© LAMOUREUX Alexandre

Tout connaître du plan « diabolique » breton pour obtenir l’emoji Gwenn Ha Du

Une grande campagne de communication sur les réseaux sociaux et les médias vient d’être lancée par des bretons. La 1ère étape ? Une campagne de financement participatif sur kengo.bzh. Leur but est de rassembler un maximum de soutiens pour la création d’un emoji Gwenn Ha Du. Nous vous expliquons tout sur cette mission dans laquelle s’engage la région

Vous l’aurez peut-être compris, dans cette affaire, il est question d’unité. C’est pourquoi chacun de vous qui nous lisez, a sa place dans ce nouveau défi. Chaque soutien et chaque action en faveur de l’obtention de l’emoji Gwenn Ha Du sont importants. Dans ce cadre, votre mission si vous l’acceptez, est de nous accompagner dans cette quête historique. Ensemble, nous allons investir les claviers de milliards de téléphones dans le monde entier. Pour vous, nous n’avons qu’une seule question : êtes-vous prêts à entrer dans l’histoire à nos côtés ?

L'emoji GWENN HA DU sur votre smartphone ça vous dit ?

Vous vous doutez bien que nous sommes pour 😉http://bzh.me/emoji-drapeau-breton

Publiée par Port d'Attache Bretagne sur Vendredi 20 septembre 2019

La Bretagne à l’échelle internationale : le briefing

Bienvenue dans la mission qui va propulser la Bretagne à l’international comme jamais. Nous sommes ravis de vous embarquer dans cette incroyable aventure. Plus sérieusement, voici tout ce que vous devez savoir sur cet ambitieux défi, aux retombées pharaoniques.

Pourquoi gagner l’emoji Gwenn Ha Du est un enjeu important ?

Reprenons depuis le début si vous le voulez bien. Vous vous demandez peut-être pourquoi est-ce si important de décrocher ce fameux emoji Gwenn Ha Du. En dehors de la fierté que cela engendrerait chez tous les bretons à travers le monde, l’apparition du drapeau régional sur nos claviers de téléphone constituerait un outil de communication de choix pour les acteurs économiques et culturels bretons.

Cependant, avant d’en arriver à ce résultat, le chemin reste encore long à parcourir. En effet, au terme d’une campagne de grande ampleur, les différentes candidatures sont étudiées puis validées par le consortium Unicode. Cette organisation est composée de membres de grands groupes tels que Google, Facebook, Twitter, Abode ou encore Netflix. Une fois par an, ses membres se réunissent aux Etats-Unis et évaluent les dossiers des candidats. Pour faire son choix le consortium Unicode se base sur des critères comme le caractère distinctif, la durabilité et la fréquence d’utilisation de l’emoji.

Un outil de communication de choix

Vous l’aurez compris, si l’enjeu est important, les retombées susceptibles d’en découler sont énormissimes. L’intégration de l’emoji Gwenn Ha Du au dictionnaire Unicode permettrait à tous les acteurs de la communauté bretonne d’affirmer leur identité partout dans le monde. Désormais utilisés de façon quotidienne, ces petits pictogrammes ont envahi les réseaux sociaux. Que ce soit pour commenter des photos, créer des événements, annoncer des jeux concours, exprimer des sentiments ou encore nuancer des propos, ils sont devenus inévitables en matière de web marketing.

Dictionnaire unicode : standard informatique utilisé pour échanger des textes dans différentes langues, à l’échelle de la planète

A titre d’exemple, les publications sur Facebook contenant des emojis voient leur nombre de likes augmenter de 57% quand leur nombre de commentaires et de partage enregistrent une hausse de 33% (selon une analyse du logiciel Quintly), contrairement à celles qui n’en contiennent pas. Enfin, la présence d’emojis dans les mails accroît leur chance d’ouverture de 25% (étude Hubspot). Avec plus de 125 millions de messages par jour contenant un emoji, il est grand temps que notre petit Gwenn Ha Du se fasse une place parmi plus de 2000 caractères déjà disponibles.

Déjà deux échecs, la troisième sera la bonne et nous avons besoin de vous !

Pour tout vous dire, et vous le savez peut-être déjà, ce n’est pas la première fois que nous, bretons, tentons d’obtenir l’emoji Gwenn Ha Du. En effet, deux candidatures ont déjà été déposées en 2017 et 2018. Deux échecs certes, mais deux échecs constructifs. Le mouvement est en marche et comme chacun le sait, l’union fait la force. En deux ans, l’initiative collective pour l’obtention de l’emoji régional a fait l’objet de plus de 180 parutions dans les médias (France Télévision, TF1, M6, Le Point, 20 minutes, l’Express, etc.). Pas moins de 75 000 articles ont été partagés sur la toile et 24 000 signatures ont été récoltées dans le cadre d’une pétition pour l’emoji.

