Menu
Rencontres
14 mai 2016

Objectif Vendée Globe 2016 avec Jean Le Cam

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Si la Bretagne est connue pour une chose, c’est bien pour son pied marin ! Depuis toujours, notre région fait naître et élève des aventuriers du large, devenant parfois le fleuron d’une discipline à la notoriété mondiale. Aujourd’hui, Port d’Attache et Cap à l’Ouest mettent en avant le nouveau challenge d’un ponte de la navigation française et son surnom suffit à forcer le respect :

Le Roi Cam a besoin de nous !

Jean Le Cam veut dompter le Vendée Globe 2016

Qui dit nouvelle course, dit nouvelle préparation. Phase essentielle afin de connaître son bateau par cœur pour prendre la mer le jour du départ. C’est justement sur ce point que notre empereur du large Jean Le Cam souhaite attirer notre attention :

Je suis marin de course au large et constructeur dans l’âme. C’est viscéral chez moi. Il m’est impossible de partir en mer sans connaître le moindre cm² de mon bateau et sans savoir comment tout fonctionne. C’est ce qui, à plusieurs reprises, m’a permis de revenir à terre ou de me sortir indemne de situations critiques – Jean Le Cam


Vous l’aurez compris, la préparation n’est pas seulement nécessaire pour remporter une course, elle est surtout vitale pour faire face aux situations les plus périlleuses en pleine mer. Lorsque l’on s’attaque à une aventure comme celle du Vendée Globe il faut être bien armé ! Et autant le bateau que le bonhomme qui le manœuvre.

Pourquoi Jean Le Cam a besoin de nous tous ?

Si notre représentant breton fait appel à nous c’est pour réaliser ce défi : il reste encore à acheter des équipements et du matériel pour continuer à armer son voilier.

Mon objectif est de prendre mon quatrième départ du Vendée Globe le 6 novembre 2016. Je n’ai pas encore de sponsor(s) mais j’ai un bateau, je suis inscrit et déjà qualifié. Il me reste 200 jours pour convaincre – Jean Le Cam

Détail de la campagne participative de Jean Le Cam

Détail de la campagne participative de Jean Le Cam © Kisskissbankbank

Et si nous devenions tous sponsor de Jean Le Cam ? C’est l’idée ! Que l’on soit étudiant, dans la vie active ou retraité, nous pouvons tous accompagner à notre niveau l’accomplissement de ce challenge. C’est aussi ça, la solidarité bretonne !

Cette collecte est un véritable défi. C’est une sorte de Vendée Globe terrestre. Une aventure que nous allons vivre ensemble ! – Jean Le Cam

Comment aider le Roi Jean ?

Le cœur du projet se passe sur la plate-forme participative Kiss Kiss Bank Bank où chacun est libre de contribuer pour atteindre le budget souhaité. À chaque billet versé correspond une contrepartie allant de pair avec la valeur de votre don (il y a de belles promesses à la clé !).

Nous avons même la possibilité d’offrir cette contrepartie à un proche. En plus de participer à une belle aventure, vous pouvez faire un cadeau inoubliable à votre entourage. Comme faire rencontrer Jean Le Cam en personne ou encore baptiser un élément majeur du bateau à votre nom (safran, moteur, etc.). Un peu comme si vous partiez faire le tour du monde avec le roi ! La classe.

Mais encore, pour ceux dont le portefeuille ne permet pas de contribuer directement au projet, voilà un second moyen complètement gratuit pour accompagner cet élan de solidarité :

Partagez, likez cet article ou notre vidéo sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #yeswecam

Objectif Vendée Globe 2016 #Yeswecam

Objectif Vendée Globe 2016 #yeswecam © Studio Thil

En quelques clics, prouvons tous ensemble que la solidarité bretonne n’est pas une légende ! Prêts à embarquer avec le Roi Jean ? #yeswecam

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Simon

Simon est le capitaine qui aime jouer avec les mots. Après ses études dans le commerce et les finances il conserve cette attirance pour les joutes verbales. Curieux et engagé, il a toujours son avis à donner. Sa philosophie est simple, mieux vaut danser sous la pluie plutôt que d'attendre le soleil.