Logo Port d'Attache Le magazine qui vous donne une autre idée de la Bretagne

Le magazine qui vous donne une autre idée de la Bretagne

  • Rechercher
  • Menu

4 raisons de venir découvrir l’Île-aux-Moines en hiver

© LE GAL Yannick
Écrit par
25 Mar. 18

Si vous êtes comme nous, totalement à « l’ouest » et affublés d’enfants en bas âge, si vous êtes sur le pont, bottés et emmitouflés dans vos cirés à l’heure où d’autres se laissent tomber dans les bras de Morphée, si pour vous, le mot Week-end évoque instinctivement l’idée d’une nouvelle escapade, alors, cet article devrait vous titiller et vous donner envie de venir voir par vous même ce que l’Île-aux-Moines offre de si particulier à la fin de l’hiver : la visite douce, et confidentielle, d’une île accessible et dépaysante.

1 – L’Île-aux-Moines, facile et accessible toute l’année

L’Île-aux-Moines est à seulement 5 minutes de l’embarcadère de Port -Blanc en bateau. La compagnie Izenah propose des passages toutes les 15 minutes à environs 5 euros aller/retour par adultes et les enfants sont invités. C’est une destination Idéale pour une excursion improvisée à la dernière minute ! La traversée est trop courte pour que les enfants s’ennuient et assez longue pour donner aux petits comme aux grands cette sensation d’évasion et de dépaysement.

2 – A pieds ou en vélos, des itinéraires pour tous les goûts.

L’île offre pléthore d’itinéraires à pieds ou à vélos et il y en a pour tous les goûts. À pieds avec les petits, en partant du port, vous pourrez rejoindre le village en serpentant dans les petites venelles entre les maisons de pêcheur et les maisonnettes à toits de chaumes. On adore les petits murets en pierre recouverts de lierre, de mousses et de fougères, lever le nez à la recherche de petits détails poétiques et ultras photogéniques (de quoi booster votre profil Instagram), comme, des petites statues, des détails d’architecture, des girouettes ou des boîtes aux lettres plutôt originales… Et enfin, respirer les senteurs et admirer les mimosas et les ajoncs, bien en fleurs à cette saison.

La présence des voitures sur l’ile est anecdotique, ce qui est très appréciable, particulièrement pour les petits qui peuvent courir et s’ébattre en toute sécurité. Attention toutefois aux quelques scooters ou mobylettes, harnachées des traditionnelles petites carrioles, dont les pilotes, sans casque, vous adresserons un petit signe de main en vous croisant. Puis, du village, vous pouvez rejoindre le sentier côtier, plus nature, qui débouche ça et là sur de petites plages offrants des panoramas sublimes sur le Golfe et les îles voisines. L’Idéal pour un petit pique nique improvisé !

Pour cette escapade hivernale, sachez que les loueurs de vélo sont normalement fermés, mais en mars, vous pouvez avoir comme nous la chance d’un rayon de soleil qui donne au loueur P’tit Louis, sur le port, la bonne idée de venir bricoler ses vélos et nous permettre d’emprunter deux bicyclettes avec 2 sièges enfants. Nous étions partis pour une ballade pédestre ce matin là, mais nous nous sommes ravisés en voyant en cette ouverture providentielle, l’occasion de visiter une partie de l’île inaccessible à pieds habituellement pour nous avec les enfants, qui manquent encore un peu d’endurance. J’avoue aussi qu’une énième courte nuit dans les pattes et la perspective de ne pas porter les kids sur la fin de la balade ont fini de nous décider à troquer notre porte bébé et la draisienne du plus grand, contre des vélos.

Les vélos vous permettent effectivement d’aller vous enfoncer vers Pen-hap, plus nature, plus sauvage, pour partir à la recherche des menhirs et dolmens et des paysages de landes et bruyères. La route monte et descend vers L’anse du Guip et la pointe de Brannec. La traversée d’une forêt de pins débouche sur une jolie petite plage aux eaux translucides avec une vue magique sur l’ile de Brannec et L’ile Govihan. Tout à fait propice à la rêverie et à l’extase !

