© Sophie Calle

Le chevalier errant breton, traversée insolite de la Bretagne… en armure

Vous avez peut-être eu l’occasion de le croiser l’été dernier. Non, ce n’était pas un mirage ou une statue, mais bien un homme qui marchait le long de nos chères routes bretonnes tel un chevalier errant dans son armure médiévale.

L’homme sous l’armure

Abraham Poincheval est un artiste performeur qui n’en est pas à son coup d’essai lorsqu’il s’agit de marquer les esprits. Après avoir couvé des oeufs dans un musée ou vécu dans une bouteille en remontant le Rhône, il a décidé de traverser la Bretagne en armure.

Dans toutes ses oeuvres, on retrouve toujours le même fil conducteur : l’enfermement.

Dans cette dernière, le Chevalier Errant ayant été créé pour le festival Lieux Mouvants., il se déplace avec sa cage. Festival qui se déroule tous les étés en pleine nature de Centre Bretagne et fait se rencontrer des artistes du monde entier avec les festivaliers.

 

 

Le chevalier errant breton trouvant les paysages bretons tellement beaux, lui rappelant les légendes arthuriennes, il décida de s’y déplacer en armure afin de profiter au maximum de la nature qui l’entoure et d’en faire profiter, le temps d’une pause, les personnes qu’il croise.

Le chevalier errant breton des Côtes d’Armor jusqu’à Brest

C’est sous un soleil de plomb et une température flirtant avec les 30C° qu’il s’élance, au départ de Lanrivain, à l’attaque des 170 km qui le séparent de Brest. Une performance plutôt sportive, même extrême, lorsque l’on apprend que l’armure faite sur mesure pour l’occasion pèse plus de 30kg.

Sur la route, il croise des yeux ébahis et des sourires, des voitures s’arrêtent, des gens discutent, prennent des photos. Il y a des actes de gentillesse, comme cet automobiliste qui l’avance de deux kilomètres ou ces personnes qui lui offrent de l’héberger pour la nuit. D’une certaine manière, les personnes qui le croisent veulent l’aider et participer à cette aventure et à cette rencontre hors du commun.

Il rejoint donc ce groupe de personnes qui ont traversé la Bretagne de manière insolite et qui comptait déjà Julien Moreau et son parcours de 2000km en sac à dos.

À propos de Yannick

Expatrié en Belgique depuis sa naissance. Il se forge un attrait pour la Bretagne lors de ses étés à manger crêpe sur crêpe chez son arrière-grand-mère à Carhaix. Curieux de tout, il n’est pas le dernier pour s'essayer à de nouvelles expériences : des sports, des voyages, de la musique et les bières bretonnes qui fleurissent un peu partout.
Penn ar Box

Envie de gagner une Penn ar Box ?

Abonne-toi à la newsletter Port d'Attache pour tenter ta chance au tirage au sort mensuel !