© Mae Mu / Unsplash

A la découverte des crêpes du monde

Parce qu’elle est ronde, elle a roulé sa bosse, notre petite crêpe. Elle ne nous est plus exclusive depuis longtemps ! Elle a traversé les océans, les montagnes, les déserts et même les rues pavées des villes. On la retrouve sous différentes tailles, différentes épaisseurs, mais au fond, on sait tous qu’il s’agit d’une base de crêpe. Découvrez alors les autres crêpes du monde, celles que l’on mange à l’autre bout de la planète !

1. Crêpes du monde : au Japon, l’okonomiyaki

L’okonomiyaki est la version japonaise de la crêpe ! En effet, il s’agit d’une recette simple nécessitant, à la base, seulement trois ingrédients : un oeuf, de la farine de blé et du dashi. Le dashi est un bouillon de poisson très utilisé dans la cuisine japonaise. Consommé avec des accompagnements variés, laissés à la volonté de celui qui le mange, l’okonomiyaki se dévore comme plat principal. Il faut savoir que selon les endroits, les ingrédients (viande, poisson, légumes) sont parfois directement intégrés à la pâte au moment de la cuisson.

2. La Russie possède le blini

En France, nous consommons le blini surtout au moment des fêtes, ou lors des apéros. Il accompagne très bien les condiments comme le tarama, le houmous et même le saumon fumé. À l’origine, pourtant, le blini est préparé dans un cadre religieux et pour célébrer le retour des beaux jours, sa forme et sa couleur évoquant le soleil. On a tendance à penser que les blinis ne peuvent convenir à un repas complet, pourtant, c’est tout le contraire. Consommé au chocolat, ou avec du poisson, des préparations salées comme sucrées, le blini s’adapte à tous les besoins et toutes les envies !

3. Prononcer donc à la suédoise, avec les hirams plattär

Les hirams plattär sont des crêpes suédoises soufflées, gonflées d’amour et de tendresse ! Véritables caresses pour l’estomac, elles sont légères et se consomment avec de la confiture, du beurre (salé, bien entendu) ou natures. Contrairement au pancake américain, elles ne contiennent pas de levure. Ce sont des blancs d’œufs montés en neige qui font qu’elles gonflent.

4. Crêpes du monde : en Inde, le chapati

L’Inde est le pays qui possède le plus d’accompagnements ressemblant à notre crêpe bretonne. Pourtant, le chapati se détache d’entre eux par son épaisseur. Si le naan est parfois épais ou fourré, le chapati est une galette et rien de plus. Proche de la tortilla mexicaine, il est fait à base de farine de blé, et est cuit sur de la fonte très chaude. Au petit-déjeuner ou avec un poulet tandoori, le chapati se déguste parfaitement bien.

5. Crêpes du monde : en Angleterre, le crumpet

Le crumpet est une petite douceur anglaise qu’il est bon de déguster à l’heure de thé. Ou avant. Ou après, peu importe. Les crêpes du monde prennent plusieurs formes, et surtout plusieurs tailles. C’est le cas du crumpet, qui est plutôt petit, parfait pour faire trempette dans la tasse. Son épaisseur laisse la possibilité à des trous de se former, augmentant le potentiel gourmandise, car la confiture ou le beurre que vous étalerez dessus s’y glisseront…

6. Au Maroc, découvrez le baghrir (ou crêpe mille trous)

Dans la continuité du crumpet, le baghrir est aussi une crêpe avec des trous. Très souple, et clair, il se consomme à toute heure de la journée. Souvent, il sera imbibé de beurre ou de miel, mais certains le mangent avec des préparations locales. Au Maroc, on trouve des vendeurs absolument partout ! Si le baghrir ressemble à la crêpe, on le peut l’acheter comme le pain…

7. Crêpes du monde : au Mexique, la tortilla

Très connue, la tortilla de maïs est l’équivalent de la crêpe bretonne, mais au Mexique. Telle le sombrero, elle est aussi le symbole culinaire du pays. A base de farine de maïs, celle-ci est relativement simple à préparer. Elle est l’élément immanquable d’un bon menu mexicain : fajitas, burritos, enchiladas, et même tacos, dans tous les cas, la tortilla est de mise !

8. Crêpes du monde : aux États-Unis, le pancake

Le pancake est un grand incontournable de la gastronomie américaine. Mondialement connu et mangé un peu partout, il fait parti des crêpes du monde les plus consommées et appréciées. Effectivement, sa recette facile (proche de notre crêpe locale) l’a rendu très populaire dans le pays, comme chez son voisin le Canada. Ils sont d’ailleurs mangés avec du sirop d’érable, du miel, ou du beurre. Une manière de nous rendre hommage outre Atlantique ? Qui sait…

9. Crêpes du monde : en Chine, la jian bing

Exit les clichés, la Chine, ce n’est pas que du riz cantonais ou du porc au caramel. En effet, la jian bing est une crêpe de rue, que l’on retrouve facilement fourrée à la viande ou aux légumes. Les chinois ont tendance à la consommer au petit-déjeuner, faisant de ce met l’un des plus populaires du pays.

10. En Éthiopie, place à l’injera

L’injera est l’emblème gastronomique de l’Éthiopie. En effet, il s’agit de l’un des plats principaux du pays, consommé en quantité et par un très grand nombre. L’injera est une sorte de grande crêpe locale, faite à base de farine de teff, une minuscule céréale originaire d’Éthiopie qui ne contient pas de gluten. Il faut deux à trois jours de fermentation à la pâte d’injera avant d’être prête, rien à voir avec notre demi-heure de pause bretonne !

11. Crêpes du monde : à Bali, le dadar gulung

Avec leur couleur verte et leur indéniable parfum exotique, les dalar gulung vous mèneront directement à Bali. Préparés à base de farine de riz et de lait de coco, ils conviennent au végétaliens et aux intolérants au gluten : total bénéf’ ! Ils sont souvent agrémentés de noix de coco et de sucre, mais il n’est pas rare de les retrouver garnis de fruits car à Bali, ce n’est pas ce qui manque. Un peu comme nos crêpes bretonnes qui, finalement, se voient mariées à toutes sortes de saveurs !

12. En Norvège, il y a la lefse

Le lefse est l’équivalent norvégien de notre crêpe bretonne au sarrasin. Préparé à base de pomme de terre, de lait ou crème et de farine, c’est un met très populaire. A tel point que selon la région ou l’heure de la journée, il se prépare plus ou moins épais. S’il est fin, il vous sera proposé avec du beurre, du sucre et de la cannelle pour le goûter. S’il est plus épais, on vous le proposera avec le café. Les traditions culinaires sont parfois improbables, n’est-ce pas ?

Si ces douze crêpes du monde ne vous ont pas donné envie de voyager, nous espérons qu’elles vous ont au moins mis l’eau à la bouche !

À propos de Marnie

Marnie mange le beurre au couteau et en dépit des années passées loin de la France, cette fille de marin est restée très attachée à son Finistère. Un peu chauvine sur les bords, elle aime l'idée de montrer sa région sous un angle différent et elle se base sur une philosophie : nul besoin d'ouvrir les yeux pour voir le monde autrement, il suffit d'ouvrir son esprit.
Penn ar Box

Envie de gagner une Penn ar Box ?

Abonne-toi à la newsletter Port d'Attache pour tenter ta chance au tirage au sort mensuel !