Menu
Culture
12 avril 2017

10 musées à visiter en Bretagne

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Chaque semaine, nous vous parlons des meilleurs spots en Bretagne. Qu’il s’agisse de plages, restaurants, événements, notre région regorge de lieux à visiter, à explorer, à découvrir. Et parmi eux, les musées ! Voici notre sélection de 10 musées à visiter en Bretagne (et autres structures). Liste non exhaustive…

Le Fonds Hélène et Edouard Leclerc pour la culture – Landerneau (29)

Créé en 2011 à l’initiative de plusieurs membres de la famille Leclerc, adhérents et anciens adhérents du Mouvement E.Leclerc, le Fonds Hélène et Edouard Leclerc pour la culture a pour objectif de proposer un espace culturel accessible à tous et d’accueillir des expositions de grande envergure.

Le Fonds Hélène et Edouard Leclerc accueille des expositions variées sur l’art du 20ème siècle à nos jours, exposant et valorisant autant la bande dessinée que les oeuvres du peintre Marc Chagall.

Pourquoi on y va ? Pour découvrir que Leclerc, ce n’est pas seulement notre supermarché.

Plus d’informations : fonds-culturel-leclerc.fr

Océanopolis – Brest (29)

Premier équipement touristique de Bretagne, Océanopolis n’est pas un simple aquarium, mais un centre de culture scientifique et de recherche consacré aux océans.

Composé de 3 pavillons thématiques, ce parc de découverte des océans propose une approche scientifique des milieux marins polaire, tropical et tempéré.

Ouvert en 1990, Océanopolis regroupe aujourd’hui près de 10 000 animaux et végétaux marins de 1 000 espèces différentes : du requin taureau au plancton, en passant par les méduses et les sardines.

Pourquoi on y va ?Pour rester des heures devant le pavillon des manchots, le bassin des phoques et le sentier des loutres marines #30millionsdamis

NDRL : C’est notre coup de coeur de cette sélection de musées à visiter en Bretagne <3

Plus d’informations : oceanopolis.com

Le Musée de Pont-Aven – Pont-Aven (29)

Après trois années de travaux, le Musée de Pont-Aven a réouvert en 2016, doublant ainsi sa surface d’exposition.

Né en 1985, ce musée, niché à la pointe Sud du Finistère, est le 1er musée au monde consacré à l’école de Pont-Aven, rassemblant les peintures d’inspiration réaliste et synthétique. Le Musée de Pont-Aven regroupe aujourd’hui 4 500 œuvres d’artistes ayant vécu à Pont-Aven, dont Paul Gauguin, Emile Bernard ou encore Paul Sérusier.

Pourquoi on y va ? Pour pouvoir parler de l’École de Pont-Aven lors de dîners mondains (et en profiter pour se la raconter).

Plus d’informations : museepontaven.fr

Le Musée des Beaux Arts – Quimper (29)

Situé au cœur du centre historique, le Musée des Beaux Arts de Quimper figure parmi les plus importants musées de région en France. Originellement appelé Musée de Silguy, nom du donateur d’origine, il est inauguré en 1872 et regroupe aujourd’hui des œuvres françaises, italiennes, flamandes et hollandaises du XIXème siècle à nos jours, et surtout un fonds de peintures d’inspiration bretonne, point fort de la collection.

Le Musée des Beaux Arts de Quimper accueille également des expositions temporaires, pendant lesquelles des œuvres de Picasso, Gauguin, ou encore Max Jacob ont pu être admirées par les visiteurs.

Pourquoi on y va ? Pour se justifier d’être passé devant tant de fois avant d’aller prendre un verre au Finistère (les quimpérois se reconnaîtront)

Plus d’informations : mbaq.fr

La Cité de la voile Eric Tabarly – Lorient (56)

Ancrée dans le Morbihan, la Cité de la voile est l’unique site touristique d’Europe consacré à la course au large. Ouvert en 2008, à la suite de la disparition du navigateur Eric Tabarly, le musée a été entièrement réinventé en 2015 afin de proposer aux visiteurs de véritables dispositifs de simulation de navigation, agrémentés de documentaires et entourés des maquettes du célèbre Pen Duick.

En complément de ces parcours de visite interactifs, la Cité de la voile propose des activités nautiques, telles que des baptêmes en Optimist pour les plus jeunes et des sorties nautiques de tous genres pour toute la famille.