Le Gwenn Ha Du a obtenu la seconde place des emojis les plus demandés aux World Emojis Awards en 2017

Avec une telle ferveur, pas étonnant que l’association www.bzh, soutenue par la Région Bretagne, lance une nouvelle offensive. C’est pourquoi Loïz Fily, le chef de projet fait appel à l’ensemble de la communauté bretonne pour présenter de nouveau la candidature de l’emoji Gwenn Ha Du au consortium Unicode. Pour ce qui est de promouvoir la Bretagne à l’international, Loïz Fily n’en est pas à son coup d’essai. Le co-fondateur de la célèbre Penn Ar Box s’efforce depuis toujours de faire rayonner sa région natale à travers le monde.

Opération “Emoji Gwenn Ha Du” : l’offensive

Nom de code de l’opération : #EmojiBZH

C’est mi-septembre que la campagne collective menée par l’association www.bzh a officiellement débuté. Baptisée #EmojiBZH, la conquête des claviers de plus de 5 milliards de téléphones à travers le monde est lancée. Fort des expériences passées, le collectif breton sait que cette année pour créer la différence, il faudra faire adopter l’emoji Gwen Ha Du par une des plateformes numériques influentes (Facebook, Apple, Google).

« Le Gwenn Ha Du flotte déjà sur notre planète, il est temps de l’avoir sur nos claviers » Loïg Chesnais-Girard, président de la Région Bretagne.

L’association en charge du projet a devant elle un an pour convaincre les membres du consortium Unicode que le Gwenn Ha Du mérite sa place parmi les milliers d’emojis déjà existants. Une année 2020 chargée au cours de laquelle elle devra séduire une plateforme numérique et rassembler un maximum de soutiens pour défendre sa candidature fin avril 2020. Une fois embarqués, l’ensemble de la communauté bretonne et ses partenaires, n’auront plus qu’à croiser les doigts et retenir leur souffle jusqu’au début de l’année 2021 !

Le choix de la victoire

Cette fois c’est la bonne ! Les porteurs de projet en sont convaincus : en 2021, l’emoji Gwenn Ha Du va inonder la planète. Une conviction renforcée par plusieurs éléments :

  • Les bretons représentent une population importante a travers le monde. Qu’il soit sur sa terre ou parti voguer vers de lointaines contrées, un breton n’oublie jamais sa région.
  • Chaque année, des milliers de visiteurs viennent ou reviennent nous rendre visite. Des vacanciers qui repartent conquis et séduits par ce que la Bretagne leur a offert. Autant de bigoudènes collées à l’arrière de milliers de voitures (en souvenir de vacances) équivalent à autant de soutien, c’est dire !
  • L’action menée par www.bzh est d’ores et déjà assurée du soutien des pouvoirs publics bretons. Un point non négligeable, vous en conviendrez !
  • Les prévisions de la fréquence d’utilisation de l’emoji régional a de quoi donner la chair de poule. Notamment quand on sait qu’il est le deuxième plus demandé au monde en 2017 !
  • D’autres emojis régionaux sont déjà présents dans le dictionnaire Unicode. C’est par exemple le cas de certaines régions d’Ecosse, du Pays de Galle ou des Etats-Unis. Comme quoi, ça n’arrive pas qu’aux autres !

Désormais, vous voilà avertis. L’emoji Gwenn Ha Du (re)part à la conquête du monde. Remontés comme jamais, l’ensemble des acteurs économiques et culturels bretons n’ont qu’un seul but : investir les téléphones du monde entier. Une victoire synonyme de reconnaissance de la communauté bretonne à l’international. Une quête laborieuse qui va nécessiter tous les soutiens possibles et imaginables, y compris le vôtre. Vous en êtes ? Prêts à soutenir l’emoji drapeau breton ?

À propos de Emilie

Produit 100% Charentais passionnée de sport et de nature. J'ai découvert la Bretagne... a contre cœur, (les préjugés ont la peau dure !) et j'en suis repartie en pleurant ! Depuis cette incroyable découverte, il m'est vitale de m'y échapper plusieurs fois par an avec mon vélo. Encore une preuve que tout peut arriver sur un malentendu !
Penn ar Box

Envie de gagner une Penn ar Box ?

Abonne-toi à la newsletter Port d'Attache pour tenter ta chance au tirage au sort mensuel !