© Nicolas Nouhaud

Festival Horizons : la réussite d’un événement local

Imaginons le Festival parfait : il serait sans nul doute dans un spot de rêve en bord de mer, avec une vue de dingue. Lorsqu’il battrait son plein, les températures ne seraient ni trop chaudes ni trop froide. Un juste milieu idéal pour s’amuser librement. Enfin, en plus d’une programmation à en faire hocher la tête, les valeurs qu’il prônerait seraient comme les nôtres, respectueuses de l’environnement. N’imaginez plus, l’événement qui reprend 100% de ces critères existe et il a lieu dans le Finistère tous les mois de Juin ! Voici le festival Horizons et on n’avait rien vu venir.

Quand les intempéries s’incrustent sans invitation…

Que serait la gestion d’un événement sans ses imprévus de dernière minute … Cette année, les organisateurs du Festival Horizons ont dû faire preuve d’un grand professionnalisme à cause d’un bel obstacle naturel. Ce dernier porte un nom : Miguel. En effet, la tempête a touché de plein fouet la Bretagne et sa partie nord, où se déroulait le festival. En début d’après midi un communiqué tombe…

La première journée est annulée. Une déception pour les festivaliers, mais vu les rafales de vent et les intempéries, personne ne voulait prendre le risque de faire la fête. Sur le site, l’équipe organisatrice et les bénévoles étaient sur le qui-vive. Impossible cependant de savoir comment cela s’est déroulé sur place, mais tout ce que je peux vous dire, c’est qu’ils ont été très efficace … Car en soirée, le service de sécurité a donné son feu vert: la fête pourra reprendre demain si la tempête se calme.

… Avant que le soleil ne reprenne ses droits

La déception aurait pu continuer le jour 2. Mais mère nature en a décidé autrement, et la seconde journée s’est déroulée sans embûche, sous un soleil radieux.
La programmation du vendredi soir a été déplacée dans l’après midi, les bénévoles ont repris leurs rôles avec le sourire et leur positivité, et les festivaliers ont pu profiter de l’ambiance générale.

Si le 3ème jour le ciel grisonnant du Finistère s’est immiscé de temps en temps, cela n’a en aucun cas gâché la fête, au vu des nombreux témoignages positifs des festivaliers.

« Si nous étions déçus vendredi soir de ne pas pouvoir être sur le festival, la journée d’hier et aujourd’hui ont été plus qu’à la hauteur de nos attentes ! Et ce ne sont pas quelques nuages qui vont freiner l’ambiance ». – Pierre

De chouettes activités pour petits et grands.

Comme nous l’avions expliqué dans l’article 7 bonnes raisons de venir à Horizons Festival, petits et grands étaient au rendez-vous, pour profiter du beau temps et des nombreuses activités. Après la séance d’initiation prévue pour les jeunes de 8 à 12 ans, j’ai pu tenter ma chance comme chroniqueur radio le temps de quelques minutes où, avec une équipe de comédiens, nous avons improvisé une fausse interview.

Animation plus que convaincante, où nous avons pu faire rire les quelques 20aines de spectateurs présents dans le sémaphore. Proche de la buvette, une partie de molkky s’improvisait dans la bonne humeur. Juste à côté de jeunes enfants recevant des cookies que les animatrices distribuaient.

« Tout le monde s’amuse et passe un bon moment en famille ou entre amis. Il devrait y avoir plus d’événements de ce genre de part chez nous. » – Carine

La promesse musicale a été respectée…

Aussi, la programmation était tellement riche que j’ai pu profiter de différents styles musicaux. Et j’ai été agréablement surpris par Dihay, le jeune rappeur finistérien, et premier rappeur de la programmation du festival. Lui qui devait monter sur scène vendredi, a accepté de faire son concert … Le lendemain à 15h. Forcément il y avait moins de monde.

Malgré ça il a livré une excellente prestation, et il a réussi à jouer avec le public alors que la tâche était difficile. Dihay est un artiste à suivre car très prometteur. Mais ceux qui sont les mieux placés pour en parler ce sont les festivaliers.

« C’est la 2ème édition où je me rends au festival, et cette année il ont passé un cap. Ils ont pris le pari d’aller chercher des artistes « de niche » mais ça fonctionne, on adore. » – Thomas

… Et la planète, préservée.

Et pour terminer, ce qui a le plus retenu mon attention, c’est la promesse écologique du festival. Quelle réussite ! Dès notre arrivée nous avons eu des petits cendriers de poche pour y déposer nos mégots. Dissimulés sur le site, plusieurs « réservoirs » à mégots étaient également à notre disposition.

Les toilettes sèches sont présentes, et pas besoin de préciser que les stands sont tous faits avec des matériaux récupérés. Même les lavabos sont fait maison ! Proche de l’éco-zone où quelques associations sont exposées, une visiteuse nous livre son avis.

« C’est un sujet très important, et trop peu d’événements y mettent un point d’honneur. Je suis très heureuse de voir que le Festival joue le jeu à fond, ça donne de l’espoir. » – Marie

En conclusion, j’aimerais remercier toute l’équipe du festival Horizons pour leur chaleureux accueil. Ils ont tenu toutes leurs promesses que nous souhaitions avoir, et cela annonce une 4ème édition encore plus forte en émotions pour 2020. D’ici là, pour patienter nous avons la chance incroyable de vivre sur un territoire très animé lorsqu’il est question de festival. D’ailleurs, pour nous certains représentent bien plus qu’une simple récréation.

À propos de Romain

Brestois pur beurre de part ma mère, j'y suis né et j'y ai grandi. Autant dire que l'air iodé et l'océan, ça me plait. Mais le melting-pot de mon père prend de temps en temps le dessus. Donc le voyage et la curiosité m'attire régulièrement. Je fais partie des chanceux qui, en début de semaine travaillent à Paris, en fin de semaine étudient les pieds dans l'eau - froide - finistérienne et le week-end partagent ses nombreuses passions avec ses amis. A côté de ça, j'écris des articles et crée des vidéos par pure plaisir.
Penn ar Box

Envie de gagner une Penn ar Box ?

Abonne-toi à la newsletter Port d'Attache pour tenter ta chance au tirage au sort mensuel !