Menu
Breizh Style
18 avril 2016

Clarisse sur l’Atlantique : une traversée et des cookies

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

La première fois que nous avons entendu parler de Clarisse sur l’Atlantique nous venions juste de retrouver la terre ferme de Saint-Malo, après une virée sur le Liberty Swell.

Le fidèle navire de l’équipage de Cap à l’Ouest sur lequel nous avions tiré des bords entre rayons de soleil apaisants et nuages menaçants.

L’aventurière qui aimait les cookies

Comme notre fameux trio, lorsque l’on s’apprête à traverser l’Atlantique on connaît et on se tient informé de l’avancement des projets de ses homologues.

Nos trois aventuriers Malouins ont terminé cette superbe aventure de navigation astronomique, Clarisse quand à elle, notre skipper en herbe est toujours dans les préparatifs.

Pleine d’énergie et de culot elle à su se faire connaître et attirer la sympathie autour de son projet en publiant régulièrement des vidéos sur les réseaux sociaux.

En compagnie de sa compère Anne-Laure, qui ne manque pas de rajouter de la bonne humeur et de la spontanéité à ces reportings réguliers.
Elle a ainsi attiré de beaux sponsors tels que Michel et Augustin (pour les cookies), TBS (pour l’équipement) ou encore Filovent (pour la location de bateau).
Concernant Michel et Augustin c’est à force de persévérance qu’ils ont mis la main à la pâte.

L’engouement Clarisse sur l’Atlantique

Le capital sympathie de la jeune navigatrice ne cesse de grandir et sa page facebook rassemble déjà 11 800 fans. Pour ceux qui seraient passés à côté de cette expédition ou ceux qui ont la mémoire courte, revenons ensemble sur les points marquants de cette « mini-transat ».

La ville de Douarnenez accueillera en septembre 2017 les 90 participants de la mini-transat et de mini elle n’a que la taille des bateaux. Ceux-ci ne mesurent que 6,50 m.
Ils devront parcourir pas moins de 4 500 milles nautiques (soit environs 8 100 KM) de la Bretagne à la Guadeloupe en passant par les Canaries.

« Pile-Poil a trop fait la fête ce week-end. Aujourd’hui il avait la tête dans le cul ! » – Clarisse

Il faut avouer que quitter les eaux cristallines de Bretagne pour voguer au dessus des grands fonds de l’océan Atlantique, force le respect. Une fois de l’autre côté du globe, il ne restera plus qu’à y savourer les eaux opalines de la Guadeloupe et ses quelques degrés en plus.

Suivez l’avancement du périple de Clarisse en vous rendant sur sa page Facebook, son Instagram ou sur son site internet.

De notre côté, nous ne manquerons pas de vous faire suivre ses exploits.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Hugo

Un rêveur aux yeux impassibles et fixés sur l'horizon, mais dont les pieds sont bien ancrés sur terre. La Bretagne coule depuis toujours dans ses veines, lui qui est issu d’une famille de l’océan : petit fils de marin et arrière petit-fils de gardien de phares.