© Maïwenn Nicolas - Gang de Fesses

Gang de Fesses : le caleçon rejoint la culotte !

Ce qu’on fait de nos fesses ne regarde que nous (et ceux/celles à qui on les montre). Carla Renaudat est partie de ce principe et a créé Gang de Fesses, avec l’idée d’embellir ce que nous voyons.

D’abord prendre soin des femmes, puis des hommes

Au départ, Gang de Fesses s’est destinée aux femmes. Avec la délicatesse et la sophistication qu’on lui reconnaît, Carla Renaudat a su créer une ligne de sous-vêtements doux à voir et à porter. Avoir l’arrière-train estampillé « Bretonne » donne envie à plus d’un(e) d’y toucher, pour sûr.

A l’aube du premier anniversaire de Gang de Fesses, Carla Renaudat a décidé d’élargir sa production, en même temps que sa cible. En effet, désormais, la collection s’ouvre aux hommes : un caleçon à rayures bleues brodé du mot « Breton ».

La réussite comme fil conducteur

Gang de Fesses, c’est surtout une jeune entrepreneuse de 26 ans et deux machines à coudre. Sa communauté de fesses rassemble près de 3000 personnes sur Instagram et en près d’un an, ce sont deux collaborations avec la photographe Maïwenn Nicolas, douze nanas qui ont prêté leurs fesses et plus de 200 culottes « Bretonne » vendues ! La boutique de Carla Renaudat est un parti pris audacieux du corps tel qu’il doit être : libre. Quelque part un peu chauvine, cette marque mène aussi le combat des stéréotypes, en jonglant entre délicatesse et qualité de réalisation.

Pour en découdre avec les stéréotypes et la pression sociale

Pour Carla, il fallait trouver un moyen de faire que les femmes (et désormais les hommes) se sentent bien tels qu’ils sont. Les critères de beauté de la société contemporaines donnent des complexes à beaucoup de personnes, et c’est un combat qu’il est parfois compliqué de mener. Pourtant, pour Gang de Fesses, c’est tout simple : en mettant en scène des modèles qui diffèrent de ceux des magazines, la jeune entreprise parvient à nous montrer que notre corps nous appartient et qu’il n’y a pas de loi contre ça, qu’il faut simplement apprendre à s’aimer… En portant de jolies petites culottes cousues main, par exemple !

Élargir la gamme

Pour Carla Renaudat, offrir l’opportunité aux hommes de porter du Gang de Fesses n’est pourtant pas une idée née de la dernière pluie…

L’idée initiale était de proposer directement un vestiaire mixte pour le Gang Breton. Mais comme je confectionne moi-même les produits, je ne me suis pas sentie d’attaque pour la confection des boxers. Je n’ai pas les machines adéquates. J’attendais donc le moment de la mise en production en usine pour dévoiler ce modèle.

Un avenir brodé d’espoir et de bienveillance

Nul ne sait quel avenir lui est réservé. Mais pour Carla Renaudat, Gang de Fesses est vouée à être un gang composé de gens passionnés par le projet et par tous ceux en attendront toujours de nouveaux.

Mon but est de créer une entreprise jeune et durable, qui saurait dynamiser l’emploi sur le territoire breton. Conserver la production en France et pouvoir créer toujours plus.

Avec son amie et bras droit (et deuxième cerveau) Soizic Redoux, Carla Renaudat et Gang de Fesses ont de beaux jours devant elles. D’abord les hommes, ensuite le monde ! Un projet qu’il est donc primordial de suivre !

Vous pouvez retrouver les produits des Gang de Fesses sur le site internet de la marque, ainsi que sur sa page Instagram et sa page Facebook. D’ici là, Port d’Attache souhaite tout son bonheur aux paires de fesses qui ont rejoint, rejoignent et rejoindront le gang !

À propos de Marnie

Marnie mange le beurre au couteau et en dépit des années passées loin de la France, cette fille de marin est restée très attachée à son Finistère. Un peu chauvine sur les bords, elle aime l'idée de montrer sa région sous un angle différent et elle se base sur une philosophie : nul besoin d'ouvrir les yeux pour voir le monde autrement, il suffit d'ouvrir son esprit.
Penn ar Box

Envie de gagner une Penn ar Box ?

Abonne-toi à la newsletter Port d'Attache pour tenter ta chance au tirage au sort mensuel !