3 – Même hors saison, un endroit pour boire et manger

Hors saison vous trouverez peu de commerces ouverts mais vous pourrez compter quand même sur les irrésistibles, les vrais Ilois, ouverts toute l’année, qui participent à faire vivre leur île et vous permettrons de vous nourrir et de vous abreuver ! Nous vous conseillons vivement un passage chez Joseph, le chef de Bara Pita, toujours prêt à partager une tranche de vie pendant qu’il vous prépare son pain libanais agrémenté à votre guise de houmous, brochettes de kafta ou poulet marinés au citron et à l’ail…, le tout préparé minute avec des produits locaux ! Végan, kids et même, dog friendly, sa petite échoppe vous accueille sur place mais nous préférons tout emporter pour déguster notre repas sur une petite plage à 2 pas, avec vue sur mer où les enfants peuvent exprimer leur fougue en toute liberté !

Bon, contrairement à la bonne surprise du loueur de vélo ouvert le matin à notre arrivée, nous avons manqué de chance lors de cette dernière escapade au moment crucial de se restaurer. En effet, Bara Pita était exceptionnellement fermé pour entretient de sa cuisine ! Jospeh à notre arrivée nous a gratifié d’un grand sourire réconfortant en voyant nos mines déconfites, nous disant qu’il reprenait du service dès le lendemain ! Nous nous sommes donc replié à l’épicerie voisine pour improviser un pique-nique 5 étoiles en mode système D. Pendant que nous étions occupés au ravitaillement, les enfants couraient dans tous les sens sur la petite place devant l’épicerie sous le regard bienveillant et amusé de propriétaires de la superette.

4 – L’hiver et le début du printemps, le meilleur moment pour visiter L’Île-aux-Moines de manière confidentielle

Ce qu’on aime particulièrement en visitant cette île à cette saison, c’est le fait d’éviter la foule des Week-end de printemps et de la période estivale. On savoure la version confidentielle et secrète de l’île, on joue aux Robinsons et on bénéficie d’un autre rapport, plus étroit et sincère avec les Ilois qui prennent le temps de discuter et et de partager avec nous un peu de leur quotidien. On se sent vraiment privilégiés, à partager le temps d’une journée, le rythme de cette île vivante toute l’année et pas seulement à la haute saison. L’Île-aux-Moines nous révèle son vrai visage, celui d’une petite île où la vie est douce, les locaux accueillants, aux paysages superbes et variés et qui bénéficie d’un micro climat très appréciable à cette saison.

Bref, parfaite hors saison, mais il y a fort à parier que vous reviendrez aussi à la belle saison ! Même si il faut se faire à l’idée de partager avec beaucoup plus de monde,  vous viendrez à coup sûr vous baigner dans les criques aux eaux translucides à l’issue d’une rando sur la côte au vent qu’on prend plutôt soin d’éviter en hiver. Vous mangerez sans doute un bout Chez Charlemagne après avoir abordé l’île en SUP ou en canoë, et vous apprécierez de promener vos tongues dans les ruelles escarpées baignées de la belle lumière du soir en respirant les parfums des eucalyptus et des figuiers !

Julie Yon

La naissance de nos enfants énergivores, Noé et Cléo, n'a en rien entachée ma quête frénétique de découvertes et d'escapades hors des sentiers battus, bien au contraire ! Ces deux là, m'offrent l'occasion d'explorer, de découvrir et de rencontrer à un rythme plus "slow" et de porter un regard neuf sur les choses et sur les gens qui croisent notre chemin. C'est cette façon "d'excursionner" la Bretagne à contre-courant et en "pleine conscience" que je souhaite partager.

Partager sur Facebook

Le meilleur de l'Exploration bretonne