© Axel Fontaine

Pour ses 25 ans, Astropolis lance la soirée Wild Palace

Un quart de siècle ça se fête et ça Astropolis compte bien le démontrer. Pour ce 25ème anniversaire, soit autant d’éditions où folies sonores et danses frénétiques ont animé le pays brestois, le festival innove avec l’organisation de la soirée Wild Palace. Que se trame t-il dans la cité du Ponant ? Nous vous dévoilons le programme qui va faire grand bruit le vendredi 5 juillet 2019.

Wild Palace, préparez-vous pour le safari sonore

C’est pour marquer cette édition spéciale, de par son âge, que l’équipe Astropolis s’associe avec son acolyte de toujours La Carène afin de vivre une soirée haute en couleurs. Pour l’occasion, le quartier général est réquisitionné dès le vendredi soir afin de savourer 3 lives qui sur le papier, séduisent déjà. Vous l’aurez compris, le manoir de Keroual accueillera festivaliers et artistes en son cœur, pour délivrer cette expérience Wild Palace. Les portes ouvriront dès 19h avec un mix orchestré par Radio Nova et plusieurs food trucks sui se feront un plaisir de régaler vos papilles. C’est qu’il y a du beau monde du côté de Brest :

Live-shows immersifs et fiévreux électriseront l’Astrofloor !

Pour assurer l’ambiance sauvage sur place, trois artistes aux personnalités sur-mesure pour le thème de la nuit alterneront les performances :

  1. Le briscard Arnaud Rebotini 
    Figure emblématique de la scène électronique française, l’expérimenté nancéien sera accompagné par le Don Van Club, un ensemble orchestral de 7 musiciens. L’expérience s’annonce puissante, surtout lorsque l’on sait qu’il jouera la bande-originale du film « 120 battements par minute », pour laquelle il a reçu le César de la meilleure musique originale en 2018. Rien que ça ! Une idée parfaite pour accompagner le coucher du soleil, la house des années 90 répondra présente pour sublimer ce moment.
  2. Le rêve éveillé de Max Cooper
    Le temps de quitter son Port d’Attache londonien, il fera une virée nocturne dans le Finistère pour électriser l’atmosphère de Wild Palace. Avec son style entre sonorité aérienne et performance audiovisuelle immersive, nul doute que l’irlandais emportera avec lui la curiosité des festivaliers au passage.
  3. La tempête Kap Bambino
    Il était déjà de passage il y a 6 ans, c’est tout naturellement que l’ambiance s’énervera avec le duo bordelais. Kap Bambino est sans doute ce qui colle le mieux à cette promesse sauvage, propulsée par Wild Palace. C’est rock, rythmé par du 8-bit et il aura pour mission d’électriser l’ambiance.

Toutes les conditions sont réunies afin de proposer une expérience inédite aux habitués pour la soirée du vendredi, sans oublier de mettre d’aplomb tout ce petit monde pour le reste du week-end. Astropolis a 25 bougies, plus qu’une institution, c’est un état d’esprit ! Retrouvez les conseils pratiques et toutes les conditions pour participer à cette sauterie depuis le site internet du festival.

À propos de Simon

Simon est le capitaine qui aime jouer avec les mots. Après ses études dans le commerce et les finances il conserve cette attirance pour les joutes verbales. Curieux et engagé, il a toujours son avis à donner sur son Instagram. Sa philosophie est simple, mieux vaut danser sous la pluie plutôt que d'attendre le soleil.
Penn ar Box

Envie de gagner une Penn ar Box ?

Abonne-toi à la newsletter Port d'Attache pour tenter ta chance au tirage au sort mensuel !