Menu
Kermesse
21 novembre 2016

Que se passe t-il lorsqu’une normande découvre la Bretagne ?

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Degemer Mat ! Telle est la première phrase bizarre que j’ai pu lire en débarquant en Bretagne.  Un langage étrange, des accoutrements venus d’un autre siècle, des chants pour le moins originaux, il n’y avait plus aucun doute, j’arrivais en terre ennemie. Une normande découvre la Bretagne ? Moi, petite bretonne d’adoption, j’allais être servie.

Bienvenue chez les bretons

Passé le panneau sur l’A84, me voilà, valise sous le bras, dans le pays du chouchen, du cochon et des fest noz. Moi, la petite normande de naissance, débarquait en territoire « ennemi ».

Les bretons et les normands, on ne peut pas dire que ce soit une folle histoire d’amour :


« Ouais, c’est nous qu’avons le meilleur cidre ! » – « Eh ben nous on a du fromage! » – « Nous des galettes ! »

Allez comprendre, la bataille se joue d’abord sur la nourriture. Pour être honnête, je me fiche de savoir qui a le meilleur cidre, je me contente de le boire. Quand une normande découvre la Bretagne, ça passe aussi par sa gastronomie !

“C’est MON Mont.”

Amis le combat le plus intense qui se joue entre ces deux régions depuis des millénaires, c’est bien le fameux Mont Saint Michel. Bâti en 700 (environ…) il est situé en Normandie (feu Basse-Normandie. La Haute Normandie pour les bas-normands, c’est comme le Pays de la Loire pour les bretons.) et les bretons aiment rappeler en hurlant au monde entier « ils nous l’ont volé ! » tout en se terrant dans une grotte sombre.

Le « précieux » appartenait pourtant bel et bien aux normands en premier lieu, puis aux bretons, car en Normandie, on est sympa, et on a donné le Mont au roi de Bretagne. Et ça, ça remonte à l’an 867 !

Quelques années plus tard, il y eut une guerre, ça s’embrouillait, ça se cherchait des noises, ça insultait les mères et la frontière de la Normandie fut déplacée jusqu’au fameux Couesnon. Ce petit fleuve qui délimitait les frontières entre les deux régions était malin et se déversait tantôt à droite, en Normandie, tantôt à gauche, en Bretagne. Et le Mont lui, il se trouvait entre les deux. La légende raconte que le Couesnon se serait finalement mis à déboucher du côté normand, faisant du Mont Saint Michel, un produit de Normandie.

Vous êtes perdus je le sens bien. Pour résumer, le Mont a bel et bien appartenu aux bretons… pendant 150 ans.

Si on fait rapidement le calcul, il a été bâti vers les années 700, nous sommes en 2016, 150 ans…

Bon. Vous avez compris que le Mont Saint Michel est bien normand.

Quand une normande découvre la Bretagne, justice est “fête” !

Je suis donc arrivée en Bretagne avec ce fardeau sur la conscience il y a 6 ans. J’étais loin de me douter de ce que représentait réellement cette région si particulière et tout ce que j’allais y découvrir. Mais il faut croire que ça m’a plu, car 6 ans plus tard, j’y suis encore.

Et si je vous racontais mon premier fest noz ? Ou mon premier festival interceltique de Lorient ?

Moi, petite normande, j’en ai des choses à raconter sur la Bretagne.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Charlotte Althaus

Normande et bretonne d'adoption, Charlotte met toute sa bonne humeur et son énergie pour faire démentir l'image de son territoire "ennemi". Également Youtubeuse, sa chaîne Charlotte Queen ne fait que prouver son infatigable fougue !