Logo Port d'Attache Le média qui vous donne une autre idée de la Bretagne

Le média qui vous donne une autre idée de la Bretagne

  • Rechercher
  • Menu

Faire de la plongée en Bretagne

© Thomas Stefanczyk
Écrit par
07 Sep. 17

Le train-train quotidien vous ennuie et vous cherchez une activité pour vous évader totalement ? La solution est toute trouvée ! Il suffit de pointer la carte de notre région sur son littoral et votre Valhalla n’attend que vous. Faire de la plongée en Bretagne, l’excursion parfaite pour vous mettre au défi. Cela tombe bien, le Club de Léo Lagrange (29) nous a invité à découvrir cette discipline ô combien impressionnante.

À la découverte d’un nouveau monde

De « Vingt-mille lieues sous les mers » en passant par les histoires de nos marins pêcheurs, la curiosité et l’admiration pour le monde aquatique dont nous faisons preuve ne date pas d’hier. Justement, nos côtes de l’Ouest sont un véritable Eldorado, pour tous ceux en quête d’expériences inédites.

« C’est l’immense désert où l’homme n’est jamais seul, car il sent frémir la vie à ses côtés. » – Capitaine Némo

Le temps de réunir quelques membres de notre équipage et notre nouveau défi était sur la table : faire de la plongée en Bretagne. L’occasion d’explorer une nouvelle facette du monde et de se sentir tout petit face à la nature. Sur la carte, le port d’attache de notre nouvelle lubie pointe vers Camaret-sur-Mer, direction le grand frisson !

Faire de la plongée en Bretagne : au fond de l’inconnu pour trouver du nouveau

Pourquoi cette destination ? Premièrement, car nous connaissons par cœur les sentiers avoisinants depuis notre plus jeune âge. Ensuite, parce que nous voulions prolonger notre exploration de ce petit coin du Finistère en canoë. Sur terre, puis sur l’eau… il était donc logique de pousser l’expérience jusqu’à son paroxysme, en allant cette fois-ci, titiller les fonds marins.

Erratum : Camaret-sous-Mer.

Pour ce faire, direction le port charismatique de la ville sud-finistérienne, de bon matin et de bonne humeur. Rendez-vous au Club Léo Lagrange, là où se trouvent nos compagnons du jour pour découvrir la plongée sous-marine. Pour vous lancer dans un baptême ou dans une excursion de plongée en mer, prévoyez au minimum une demie-journée.

Timing comprenant :

  1. Le temps de préparation
  2. L’acheminement sur le site
  3. Le briefing pour la sécurité
  4. La plongée (bien évidemment)
  5. Le retour au port d’attache
  6. L’entretien de l’équipement au retour

Une fois la combinaison enfilée et les bouteilles récupérées, direction le pont de notre bateau du jour, répondant au doux nom de « Maraudeur ». Vingt minutes plus tard, nous voilà au large de la pointe de Pen-Hir, parés à faire de la plongée en Bretagne.

La sécurité est mer de sûreté

Ce qui nous a sans doute le plus frappé et à la fois plus rassuré lors de cette expérience de plongée avec le Club Léo Lagrange : l’importance de la sécurité. C’est simple, chaque étape de la plongée est rythmée par ce maître-mot. En charge du bon déroulement des opérations, notre Pierre local est comme un poisson dans l’eau dans ce rôle, rien n’est de trop pour assurer un bon moment sous l’eau.

Pierre qui vogue, n’amasse pas mousse.

Après la présentation des fonds marins avoisinants, le rappel de la durée de plongée et des règles basiques, place à la pratique tant attendue. Ici, nous disposons de 45 minutes pour en prendre plein la vue. Au même moment, notre équipage s’organise pour ne manquer aucune miette de ce spectacle :

  1. Calfat Justin à la plongée
  2. Quartier-Maître Hugo en paddle avec une Gopro
  3. Matelot Thomas sur le pont à la photo
  4. Matelot Laurènne sur le pont au drone

45 minutes plus tard, ça donne quoi la plongée en Bretagne ?

C’est tout naturellement à notre plongeur attitré, Justin, à qui nous posons les questions.

Comment as-tu trouvé cette plongée ?

Comme toutes les plongées en BZH, elles sont pleines de couleurs ! À chaque fois, le plaisir d’y croiser la faune et la flore de nos côtes est ensorcelant. En tant que N1, je ne peux plonger qu’à 20m pour le moment mais c’est toujours un plaisir de s’équiper et de rester immergé 30 minutes…

Qu’est ce qui t’impressionne le plus dans cette activité ?

L’équipement, les conditions, la rigueur… Le hasard n’a pas sa place et il faut faire preuve de vigilance à chaque étape. La sécurité est omniprésente pour éviter les accidents. Une tuile peut vite arriver ! Il faut éviter la décompression, ne pas trop s’essouffler et parfois résister au froid. Il faut être en forme et concentré pour enfin atteindre un sentiment de zenitude sous l’eau.

On appelle accident de décompression les conséquences immédiates pour la santé de la formation de bulles gazeuses dans le corps suite à une baisse rapide de la pression environnante.

Que dirais-tu à une personne qui hésite à se lancer ?

Vaincre ses peurs et ne pas hésiter à aller dans l’inconnu. Oui, c’est un sport extrême, mais les paysages sous-marins nous rappellent à chaque plongée pourquoi on pratique cette discipline.

Que penses-tu du rapport qualité / prix pour cette activité ?

C’est un sport qui n’est pas forcément abordable si on le pratique régulièrement… L’équipement coûte très cher (combinaison, stab, détendeur, palmes, masques, tuba, bouteille, bateau, etc.) et en même temps le jeu en vaut la chandelle. Les amoureux de la mer qui hésitent encore à se lancer devraient tester, il n’y a pas d’âge pour commencer à plonger ! Si vous êtes novice et curieux, le baptême de plongée est fait pour vous.

Une demie-journée en mer plus tard, nous voilà satisfaits de cette sortie avec le Club Léo Lagrange. Faire de la plongée en Bretagne, c’est simplement trouver le bon compromis entre dépassement de soi et exploration d’une vision inédite de notre monde. Pour un baptême en mer de 46 euros, la liberté n’est pas chère payée. Et vous, il se trouve où votre spot de plongée préféré ?

Simon

Simon est le capitaine qui aime jouer avec les mots. Après ses études dans le commerce et les finances il conserve cette attirance pour les joutes verbales. Curieux et engagé, il a toujours son avis à donner. Sa philosophie est simple, mieux vaut danser sous la pluie plutôt que d'attendre le soleil.

Partager sur Facebook

Le meilleur du Sport en Bretagne