Menu
Breizh Style
31 octobre 2015

Binz Market – Partie III : Dans mon Binz, Binz, Binz

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Non loin de là nous découvrons une palanquée de vêtements qui attendent une seconde vie. On y trouve de tout et en particulier bon nombre de vestons qui nous tendent les bras.

Pour s’amuser, nous lâchons prise en faveur de notre imagination, le quart d’heure modèle éphémère est lancé. On y rencontre les charmantes Leïla et Hélène, maîtresses de l’intrigante garde-robe et membres de l’association brestoise La Pince :

« Un univers qui fourmille d’objets uniques et vous invite à chiner, imaginer, bricoler, apprendre, réfléchir, construire, créer et partager !

Une boutique Friperie vous accueille et vous mène à des cours de Couture / modélisme et des ateliers d’Arts-Plastiques (Laboratoire poétique).

La Pince valorise les personnes et participe à l’économie sociale et solidaire ! »

S’en suit alors un défilé improvisé et cocasse, jalonné d’essayages pas souvent à la bonne taille, mais systématiquement accompagné d’un fou rire. Notre calfat Justin eut la bonne idée de s’emparer d’un imperméable de même couleur que son chino, se retrouvant tout de beige vêtu :

« On ne me voit pas je suis l’homme tapisserie ! »

Puis de se poster en plein passage, le regard dans le vide mais se sachant observé, tel Fantômas ! Là encore, des rencontres sympathiques avec des gens impliqués dans le vie locale brestoise de la tête jusqu’aux baskets. Parfois cet investissement repousse les limites de nos frontières bien au-delà de notre région et nous ne tardions pas à rencontrer une figure importante de la blogosphère bretonne.

La tite rencontre du Binz Market

Oui, la Bretagne est incontestablement la région la plus appréciée de France (minute chauvine et assumée bonjour) ! Et ses blogs vont de pair avec cet attachement, une communauté qui a de la suite dans les idées. C’est justement cet élan de passionnés qui nous donne l’envie de vivre et de faire découvrir ce genre d’évènements qu’est le Binz Market. Avec ce regard qui nous est propre ! Suite à ce constat, il nous était impossible de manquer une visite de courtoisie du côté du stand Ma Tite Poulette. Késako ?

« Ma Tite Poulette c’est avant tout une super petite Bretonne, accompagnée parfois de Mister Coco Rico (ex Gus), son pote marin tatoué, à qui il arrive tout un tas de trucs aussi drôles que tendres.

C’est aussi Kibō, une série d’illustrations de petites bestioles très souvent des fonds marins. Une série beaucoup plus ‘dark’ mais que j’affectionne également beaucoup de par sa réalisation ‘au point’ (dotwork).

Et puis c’est également des porte-clefs, les Ty Kiz, confectionnés à la main à partir de bois flotté, marqués au tampon à brûler et agrémentés de bouts de ficelle en jute ou de cordage et de petits zonzons-en-vrac-qui-font-gling-gling. »

Plus tôt dans la matinée, nous avions fait la promesse à notre muse du jour de passer la voir. Comme le dit si bien le proverbe breton : « qui veut, peut » et nous nous sommes empressés d’aller faire sa connaissance :

« – Bonjour ! On vous connait, et vous nous connaissez aussi…
– Le Port d’Attache ? »

Si vous ne connaissez pas encore ses dessins et autres dérivés de son imagination, ne perdez pas une minute. Son univers Made in BZH est à un petit clic.

Dans mon Binz, Binz, Binz !

Mais que serait cet évènement sans une main de maître pour gérer l’organisation ? Si d’apparence tout se déroule comme sur des roulettes, en coulisses, les acteurs descendent plus de la fourmi que de la cigale. Pour en apprendre plus, nous nous lançons à la recherche de Priscilla, Présidente de l’association Connie’s Pressing :

« Vous ne pouvez pas la manquer,
elle est habillée avec une robe en plastique ! »

Très bien ! Rapidement nous trouvons Madame la présidente, une main de fer dans un gant de velours à la tête de toute l’organisation. L’occasion d’en savoir un peu plus sur ce collectif d’hyperactifs, opérant à la fois sur Brest et sur Quimper :

« L’association Connie’s Pressing est un collectif événementiel, spécialisé dans les événements atypiques dans des lieux atypiques ! Une équipe composée de bénévoles motivés, dynamiques, innovants, tous issus de formations dans l’événementiel, dans la communication, dans le graphisme… Nous sommes tous bénévoles, tous bretons et nous avons le même objectif : Organiser l’événement le plus branché de la ville. »

Session de rattrapage avec ces quelques photos pour les absents de cet évènement :

Puisque nous sommes les types les plus courtois des océans, nous remercions à nouveau l’association Connie’s Pressing pour la découverte de ce joyeux binz. De belles rencontres, une ambiance à la fois branchée et amicale, avec des créateurs inspirés. Cette troisième édition était placée sous le signe de l’homme, dans le mille ces messieurs furent servis. De la bonne “bouffe” et de l’hydromel pour nos appétits d’ogres, des vêtements branchés pour notre élégance et un barbier méticuleux pour nous refaire le portrait. Vivement la quatrième édition avec un thème que nous espérons tout aussi évocateur.

Comme nous l’avons déjà fait remarquer, les bretons en ont de la suite dans les idées ! Et chez Connie’s Pressing ce ne sont pas moins de 25 personnes qui animent l’initiative Binz Market. Mais pas que ! C’est aussi Les Gustatives à Quimper :

« C’est un restaurant éphémère, dégustations, découvertes culinaires , produits insolites, ateliers art de la table et plein d’autres surprises pour vos papilles. Le tout dans une ambiance rustique avec des concerts de Jazz tout le week-end. »

Personnellement au sein de l’équipage nous en salivons déjà… Chiche, rendez-vous là-bas ?

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Simon

Simon est le capitaine qui aime jouer avec les mots. Après ses études dans le commerce et les finances il conserve cette attirance pour les joutes verbales. Curieux et engagé, il a toujours son avis à donner. Sa philosophie est simple, mieux vaut danser sous la pluie plutôt que d'attendre le soleil.