© Julien Mota

On a vécu le festival Rock’n Toques depuis les coulisses

Dans les Côtes-d’Armor (22), si on vous parle de « la brigade la plus rock de l’Ouest », les briochins vous répondront avec l’eau à la bouche « Rock’n Toques » ! Voilà 12 ans qu’une fine équipe enfile les tabliers pour investir le cœur du village au Festival Art Rock. Plus qu’un incontournable pour les locaux, cet événement aux airs de cuisine géante attire les gourmands de toute la région. Vous ne connaissez pas encore cette initiative unique en son genre ? Notre équipage s’est rendu dans les coulisses de cette organisation aussi bien huilée que délicieuse, rendez-vous en terre gourmande chez les briochins.

C’est quoi le festival Rock’n Toques ?

Pour comprendre l’essence même de ce projet, il faut tout d’abord remonter aux racines du territoire qui l’entoure, la baie de Saint-Brieuc. Il faut dire que le patrimoine gastronomique de ce pays breton est riche en saveurs et compte quelques spécialités de grandes renommées. Quelques exemples ? Côté mer, nous retrouvons le 1er gisement français de Coquilles Saint-Jacques avec 6 000 tonnes pêchées chaque année. Côté terre, la renommée du coco de Paimpol n’est plus à faire et embellit les étales de nos marchés en ce moment même.

« On veut déguster, on veut du rock fort ! » – Notre réaction lorsque nous avons découvert pour la première fois ce festival.

Prenez une bande de chefs passionnés par leur territoire et soucieux de véhiculer la cuisine du « bien-manger », ajoutez-y le rendez-vous annuel pour tous les costarmoricains qui se respectent et vous obtiendrez les bases solides d’un événement novateur. L’idée est d’offrir aux festivaliers une expérience inédite, en surprenant aussi bien leurs papilles que leurs esgourdes. Rock’n Toques prend à contre-pied le niveau culinaire des autres festivals, pour en faire le fil d’Ariane de leur concept.

Pour résumer en 3 points ce qui vous attend lors des prochaines éditions :

  1. De la street food alliée à de la cuisine haut de gamme
  2. Des prix extrêmement abordables
  3. Une ambiance festive au cœur de Saint-Brieuc (22)

Qu’en pensent les principaux acteurs ?

Les mieux placés pour nous parler de Rock’n Toques sont ses principaux acteurs : les brigades. Elles sont une vingtaine à relever le défi à chaque édition, assurant 5 services à tour de rôle du vendredi jusqu’au dimanche soir. Grâce à l’Office du Tourisme de la Baie de Saint-Brieuc, nous avons pu nous faire tout petit entre deux services, pour interroger les stars de cette savoureuse scène :

  • Gwenaël Lavigne, Chef du restaurant Ô Saveurs, armé de sa brigade et motivé comme jamais pour ravir les gourmands.
  • Ainsi que Pierre Collet, Directeur de Prodution chez Brieuc, fidèle partenaire de Rock’n Toques depuis 4 ans.

Pourquoi est-ce important pour vous de participer à cette aventure ?

Gwenaël Lavigne : « C’est toujours un plaisir de s’allier et de retrouver les Chefs locaux ! Toute l’année, nous sommes la tête dans nos fourneaux, avec Rock’n Toques c’est notre rendez-vous annuel. Une bonne ambiance, du partage et un sacré challenge à relever. »

Pierre Collet : « J’aime l’idée de faire rayonner le tourisme de Saint-Brieuc depuis l’assiette. C’est une fierté de marier ma gamme de produits à leurs idées, j’adore la créativité des Chefs pour proposer des plats ! Chaque année, je suis à leur écoute avec une réponse à la fois locale et sur-mesure. »

Si vous deviez présenter Rock’n Toques à un curieux en seulement 3 mots  ?

Gwenaël Lavigne : « Convivialité, fédérer et bien-manger. »

Pierre Collet : « Gourmandise, partenariat et plaisir. »

Pourquoi l’état d’esprit de Rock’n Toques est unique en son genre ?

Gwenaël Lavigne : « Il y a une sorte de fierté à servir les festivaliers ! C’est une belle vitrine, avec des prix supers abordables et sans élitisme entre nous. C’est une grande famille. »

Pierre Collet : « Il traduit dans les assiettes ce qui est le plus important pour tous les bénévoles, le plaisir de bien manger et de proposer des ingrédients issus du circuit-court. »

Les réponses à nos questions sortent clairement de la bouche de passionnés, dont le temps est compté puisqu’il est déjà l’heure du nouveau service. Les brigades se motivent entre elles, chaque bénévole est à son poste le sourire aux lèvres et vient le moment où le rideau se lève. Il est 18h30 et des centaines de personnes sont déjà positionnées face aux équipes. La brigade de Gwenaël a comme mission de servir 1000 desserts, le rush peut commencer.

Art Rock 2019, c’était comment ?

Si l’on peut qualifier Rock’n Toques comme la mise en bouche de ce week-end, il serait dommage de s’arrêter en si bon chemin sans pousser sa curiosité jusqu’à son ainé Art Rock. Ce qui est admirable dans cette organisation, c’est de voir comment les acteurs économiques locaux coopèrent dans un élan commun pour faire de cet événement une magnifique vitrine pour la baie de Saint-Brieuc. Commerçants, collectivités de communes, artistes, habitants… tout le monde est sur le pont et dans la bonne humeur.

Art Rock 2019, c’était beau la folie.

Empruntons cette prose à Lomepal, qui même sous une pluie diluvienne en fin de concert a su endiabler les festivaliers. Quand un festival arrive à faire danser une foule sous la pluie avec une aussi belle énergie, il ne faut pas s’étonner de la voir couronnée de certains titres comme « meilleur festival urbain de France » ou encore « meilleure offre culinaire de festival ». Pour le reste, nous avons assisté à une programmation tout aussi dingue et aux nombreuses scènes qui ont fait « salle comble » : Angèle, Jeanne Added, Gringe, Voyou, pour ne citer qu’eux. Et dire que toutes les bonnes choses ont une fin. On se donne rendez-vous sur place à la prochaine édition ?

À propos de Simon

Simon est le capitaine qui aime jouer avec les mots. Après ses études dans le commerce et les finances il conserve cette attirance pour les joutes verbales. Curieux et engagé, il a toujours son avis à donner sur son Instagram. Sa philosophie est simple, mieux vaut danser sous la pluie plutôt que d'attendre le soleil.
Penn ar Box

Envie de gagner une Penn ar Box ?

Abonne-toi à la newsletter Port d'Attache pour tenter ta chance au tirage au sort mensuel !