel organisé de cette salle remplie de tables entremêlées et les serveuses qui se faufilent avec agilité entre les « invités » attablés. Une fois assis vous pourrez explorer du regard la décoration hétéroclite, fruit d’une accumulation incontrôlable d’objets de toutes sortes et de tous âges. Vous êtes bien à La Pourlette et les produits locaux biens cuisinés vont achever de vous ravir. Kids et végétariens-friendly, une adresse proche de la perfection à mon sens.

La peau du ventre bien tendue, les jambes qui flagellent sous le poids des gourmandises avalées depuis le matin et le fait d’avoir crapahuté sur les sentiers, vous donnent le droit à un petit moment paisible de repos mérité. Reprenez la route et mettez le cap sur Port Orange.

Incontournable n°4 : une parenthèse paisible à Port Orange.

En saison il est préférable de se garer dans le village. Poursuivez à pied vers la plage qui se trouve au bout de la digue, cachée derrière le Môle. Le contraste est saisissant pour celui qui arrive devant la plage de ce petit port. Pour peu que le vent souffle de l’autre côté, sur la côte sauvage, celui qui a suivit notre itinéraire appréciera la tranquillité qui émane de cet endroit: eaux calmes et translucides, plage de sable blanc et fin. ça et là, l’ourlet délicat d’une vague frêle vient mourir sur le sable dans un bruit léger. Allongez-vous sur le sable et laissez-vous aller à la contemplation. S’il fait beau c’est l’endroit idéal pour tenter une baignade. S’il fait frais, prenez juste le temps de vous extasier.

Le voyage touche à sa fin. Mais il est possible de prolonger encore le plaisir en poussant à pied jusqu’à La Cour d’Orgère pour vous offrir une glace à déguster sur la plage face à la mer. Inutile de préciser que si vous suivez cet itinéraire à la lettre sur une journée, vous aurez peut-être à l’issue du voyage, pris 3 kg, sûrement un peu mal au ventre et aux jambes, mais vous serez à coup sûr conquis par l’endroit et repartirez la tête et l’appareil photo remplis à craquer d’images inoubliables.

Note pour les explorateurs d’une journée : prenez un macaron pour deux, et une seule galette pour pouvoir apprécier la glace face à la mer. De cette manière, votre road trip gourmand sur la presqu’île de Quiberon n’en sera que plus beau !

Julie Yon

La naissance de nos enfants énergivores, Noé et Cléo, n'a en rien entachée ma quête frénétique de découvertes et d'escapades hors des sentiers battus, bien au contraire ! Ces deux là, m'offrent l'occasion d'explorer, de découvrir et de rencontrer à un rythme plus "slow" et de porter un regard neuf sur les choses et sur les gens qui croisent notre chemin. C'est cette façon "d'excursionner" la Bretagne à contre-courant et en "pleine conscience" que je souhaite partager.

Partager sur Facebook

Le meilleur du Food breton