© LAMOUREUX Alexandre

Campagne pour obtenir l’emoji breton, la Bretagne sous une pluie de soutiens

La communauté bretonne a une nouvelle ambition : obtenir l’emoji breton. Pour sa troisième candidature et fort de ses expériences passées, le collectif en charge de cette quête compte bien cette fois décrocher le graal. En seulement un mois, l’objectif de la campagne de financement participative a été atomisé ! Une mobilisation sans précédent qui confirme le souhait de la communauté bretonne : investir les claviers de 5,4 milliards de téléphones partout dans le monde.

Retour sur la mission qui rassemble les foules à l’ouest

Petite session de rattrapage pour ceux qui auraient manqué ou oublié l’information. Pour la troisième fois, la communauté bretonne s’apprête à déposer une nouvelle candidature auprès du Consortium Unicode et ainsi obtenir l’emoji breton. Seulement voilà, on a beau être le second émoticône le plus demandé en 2017, on n’infiltre pas plus de 5 milliards de smartphones en un claquement de doigts.

« 92% des personnes connectées à travers le monde utilisent des emojis dans leurs messages » David Lesvenan, président de l’association .bzh »

Pour les septiques qui se demandent encore en quoi obtenir l’emoji breton pourrait être un gain utile, sachez que l’enjeu ne se limite pas à une histoire de fierté. En effet, les petits pictogrammes qui inondent aujourd’hui nos messages sont devenus des outils de marketing incontournables. Quand on sait que les publications Facebook contenant un emoji voient leurs nombres de likes augmenter de 57%, on comprend pourquoi acquérir le nôtre est devenu primordial. C’est pourquoi, l’association .bzh » en charge du projet, jette toutes ses forces dans cette nouvelle bataille. Consciente que l’union fait la force, elle compte également sur l’ensemble des bretons et amoureux de la région pour la soutenir.

L’incroyable mobilisation de la communauté bretonne pour obtenir l’emoji breton

Elle était donc la première étape de cette nouvelle tentative pour obtenir l’emoji Gwenn Ha Du et la campagne de financement participative a tenu toutes ses promesses. Véritable tremplin pour la suite de la candidature bretonne, elle a finalement dépassé toutes les espérances de ses organisateurs. En effet, après un mois de cagnottage en ligne le succès est sans appel. Au final, les gains s’élèvent à 22 650 euros dépassant ainsi les 20 000 initialement visés.

La campagne de financement participatif en faveur de l’emoji drapeau breton a largement dépassé son objectif initial avec une collecte finale de 112 % – www.emoji.bzh

Pas moins de 671 contributeurs ont mis la main à la poche pour soutenir la candidature bretonne. Les dons sont venus du monde entier pour alimenter la cagnotte. Qu’ils soient au Japon, aux Etats-Unis ou encore en Australie les natifs et les amoureux de la région ont confirmé l’engouement de la communauté pour obtenir l’emoji breton. Si la réussite de cette première étape était capitale, c’est bien parce qu’elle annonce la suite des hostilités. En effet, l’ensemble des gains vont servir à financer une vaste campagne de communication qui sera lancée début 2020.

Les 671 contributeurs mis en avant à Brest !

Pour remercier l’ensemble des généreux donateurs, un mur suspendu de quinze mètres de long va être installé aux Ateliers des Capucins à Brest. Pendant un an, le nom de chacun des 671 contributeurs et partenaires y sera fièrement inscrit et visible par tous. Une façon pour les membres de l’association .bzh de figer ses remerciements à l’ensemble de ses soutiens. Une œuvre qui relaiera dans le temps le « Trugarez » (merci) scandé sur les réseaux sociaux au lendemain de la clôture de la cagnotte.

Obtenir l’emoji breton, une opération séduction qui a besoin de vous

Vous vous en doutez, la campagne pour obtenir l’emoji breton ne s’arrête pas là. Bien au contraire, elle ne fait que commencer. En effet, les gains récoltés vont servir à financer une vaste opération de communication. C’est donc début 2020 et via les médias sociaux que sera lancée l’offensive finale. L’objectif de cette dernière est de faire adopter le pictogramme noir et blanc par une des plateformes numériques telle que Samsung, Google ou encore Apple. En effet, c’est par l’utilisation massive de notre émoticône que la communauté bretonne prouvera à l’un de ces géants du net, la légitimité de l’emoji Gwenn Ha Du dans le dictionnaire Unicode. Fort de ce soutien, le petit étendard breton n’aura plus qu’à aller porter sa candidature devant les membres du consortium au printemps 2020.

Rien qu’avec sa cagnotte en ligne, la campagne pour obtenir l’emoji breton a soulevé une telle ferveur qu’il est impensable de s’arrêter en si bon chemin. Comme pour la première étape, chaque soutien a son importance et chaque breton(ne) ou amoureux de la Bretagne a sa place dans cette quête historique. Ainsi soyez-en sûrs, le plan diabolique des bretons pour investir les téléphones du monde entier est plus que jamais en marche.

À propos de Emilie

Produit 100% Charentais passionnée de sport et de nature. J'ai découvert la Bretagne... a contre cœur, (les préjugés ont la peau dure !) et j'en suis repartie en pleurant ! Depuis cette incroyable découverte, il m'est vitale de m'y échapper plusieurs fois par an avec mon vélo. Encore une preuve que tout peut arriver sur un malentendu !
Penn ar Box

Envie de gagner une Penn ar Box ?

Abonne-toi à la newsletter Port d'Attache pour tenter ta chance au tirage au sort mensuel !