© Alexandre Lucas

Les chaussettes Estampille, l’écoresponsabilité de la tête aux pieds

Depuis quelques années, elle s’est imposée comme étant l’une des grandes causes nationales et internationales. Il s’agit bien évidemment de l’écologie. Naturellement, on aimerait tous apporter notre pierre à l’édifice et changer progressivement les choses. Mais parfois la question c’est : quoi faire ? Et si cette fois la réponse se limitait à changer ses chaussettes classiques contre une paire de chaussettes Estampille ? On vous explique.

D’une blague entre amis aux chaussettes Estampille

Elles sont un accessoire quasi indispensable de notre quotidien et pourtant nous les oublions bien souvent. Nous voulons bien évidemment parler de nos chaussettes. Unies, bariolées, discrètes, petites, grandes, à froufrous, toutes douces ou encore rigolotes, aujourd’hui vous n’avez que l’embarras du choix. C’est justement parce que vous en enfilez chaque jour ou presque, qu’elles ont toute leur place dans le combat pour la défense de notre planète.

« Quand j’ai dit que je voulais sauver la planète avec des chaussettes, ça a beaucoup fait rire mes amis. Finalement, ils ont fini par se dire que ce n’était pas si bête que ça. Aujourd’hui, ils me soutiennent dans mon projet. » – Alexandre Lucas.

C’est de ce constat qu’Alexandre Lucas est parti pour imaginer ses chaussettes plus respectueuses de l’environnement. En effet, lors de sa licence professionnelle en conception de produits sportifs, ce jeune rennais a pris conscience de l’importance de la pollution engendrée par l’industrie textile. Désireux de contribuer lui aussi à la sauvegarde de l’environnement, c’est de cette manière qu’il a imaginé son geste écologique pour la planète. Ainsi, les chaussettes Estampille sont nées convaincu que c’est en additionnant les petits gestes que, petit pas par petit pas, les choses finiront par évoluer.

Pour la planète, il n’y a plus une minute à perdre

Il n’aura donc pas fallu longtemps à Alexandre Lucas pour donner vie à son projet. Fraîchement diplômé, il rejoint le réseau Pépite. Cet organisme gouvernemental aide et soutient les jeunes étudiants à concrétiser leurs projets entrepreneuriaux. Une assistance précieuse sur laquelle le jeune natif de Saint-Malo peut s’appuyer. L’accompagnement complet comprend entre autres des cours (marketing, communication, aide à la comptabilité, création de logo etc…) et un système de tutorat. De cette façon, Alexandre Lucas a imaginé et créé les premiers modèles écologiques de sa marque de chaussettes Estampille.

Laisser une empreinte la plus discrète possible sur la planète

Pour bien comprendre en quoi les chaussettes écolos sont plus respectueuses de l’environnement que nos chaussettes traditionnelles, il faut s’intéresser à leur confection. C’est en Espagne que sont récoltés les anciens vêtements et les chutes de production qui vont servir  à l’élaboration du fil. Ces déchets textiles sont ainsi broyés pour être ramenés à l’état de fibre. Mais le geste écologique ne s’arrête pas là. En effet, c’est en recyclant des bouteilles plastiques et en les ramenant elles aussi à l’état de fibre que les chaussettes Estampille gagnent en résistance et en durabilité.

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » – Antoine Lavoisier

Une fois toutes ces fibres transformées, le fil recyclé est envoyé à côté de Limoges. La proximité avec l’Espagne est un plus supplémentaire pour notre planète. De fait, l’empreinte carbone laissée par l’acheminement de cette matière première biologique vers la France est bien inférieure à celle occasionnée par la plupart des importations de coton venant principalement de Chine ou d’Afrique.

À son arrivée en France, c’est dans la seule usine française qui travaille le coton recyclé, que le fil transformé est tricoté. Non seulement écologiques, les chaussettes sont également fabriquées grâce au savoir-faire français. Enfin, pour que la démarche d’Alexandre Lucas soit complète, le produit fini est conditionné dans un emballage recyclé et recyclable. Quel pied !

Chaussettes Estampille, une première collection qui donne envie de prendre le large

Pour le lancement de son projet, le jeune breton a fait un retour aux choses qui lui tiennent à cœur. Deux modèles ont donc été élaborés par le rennais en s’inspirant de tons franchement marins. Disponibles aussi bien pour les femmes que pour les hommes, Alexandre Lucas souhaite à l’avenir confectionner des collections à thème. À l’instar de la première, qu’il a nommée « les chaussettes Estampille à la mer », il imagine déjà les futures aventures de ses chaussettes « pour le vélo » ou encore « pour un rendez-vous avec le boss » qu’on a déjà hâte de découvrir !

Le temps de la prise de conscience est révolu et il est grand temps de passer à l’action pour sauvegarder notre planète. Un défi international auquel Alexandre Lucas et ses chaussettes Estampille comptent bien prendre part. Dans ce contexte, il n’y a pas de petits gestes. Une dynamique que d’autres marques ont elles aussi bien compris. C’est le cas notamment de « Coton Vert » et ses tee-shirts, sweats et autres vestes en coton bio.

À propos de Emilie

Produit 100% Charentais passionnée de sport et de nature. J'ai découvert la Bretagne... a contre cœur, (les préjugés ont la peau dure !) et j'en suis repartie en pleurant ! Depuis cette incroyable découverte, il m'est vitale de m'y échapper plusieurs fois par an avec mon vélo. Encore une preuve que tout peut arriver sur un malentendu !
Penn ar Box

Envie de gagner une Penn ar Box ?

Abonne-toi à la newsletter Port d'Attache pour tenter ta chance au tirage au sort mensuel !