Pourquoi on y va ? Parce que si l’on fait l’impasse sur la voile en Bretagne, rien ne va plus.
Plus d’informations : citevoile-tabarly.com

Le Musée des Phares et balises – Ouessant (29)

Situé sur l’île d’Ouessant, au large de Brest, le Musée des Phrases et balises retrace l’histoire de la signalisation maritime des côtes. Ouvert en 1988, ce lieu unique regroupe près de 800 objets provenant de dons divers qui permettent notamment de retracer certains naufrages survenus sur les côtes de l’île d’Ouessant.

Pourquoi on y va ? Parce que quitte à être à Ouessant, autant comprendre l’histoire de l’île !

Plus d’informations : http://www.pnr-armorique.fr/Visiter/Musees-maisons-a-themes/Musee-des-Phares-et-Balises

Les Champs Libres – Rennes (35)

Ouverts au public en 2006, les Champs Libres regroupent 3 entités rennaises : la Bibliothèque municipale, l’Espace des sciences et le Musée de Bretagne, ainsi que des salles d’expositions temporaires.

Centre majeur pour la culture et le tourisme à Rennes, ce lieu unique a pour objectif de favoriser les rencontres entre les publics, de créer des synergies entre ces 3 composantes et évidemment de contribuer à l’accès à la culture. Cet endroit est définitivement un des musées à visiter en Bretagne !

Pourquoi on y va ? Parce qu’à Rennes, il n’y a pas que la Rue de la Soif !

Plus d’informations : leschampslibres.fr

La Cité des Télécoms – Plemeur-Bodou (22)

Plus grand parc européen consacré aux télécommunications, la Cité des Télécoms vous fait découvrir l’histoire des communications. Du langage Morse jusqu’aux câbles sous-marins en fibre optique, en passant par les satellites et les téléphones mobiles, ce musée propose de nombreux ateliers et jeux pour tous les publics.

La Cité des télécoms accueille également le Radôme, énorme sphère qui pourrait accueillir l’Arc de Triomphe, créé pour abriter une antenne qui a notamment permis de diffuser pour la première fois au monde des images télévisées en direct des Etats-Unis.

Pourquoi on y va ? Pour comprendre l’origine du wi-fi.

Plus d’informations : cite-telecoms.com

Haliotika, La cité de la pêche – Le Guilvinec

Situé dans le premier port de France en nombre de marins, Haliotika fait découvrir le quotidien des marins-pêcheurs et le cheminement du poisson « De la Mer à l’Assiette ».

La Cité de la Pêche propose également d’assister à la vente aux enchères du poisson en direct ou encore des cours pour apprendre à cuisiner les algues pour les adultes. Enfin, le musée organise des sorties en chalutier, en présence de marins-pêcheurs, ainsi que des chasses au trésor pour les plus jeunes.

Pourquoi on y va ? Pour se justifier d’aimer autant les crustacés.

Plus d’informations : haliotika.com

BONUS Musées à visiter en Bretagne : La Maison du Pâté Hénaff – Pouldreuzic (29)

(Presque) au même titre que la galette ou crêpe pour certains, la petite boîte bleue et jaune de Pâté Hénaff fait partie du patrimoine gastronomique breton. Un musée lui est donc tout naturellement consacré à Pouldreuzic.

Des conserves de légumes en 1907 aux dernières innovations, La Maison du Pâté Hénaff permet de découvrir l’histoire de la conserverie, mais également celle des hommes et des femmes de tout un pays : le pays bigouden. Cette année, le musée accueille une exposition temporaire « Regards photographiques sur la Bretagne » en partenariat avec Bretagne Magazine.

Pourquoi on y va ? On ne va même pas répondre à cette question, dont la réponse est bien trop évidente.

NDRL : Non, cet article n’est pas sponsorisé et nous n’avons reçu aucune compensation (en nature) nous obligeant à ajouter ce lieu unique dans notre sélection de musées à visiter en Bretagne.

Plus d’informations : henaff.com

 

Notre sélection de musées à visiter en Bretagne n’est qu’un échantillon de l’offre culturelle qui s’inscrit pleinement dans l’identité bretonne et le patrimoine régional. Maintenant, vous n’avez plus aucune excuse : le weekend prochain, c’est musée !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Gaël Da Palma

Après quelques années d'exode, Gaël est revenue dans son Sud-Finistère natal pour retrouver l'océan et débuter de nouvelles aventures. La communication et le marketing occupent ses journées et la culture sous tous ses angles rythme ses soirées.