Apprendre à compter en breton

Tu n’as peut-être pas eu la chance d’étudier dans une école Diwan… Et à ton grand désespoir, chaque jour qui passe te rappelle que savoir compter en breton est quasi indispensable pour survivre dans la jungle bretonne ! Face à cette dure réalité, tu préféreras dire que j’exagère, que je m’emballe, que j’en fais trop ! Sache petit pa’diwan (si si, je l’ai faite !), qu’il ne faut pas avoir peur, car il n’est jamais trop tard. Alors, prêt à apprendre à compter en breton ?

Apprendre à compter en breton : d’abord, les basiques

Les chiffres de 0 à 9 ont chacun un nom bien spécifique.

  1. Unan (uu-nañn)
  2. Daou (dow) au masculin / Div (diw) au féminin
  3. Tri (tri) au masculin / Ter (tèïr) au féminin
  4. Pevar (pèè-var) au masculin / Peder (péé-dèr) au féminin
  5. Pemp (pèmp)
  6. C’hwec’h (HHwèHH)
  7. Seizh (sèïs)
  8. Eizh (èïs)
  9. Nav (naw)
  10. Dek (déék)

Tu remarqueras que pour les chiffres 2, 3 et 4, on prend en compte le genre (masculin/féminin). Cela semble plutôt facile comme ça, mais détrompe toi car le genre n’est pas le même du breton au français. Par exemple : “deux petits beurres”, masculin en français, se dira “div wispidenn amann”, au féminin donc !

Apprendre à compter en breton : allez, on pousse jusqu’à vingt !

De 11 à 19, les nombres se forment en commençant par l’unité.

  1. Unnek (eun-nék)
  2. Daouzek (dou-zék)
  3. Trizek (tri-zék)
  4. Pevarzek (pè-var-zék)
  5. Pemzek (pèm-zék)
  6. C’hwezek (HHwéé-zék)
  7. Seitek (sèï-ték)
  8. Triwec’h (tri-wèHH)
  9. Naontek (nañwn-ték)
  10. Ugent (uu-gènt)

Apprendre à compter en breton : Ensuite, les dizaines

A partir de 40, les dizaines suivent un système vigésimal (encore un mot à rajouter à ton lexique !). Cela veut dire qu’elles sont basées sur le nombre vingt.

  1. Tregont (tréé-goñnt)
  2. Daou-ugent (dÒ-wuu-gènt) soit 2×20
  3. Hanter-kant (hañn-ter kañnt) soit une demi-centaine
  4. Tri-ugent (tri uu-gènt) soit 3×20
  5. Dek ha tri-ugent (dé ka tri uu-gènt) soit 10 + 3×20
  6. Pevar-ugent (pèè-va ruu-gènt) soit 4×20
  7. Dek ha pevar-ugent (dé ka pèè-va ruu-gènt) soit 10 + 4×20
  8. Kant (kañnt)

Je sais ce que vous pensez… et je vous l’accorde, c’est drôlement tordu comme système mais on tient bon !

Apprendre à compter en breton : Attention, ça se complique avec les centaines !

Comme en français, les centaines se forment en posant le chiffre multiplicateur devant le mot cent. Ça sera la même chose pour les milliers.

  1. Daou c’hant (dow Hañnt)
  2. Tri c’hant (tri Hañnt)
  3. Pevar c’hant (pè-var Hañnt)
  4. Pemp kant (pèm kañnt)
  5. C’hwec’h kant (HHwèHH kañnt)
  6. Seizh kant (sèïs kañnt)
  7. Eizh kant (èïs kañnt)
  8. Nav c’hant (naw Hañnt)
  9. Mil (mil)

Tu vois, apprendre à compter en breton n’était pas si compliqué ! Parce que l’équipe de Port d’Attache a à cœur de faire de toi un parfait bilingue, tu retrouveras d’autres articles riches d’enseignement dans la rubrique Culture. Kenavo emberr !

À propos de Pauline

Pauline est une grande curieuse dont la soif de connaissance n'est jamais assouvie. Globe-trotter, elle a mis les voiles vers les quatre coins du monde, mais c'est en Bretagne que son cœur est ancré. Toujours une anecdote à raconter, elle est persuadée que rien n'arrive par hasard.
Penn ar Box

Envie de gagner une Penn ar Box ?

Abonne-toi à la newsletter Port d'Attache pour tenter ta chance au tirage au sort mensuel !