Menu
Breizh Style
06 novembre 2016

Galette-saucisse, je t’aime : les 3 raisons de son succès !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

La galette-saucisse, « LE » repas breton en Ille-et-Vilaine. C’est une longue histoire qui anime les conversations entre Hauts-Bretons et Bas-Bretons.

Comment l’idée de mettre une saucisse dans une galette est-elle née ? Quelle est sa place dans la région rennaise aujourd’hui ? Pourquoi cette recette anime tant les discussions entre les bretons ?

L’équipage de Port d’Attache vous apporte les réponses aux questions que vous vous êtes souvent posées.

Les origines de la galette-saucisse :

Pour diversifier les types de galettes de blé noir (au beurre, avec un œuf ou encore nature), l’idée est née d’y insérer de la viande et plus particulièrement du cochon. C’est dans le pays Rennais, que la galette saucisse serait née au 19ème siècle, consommée lors des fêtes locales et dans les bourgades situées autour de son fief.

Le premier vendeur de ce met, au sein de la capitale bretonne, est Poganne. Galetier de métier, il a su flairer l’odeur de la réussite avec la vente de ce type de galettes. Il fut le premier à commercialiser ce repas.

« À la ville comme à la campagne, elle se mange partout »

Son commerce était connu et fut l’objet de nombreuses visites. On y venait pour déguster la fameuse galette-saucisse de Rennes. On raconte que l’odeur était aussi alléchante que le spectacle. Sur place, Poganne réalisait ses délicieuses galettes sur deux galetières pour optimiser la satisfaction des fins gourmets.

La galette saucisse : le hot-dog armoricain !

Aujourd’hui encore, la galette-saucisse est bien souvent préférée à un sandwich. Repas simple, économique et nourrissant, ce type de galette peut se déguster au Roazhon Park ou aussi bien dans la rue.

Justement, manger une galette dans l’enceinte du Stade Rennais, c’est tout un symbole. À la mi-temps, les supporters fonçent tous se restaurer autour de la légendaire recette.

L’hymne de la toute puissante : « galette-saucisse je t’aime » !

Qui n’a jamais entendu :

« Galette-saucisse, je t’aime, j’en mangerais des kilos dans toute l’Ille-et-Vilaine avec du lait Ribot ! Galeeeeette-saucisse, je t’aimmmmeeee, … »

Le hot dog armoricain, vous l’aurez compris est incontournable en pays Rennais et les bretons des autres départements, aiment en manger mais ne se l’avouent.

Pour eux, mettre une saucisse dans une galette, est une idée des Hauts-Bretons. Cela induit que ce n’est pas une spécialité de bretons ; comprendre de bretons pur beurre (si nous partons dans le débat crêpes vs galettes).

En effet, ces débats ne cesseront d’alimenter les repas animés chez tous les bretons.

Qui aime bien châtie bien

Surtout lorsque nous parlons de gastronomie bretonne ! Chaque département possède ses spécialités, c’est comme parler de gâteau breton ou de Kig ha farz à Rennes, ce n’est pas « local ».

Malgré cela, la galette-saucisse se répand en Bretagne, pour le plus grand bonheur de tous ! Parce qu’au final, tout le monde l’aime (en secret pour certains) !

Qu’on soit breton, alsacien, ou même vendéen, nous pouvons tous apprécier cette fameuse galette-saucisse. Intéressés par sa notoriété ou son odeur, vous ne pourrez résister à l’appel de la tentation ! Agrémentée de moutarde, de ketchup ou encore d’oignons, elle est encore bien meilleure.

Cet article vous a plu ? La suite c’est par ici : « Crêpes ou galettes ? L’éternelle question »

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Morgane Garçon

Morgane est attirée par la mer et ses embruns, amatrice de gâteau breton, danseuse en cercle, le Sud Finistère est une longue histoire familiale. Toutefois, elle reste fidèle à la fameuse galette-saucisse!