Logo Port d'Attache Le magazine qui vous donne une autre idée de la Bretagne

Le média qui vous donne une autre idée de la Bretagne

  • Rechercher
  • Menu

10 bières bretonnes artisanales à goûter de toute urgence

© Penn ar Box
Écrit par
07 Nov. 17

Saviez-vous que les brasseurs de bières étaient légions en Bretagne ? Il en existe une centaine à ce jour, de quoi faire de l’Armorique, le pays du houblon. Autant vous dire qu’il y en a pour tous les goûts et pour toutes les couleurs, de quoi en perdre la tête. Afin de vous initier à notre patrimoine brassicole florissant, voici notre top 10 des bières bretonnes artisanales à déguster de toute urgence.

Les 10 meilleures bières bretonnes artisanales que vous devez goûter

Pour établir ce classement non exhaustif, nous nous sommes appuyés sur les notes du calendrier de l’avent 2016, propulsé par Penn ar Box. Le concept ? La dégustation et la découverte quotidienne de bières bretonnes artisanales. En prime, les passionnés et autres curieux pouvaient noter leurs préférences avec plusieurs critères : le goût, l’esthétisme, etc.

1 – La Baril white : quand le funk rencontre le houblon

Une bière blanche aussi fun à découvrir que délicieuse à déguster. Ce concentré de bonheur en bouteille nous vient tout droit de la Brasserie du Baril sur Brest (29). Fruitée et désaltérante, elle est parfaite pour se poser après une rude journée de boulot.

Degré d’alcool : 4,9°
Conditionnement : bouteilles 33 et 75 cl

2 – La Blanche hermine IPA : vive la bière et l’ajonc !

C’est à la brasserie populaire Lancelot que nous devons ces bières bretonnes artisanales. Là encore, les consommateurs priment dans leurs préférences une blanche. Cette fois-ci, il s’agit même d’une IPA. En bouche, elle se voudra plus amère et aromatique qu’une blanche traditionnelle.

India Pale Ale (IPA) est un terme utilisé pour désigner les bières à haute densité et avec un houblonnage plus fort faites avec des malts pale et crystal et à partir de levure de fermentation haute. La couleur varie de dorée à légèrement cuivrée.

Degré d’alcool : 5,6°
Conditionnement : bouteilles 33 cl

3 – La Duchesse Anne triple hops : 500 années après Anne

C’est à nouveau du côté de la brasserie Lancelot qu’il faut se tourner pour revivre l’histoire de notre région avec son verre. Pour fêter les 500 ans de la disparition de la Duchesse Anne de Bretagne, cette déclinaison rend hommage au houblon. Les arômes à découvrir ? Fleurs, fruits exotiques comme l’ananas et la mangue et quelques notes d’agrumes.

Degré d’alcool : 7,5°
Conditionnement : bouteilles 33 cl

4 – La Gamme 56 de la brasserie la Belle Joie : quand le blé noir sublime votre breuvage

Une bière bretonne par excellence ! Aussi bien depuis son port d’attache de Kervignac (56), là où elle est brassée, que dans ses ingrédients, où figure notre emblématique blé noir. En bouche, les saveurs sont également alléchantes : chocolats, céréales grillées, framboise. Un délice made in BZH !

Degré d’alcool : 5,6°
Conditionnement : bouteilles 33 cl

5 – La flemme : mais n’a de paresse que le nom

On garde le même département et on recommence, ces bières bretonnes artisanales sont brassées à Vannes (56). Il s’agit d’une Pale Ale au goût exotique, avec des notes de mangue, d’agrumes et de fruit de la passion. Autant vous dire que vous n’allez pas avoir la flemme de la goûter !

Pale ale est un terme utilisé pour désigner les bières faites avec des malts clairs touraillés au charbon et à partir de levure à ale (fermentation haute).

Degré d’alcool : 5,2°
Conditionnement : bouteilles 33 cl

6 – La claque ta cuisse : la bière qui retourne tous les kiwis comme des crêpes

Une bière unique en son genre, issue d’une collaboration entre Penn ar Box, BièresBretonnes.fr et la Brasserie du Baril (Brest – 29). Petite pépite que nous avions d’ailleurs aidé à brasser. Son originalité ? C’est une bière blonde biologique au blé noir, utilisant un houblon néo-zélandais : « le wakatu ». Qui sait, peut-être qu’il reste encore des Claque ta cuisse cachées dans les tiroirs.

Degré d’alcool : 4,4°
Conditionnement : bouteilles 33 cl

7 – La Mutine ambrée : l’amertume n’a jamais été aussi bonne

C’est à Ploudalmézeau près de Brest (29) que cette délicieuse blonde voit le jour, chez la Brasserie des Abers. À la fois houblonnée et à l’amertume prononcée, cette ambrée est réussie. Peu de place au sucre dans la recette, une bière de caractère qui ne demande qu’à être dégustée.

Degré d’alcool : 5°
Conditionnement : bouteilles 33 et 75 cl – Pichet 2 litres

8 – La Riboul : parfait pour votre prochain café philo

Toujours dans le Finistère, cette drôle de bière nous vient de Plouider, depuis la brasserie d’Istribilh. Comme vous le voyez, les noms sont savamment étudiés pour rendre hommage à notre langue bretonne. Pour cette Riboul, c’est une bière ambrée de type Porter. Idéale pour agrémenter d’une boisson fraîche votre prochain café philo !

Degré d’alcool : 5°
Conditionnement : bouteilles 33 et 75 cl

9 – La Saint-Erwann de Noël : qui rentre parfaitement dans une chaussette sur la cheminée

Hasard ? Je ne crois pas ! Elle nous vient de Trégunc (29) par la brasserie que vous connaissez sous le nom de Britt. On y retrouve ce qui fait le succès de la Saint-Erwan classique, l’alliance de 7 céréales : malt d’orge, froment, farine de millet, farine d’avoine, blé noir, farine d’épeautre et farine de seigle. Bonne dégustation !

Degré d’alcool : 8°
Conditionnement : bouteilles 33

10 – La Terenez blanche : la bière du bout du monde

On termine comme nous avons commencé, avec une bière blanche. Cette fois-ci, il faut nous rendre chez la Brasserie du Bout du Monde (29) afin de la dégoter. Sa mousse légère et fine lui valut en 2014 la médaille d’argent à l’international Beer Cup au Japon. La grande classe !

Degré d’alcool : 5,6°
Conditionnement : bouteilles 33

Ce top 10 des bières bretonnes artisanales donne vraiment l’eau à la bouche ! On imagine facilement la curiosité et la surprise générées à chaque fois qu’une case du calendrier de l’avent est ouverte. Vous voulez tenter l’expérience ? Ça tombe bien, Penn ar Box récidive cette année avec un nouveau calendrier encore plus gourmand. Si vous en avez l’eau à la bouche, il vous suffit de cliquer sur l’expression ci-dessous :

« Je sais que la bière fait grossir et que je devrais y renoncer. Mais j’ai préféré renoncer à la coquetterie. » – Michel Audiard

Simon

Simon est le capitaine qui aime jouer avec les mots. Après ses études dans le commerce et les finances il conserve cette attirance pour les joutes verbales. Curieux et engagé, il a toujours son avis à donner. Sa philosophie est simple, mieux vaut danser sous la pluie plutôt que d'attendre le soleil.

Partager sur Facebook

Le meilleur du Food breton