Menu
Kermesse
22 juin 2016

8 arguments qui font du Goéland l’animal le plus badass de nos côtes

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

1 – Il dévore vos animaux de compagnie

Les Goélands sont omnivores, certaines espèces sont capables de digérer des os de grandes tailles. Ainsi, l’année dernière un groupe de volatiles a tué puis dévoré un chihuahua.

2 – Son cri est annonciateur de mauvais présages

L’une des explications étymologiques du nom Goéland est qu’il serait un emprunt au breton gwelan ou gouelañ qui signifie « pleurer ». Il est vrai que son cri n’a rien d’apaisant !

3 – Il est au sommet de la chaîne alimentaire

Goéland Disney-Pixar
Goéland Disney-Pixar

Le Goéland n’a pas de prédateur, avec son 1,70m d’envergure pour 1,80KG il ne craint personne. En plus d’être imposants, ils sont nombreux : les bandes de Goélands argentés peuvent regrouper de quelques dizaines à quelques milliers d’individus.

4 – Le Goéland est un animal cannibale

Chez les animaux sauvages aussi le Goéland argenté est une terreur, principalement les oiseaux de mer qui vivent en colonie. Il dévore sans ménagement tout ce qui se trouve sur son chemin, que ce soit un membre de son espèce ou non.

5 – Il vit plutôt vieux

Avec une longévité d’une moyenne de 12 ans, certains individus dépassent largement cet âge. Ainsi, un Goéland bagué a été retrouvé à l’âge de 34 ans et un autre en captivité à atteint les 49 ans.

6 – Parce que c’est l’ennemi public numéro 1 en Angleterre

Face à l’augmentation des attaques de « seegulls » chez nos voisins anglais, le premier ministre David Cameron a promis une « big conversation ». Bien que d’autres sujets l’aient davantage préoccupé depuis.

7 – Parce que Hitchcock l’avait prédit

Quand la fiction rattrape la réalité ! Il semblerait que nous soyons aux prémisses du film « The Birds » sorti en 1963 où les oiseaux se multiplient incroyablement vite et attaquent l’homme.

8 – Par ce que l’on envoie des machines se battre contre eux

© Drone Move
© Drone Move

Il est désormais trop risqué de se rendre sur les toits pour stériliser les nids, il est nécessaire de faire appel à des drones pour exécuter cette tâche si périlleuse.

Vous ne pourrez pas dire que vous ne le saviez pas ! Alors à l’occasion, levez la tête… On est jamais trop prudent.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Hugo

Un rêveur aux yeux impassibles et fixés sur l'horizon, mais dont les pieds sont bien ancrés sur terre. La Bretagne coule depuis toujours dans ses veines, lui qui est issu d’une famille de l’océan : petit fils de marin et arrière petit-fils de gardien de phares.