Logo Port d'Attache Le média qui vous donne une autre idée de la Bretagne

Le média qui vous donne une autre idée de la Bretagne

  • Rechercher
  • Menu

La fraise de Plougastel, l’or rouge de l’Ouest !

© / SIMON BOURCIER / CRTB
Écrit par
27 Juil. 17

Rouge, croquante et brillante, la fraise de Plougastel est toute flamboyante ! Nous vous emmenons au milieu des plants de fraises pour découvrir l’histoire de ce fruit pas si breton que ça. Attention, des révélations suivent… Vous allez être surpris !

L’arrivée de notre délicieux fruit de saison

Voici la première révélation : la fraise de Plougastel n’est pas française. De son petit nom latin « Fragrum » qui veut dire « Parfum », ce fruit fut découvert par Jacques Cartier, explorateur et découvreur du Canada. Au 16ème siècle, ce malouin fait de la Bretagne, et plus précisément de Plougastel dans le Finistère Nord (29), la terre pionnière de la fraise « Fragaria Vesca ».

Une fraise pas si Breizh que ça !

La « Fragaria Chiloensis » surnommée « la blanche du Chili » vient, comme son nom l’indique, du Chili. Amédée Frézier (un nom adapté !), officier de la marine de Louis XIV, ramène ce spécimen d’une mission d’espionnage en 1714. Ces plants sont ensuite destinés à être plantés au jardin Royal de Paris et au jardin Botanique à Brest (29). Aujourd’hui, c’est cette variété que nous retrouvons dans nos assiettes.

La fraise de Plougastel, l’or rouge de Bretagne

C’est au milieu du 18ème siècle que la culture de la fraise se développe dans le Finistère Nord. 1940 est l’année de la reconnaissance pour ce petit fruit rouge. En effet, c’est à Plougastel (29) que les maraîchers produisent un quart des fraises de la population française ! Cette ville est un territoire protégé des vents et se trouve sur la ceinture dorée de la Bretagne (du Nord des Côtes d’Armor au Finistère). C’est donc une région maraîchère, fertile et idéale pour la culture des fraises.

Un fruit tout petit et si puissant

Nous comptons la Charlotte, la Ciflorette, la Séraphine, la Surprise, la Gariguette, la Ronde qui se déclinent avec, entres autres, la Mara des Bois, et nous vous passons tous les autres jolis noms de variétés tellement ils sont nombreux. Pour cause, 2 500 variétés de fraises existent ! Toutes ces fraises tiennent leurs promesses gustativement parlant. C’est un goût sucré et un parfum délicat tout à la fois prononcé que nous retrouvons en bouche.

La plus connue est la Gariguette. Elle est fine, allongée, bien brillante, rouge, juteuse, fondante, acidulée. Composée de 90% d’eau et de 6 à 9% de glucides (sucres), c’est aussi un fruit riche en vitamines !

La Freizh, le fruit préféré des français !

Deux grands noms en Bretagne se partagent le marché de la Gariguette : Savéol et Prince de Bretagne. Savéol, qui bénéficie de l’appellation « Fraises de Plougastel » et du label « Produit en Bretagne », est le leader sur le marché. La totalité de sa production se fait à Plougastel.

La fraise en quelques chiffres c’est :

  • 55 000 tonnes produites en France
  • Savéol et Prince de Bretagne produisent à eux deux 3 000 tonnes de fraises
  • Chaque année, un français consomme environ 2 kg de fraises

Les deux producteurs profitent de cet or rouge de Bretagne et accentuent l’origine bretonne de ce fruit. La fraise est un fruit mais c’est aussi un élément de notre patrimoine culturel breton. Vous imaginez donc qu’elle n’échappe pas au détournement de son image.

Quelques campagnes publicitaires ont marqué les esprits au travers de jeux de mots et d’images reprenant les stéréotypes bretons. Un produit à forte valeur ajoutée qu’il est essentiel de goûter si ce n’est pas déjà fait !

Si vous souhaitez avoir l’eau à la bouche à nouveau, rendez-vous au plus vite sur : « Crêpe ou galette ? L’éternelle question ! »

Morgane

Morgane est attirée par la mer et ses embruns, amatrice de gâteau breton, danseuse en cercle, le Sud Finistère est une longue histoire familiale. Toutefois, elle reste fidèle à la fameuse galette-saucisse !

Partager sur Facebook

Le meilleur du Food breton